Actualité
Le 30 mar 2017

Autoédition. Livre Paris est une fête, en mode tongs ça devient la teuf.

La posture d'auto-édité a longtemps été une posture de résistant, résistant contre l'ordre établi, résistant contre les succès programmés. Et pourtant, imperceptiblement, l'auto-édition fait son nid ; et si les institutionnels commencent à la considérer, beaucoup de petites structures en ont fait leur coeur de métier. monBestSeller à Livre Paris 2017 interroge... En laissant la parole à un auteur de monBestSeller qui met à l’honneur les valeurs des auteurs indépendants, on célèbre du même coup les nôtres.
Livre Paris 2017. L'autoédition à l'honneurChris Simon à Livre Paris 2017 (on ne voit pas ses tongs, mais c'est bien le mode qu'elle avait choisi cette année pour arpenter les allées !) "L’autoédition est une famille, les auteurs partagent des valeurs essentielles : l’entraide, le respect, la bienveillance, la générosité et l’entreprenariat. (merci Alice Quinn pour cette belle photo qui témoigne de la bonne humeur ambiante !)

Tu voulais être écrivain, être découvert par un éditeur, tu voulais qu’il vende tes livres, qu’il t’envoie sur les plateaux de radios et télés, qu’il te fournissent des lecteurs, plein de lecteurs et pendant ce temps-là, toi, tu allais écrire écrire écrire écrire….

Et bien, tu ne rêves plus, c’est possible l’autoédition numérique te donne une chance d’y parvenir. Elle te donne aussi l’impression de faire partie d’une grande famille autour d’une aventure hors du commun. Elle est devenue aujourd’hui une voie alternative sur laquelle tu rencontreras 4 grandes forces que j’ai pu constater tout au long du salon Livre Paris 2017.

Entraide

Ce qui frappe le plus sur les stands Amazon Kindle, Iggybook ou TheBookEdition, ce sont les nombreux échanges autour de l’autoédition. Entre auteurs indés, on se refile les bons plans, les astuces, les adresses, les tarifs. On s’encourage, pousse l’autre à faire, à essayer, à entreprendre, à tenter sa chance. Les rendez-vous « Réussir le lancement de son livre » animé par Elizabeth Sutton ont permis à quelques auteurs à succès Jacqueline et Jacaques Vandroux, Wendall Ultroi et d’autres de partager leur réussite.

Respect

Les indés viennent du monde entier. Chaque auteur possède son genre, son style, son histoire, sa géographie, sa région, sa ville. Chaque auteur, qu’il écrive des histoires de meurtres ou d’amour, est respecté. Ce qui nous lie ne sont pas nos différences, mais nos points communs. Celui d’écrire d’abord, celui de rencontrer nos lecteurs, celui de changer un petit bout du monde, celui de partager une émotion comme me l’a confié si joliment Wendall Ultroi, celui de laisser une trace pour ses enfants ou pour quelques lecteurs du futur, échanges impromptus que nous avons eus le dimanche Cedric Péron et moi. J’ai échangé avec Luca Tahtieazym qui m’a dédicacé son nouveau thriller avec cette dédicace « En espérant que tu apprécieras ces pages comme j’ai apprécié les tiennes »

Bienveillance

Il suffit d’assister à un des Speed Dating sur le stand d’Amazon pour se rendre compte à quel point ce sentiment est développé chez les auteurs autoédités. Écoute, patience, empathie pour l’auteur qui vient pitcher son livre en cinq minutes. Exercice difficile qui demande à la fois du courage, de la concision et un minimum de confiance en son livre. J’ai admiré les regards doux, conscients du stress qu’exprimaient les auteurs bestsellers écoutant les pitcheurs anxieux, parfois à la gestuelle saccadée et au débit un peu trop rapide. Observer leur engouement pour des projets, pour un style, voir Dalila Heuse s’enthousiasmer pour l’écriture poétique d’une des candidates. J’ai aussi été émue par le stress des candidats et tenté de rassurer Melissanre L. qui pitchait son dernier roman.

Générosité

Je n’ai jamais vu autant d’énergie de bonne humeur, j’étais venue en mode vacances et j’avoue que c’est un mode qui m’a permis de profiter de chaque moment et de chacun. « Je suis sidérée par la bonne ambiance qu'il y avait sur ce stand » m’a confié via Facebook le lendemain, un des lauréats du Speed Dating, Charlotte Munich, après avoir passé quelques heures sur le stand Amazon dimanche. La nouvelle recrue d’Amazon, Ainara Bastard, responsable des publications Kindle et son équipe, ont apporté non seulement leur professionnalisme, mais un esprit détente, de la légèreté et un certain humour. Nombreux auteurs étaient les invités, chéris, choyés et nourris. J’ai eu la chance d’être conviée à un des dîners Amazon, délicieux. La grande nouveauté, cette année a été la réédition de l’After-Party des Indés dans un café à quelques mètres du Salon le samedi soir. Initiée et organisée par l’auteur Ghaan Ima en 2016, l’édition 2017 a été un succès. D’une douzaine d’auteurs présents, l’année dernière, nous sommes passés à plus de cinquante. Des auteurs venus pour échanger, se détendre, faire des projets, s’informer. Une soirée festive pour finir la journée.

Tout ça est humain, très humain, trop humain ? Je ne le pense pas. Cette humanité se trouvait sur les stands sur lesquels je me suis attardée, IggyBook, TheBookEdition pour y rencontrer des auteurs ou y écouter des ateliers. J’ai passé beaucoup de temps sur le même stand, celui d’Amazon Kindle, la multinationale souvent accusée de tuer le livre. Peut-être tue-t-elle le livre tel qu’on l’a connu jusqu’ici, en tous les cas, elle ne tue pas les auteurs, ni leur désire d’écrire. La plateforme offre une opportunité à des centaines d’auteurs francophones et de milliers d’auteurs dans le monde entier à tenter leur chance. Il se trouvait sur la plateforme ce week-end de nombreux auteurs, Amélie Antoine, Sonia Dagotor, Laure Manel, Florence Cerfeuille, Solène Bakowski, Nick Alexander, Alice Quinn… qui ont commencé en numérique et qui ont ou vont signer un contrat avec un éditeur et voir leur livre en librairie. Pour les lecteurs, Amazon propose des ebooks moins chers, de la lecture sur abonnement, des livres papier et bien plus comme chacun sait.

J’espère qu’en 2018 monBestSeller ne manquera pas cette fête.

Chris Simon

Brooklyn Paradise, le dernier thriller de Chris Simon aussi sur monBestSeller.com

Ce week-end Chris Simon sera au Festival Quais du polar à Lyon, notamment pour son dernier thriller Brooklyn Paradise.

Je vous y attends pour des conférences et des ateliers, ça sera la fête aussi en mode jazz !
Pour plus d’infos, cliquez ici. 

 

 

 

 

 

 

Ambiance autoédition à Livre Paris 2017

Les trois lauréats du speed dating Amazon : Eric Costa, Ilona Troadec (14 ans !) et Charlotte Munich.

10 CommentairesAjouter un commentaire

Amazon tue-t-elle le livre? Je ne crois vraiment pas. Les livres continuent d'être imprimés à un rythme soutenu et en plus désormais ils sont téléchargés à un rythme soutenu. Ca me fait furieusement penser à ce qui s'est passé dans les années 80 quand la FNAC a été accusée de tuer l'industrie du disque et celle du livre. La même FNAC qui, il y a quelques mois/1 an ou deux, ralait justement après Amazon parce que le géant rechignait à distribuer des ebooks à plus de 10 euros... Et curieusement il se trouvait beaucoup de gens pour plaindre la FNAC :)
Ca me fait aussi penser à Microsoft qui était accusé il y a 15-20 ans d'abus de monopole à cause d'Explorer un peu avant que Goggle ne vienne...:)
Et ça se passera encore parce que la "mode" est à la concentration et à la création de géants dans chaque domaine. On peut bien évidemment le déplorer mais je ne vois pas commet on pourrait l'éviter.
Si je pouvais parier, je mettrais 1 ou 2 millions d'euros sur E. Musk. Il y a peu on le prenait aussi pour un hurluberlu, mais m'est avis que d'ici 10 ans lui aussi sera en monopole.

Publié le 01 Avril 2017

@Chris Simon1 , tu as très bien retranscrit l'ambiance du Salon.
Il faut croire que les années passant, nous réalisons la chance que nous avons et que cela transparaît au travers de nos rencontres.
Un salon génialissime ! Merci pour les clins d'œil !
Wendall

Publié le 31 Mars 2017

@Chris Simon1 Bravo! belle énergie; vous êtes une parfaite businesswoman en plus. Je vous sens tellement à l'aise avec tout ça! j'aime beaucoup. J'ignorais même le terme "indés"! Je suis très heureuse d'avoir un tas de choses à apprendre. J'ai bien fait de venir....
@Ivan Zimmermann. Moi aussi, j'ai pouffé! vous donnez à voir un petit poupon tout neuf, joufflu et heureux de vivre et puis vous annoncez un homme jaloux et tabagique dans son antre.Ah oui, j'ai beaucoup ri.
A tous, bonne journée. ChA

Publié le 31 Mars 2017

@Chris SImon1 N'oubliez pas de coller le @ au nom de la personne à laquelle vous répondez pour qu'elle soit prévenue de votre réponse par une alerte automatique. Merci d'avoir partagé votre salon et d'avoir mis en lumière ces valeurs qui sont bien vivantes chaque jour ici et partagées par tous les auteurs et lecteurs de monBestSeller.

Publié le 31 Mars 2017

Merci pour vos impressions et appréciations. Ha ha @Bossy , tu m'as bien fait rire et @Ivan Zimmermann aussi, aujourd'hui on ne se contente plus de rêver et d'être jaloux, on se lance ! Bonne chance. Oui @Yannick A. R. FRADIN le mode détente est idéal.
Et désolée, c'est vrai que j'ai passé beaucoup de temps sur le stand d'Amazon, mais apparemment, je n'étais pas toute seule.

Publié le 31 Mars 2017

Hello @Chris Simon, merci pour cet article magnifique d'humanité, qui fait souffler le vent d'une liberté tant méritée, tant attendue ! Nous avons la chance de vivre certainement l'une des plus extraordinaires périodes qu'a pu connaître la Littérature. Apprécions chaque jour, chaque heure qui s'écoule.. vers la libération de tous les auteurs, de tous les artistes... vive la révolution !

Publié le 30 Mars 2017

@Chris Simon, Merci pour cette tribune enthousiaste et ce bel hommage à Amazon. Vous avez la reconnaissance du ventre, ce qui est assez rare, et ne vous prenez pas au sérieux, ce qui est tout aussi rare ;). J'ai apprécié votre message porteur d'espoir pour les trop nombreux auteurs en mal d'édition. Amicalement. Michèle

Publié le 30 Mars 2017

Tout ça, c'est bien joli. Mais le grand succès du Livre Paris 2017 a été NABILLA !

Publié le 30 Mars 2017

Belle pub pour Amazon (bon repas, belle réception etc...) sauf pour les autres comme moi, sous-doués sans doute, qui ne font que rêver devant leurs claviers poudrés de cendre de cigarettes; en vain. Mais bon, l'essentiel est dans le ressenti, pas vrai ? Pas bien Ivan. Vilain jaloux ! C'est vrai, je l'avoue.
Bravo à vous et que longs demeurent votre succès et votre joie.

Publié le 30 Mars 2017

Bonjour @Chris Simon et merci pour le partage de ce retour de salon. Je pense qu'on apprécie d'autant plus ce type d'événement quand on y va en mode détente. Je vous souhaite un bon Festival Quais du polar à Lyon :-)

Publié le 30 Mars 2017