Auteur
Le 26 avr 2017

Muriel Bell, découverte sur monBestSeller par son éditeur. Son roman sort en librairie.

Son rêve était d'être éditée. Évidence Éditions l'a découverte sur monBestSeller. Aujourd'hui, Muriel Bell, que vous connaissez sur le site sous le nom de Muguette Bailet, voit son premier roman autobiographique sortir en librairie. Elle nous a adressé ce courrier qui est aussi pour VOUS, ses premiers lecteurs qui lui avez donné confiance et l'avez accompagnée dans ce rêve réalisé.
Muriel Bel - roman autobiographie "Été 1944 sous la caresse du Mistral"Repérée sur monBestSeller par Évidences Éditions, le roman autobiographique de Muriel Bell sort ce 29 avril en librairie

Merci aux lecteurs de la communauté monBestSeller

Pendant ces années passés sur ce site, j'ai rencontré des personnes formidables qui ont lu mes manuscrits, m'écrivant de sympathiques encouragements, me donnant leurs appréciations, leurs félicitations pour cette histoire douloureuse, m'encourageant à poursuivre mes écrits sur ces sombres années du passage de l'enfance à l'adolescence, que j'ai du porter pendant de nombreuses années. Tous vos encouragements me sont allés droit au cœur.
J'ai aussi tissé des liens, notamment avec la navigatrice Sophie Angéli -toutes deux natives du même département, le Var- dont les écrits sont supers, elle a un courage et une passion exceptionnelle. J'ai également découvert d'autres personnes, lu d'autres histoires aussi douloureuses les unes que les autres.
Tous m'ont donné cette envie de poursuivre mes écrits et mes recherches d'éditeur. Et j'ai eu la chance d'être contactée par une maison d'édition, ce que je souhaite à tous. Peut-être aurons-nous un jour la chance de nous croiser.
Je remercie mes lecteurs, Fany, Gaspard, Joseph, Guy, Geuy, Nostradamus, Marius, Christian, Yves, sans oublier..., mais il se reconnaîtra car il m'a aidée à corriger certains détails de mes synopsis. Je vous remercie tous et vous souhaite bonne chance pour vos écrits.

Je suis heureuse aujourd'hui de vous présenter mon livre, car grâce à monBestSeller j'ai pu réaliser mon rêve : être publiée à compte d'éditeur.

Sur ce site, j'ai trouvé une équipe toujours à l'écoute et qui vous conseille. Alors que j'ai passé plusieurs années à présenter mes écrits, je ne savais pas qu'un jour, ici, un éditeur me contacterait. Et pourtant, j'en ai envoyé des manuscrits...

                             Comme quoi, il ne faut pas désespérer,
                                 c'est un encouragement pour tous.

Depuis le mois de décembre 2016, où j'ai été contacté par Évidence Éditions qui m'a découverte sur monBestSeller.com, unique sur le net, je vis sur un petit nuage. Avant de recevoir mon contrat, je n'y croyais toujours pas. Puis les mois ont passé jusqu'à hier où le bébé est enfin né, quatre jours après mon anniversaire du 1er avril, quel beau cadeau !

Pourquoi ce roman autobiographique ?

J’ai commencé à l'écrire en 1985 suite à un grave accident de la route dont mon fils a été victime pendant son service militaire. A cette période j’étais aide soignante. Ayant beaucoup de mal à supporter ce drame, ne dormant plus, pleurant souvent, j’ai trouvé l’écriture comme thérapie. Au début je ne savais pas trop comment m’y prendre. J’avais tellement de choses douloureuses en moi qu’il m’était difficile de faire un choix. Au final, les événements dramatiques vécus dans ma famille sont remontés à la surface. Ils m’ont projetée plusieurs années en arrière.
Après ce drame qui a brisé à tout jamais notre famille, il m’a fallu longtemps, avant de mettre tous ces événements bout à bout. Cette première partie, je l’évoque avec beaucoup de pudeur, mais aussi de tristesse, car elle a balayé tous les projets d’un autre avenir. 

L'histoire de "Été 1944 sous la caresse du Mistral"

Dans la famille, nous étions quatre enfants. Les événements de la guerre ont poursuivi leur chemin jusque dans le sud. Ce qui a oblige mon père à quitter son commerce pour rejoindre la résistance. Ma mère seule avec nous quatre, n’a pas pu gérer seule le commerce.
Un événement grave survenu dans notre maison (mitraillage de notre fenêtre par les Allemands) l'ont décidée à l'exode vers -comme elle le mentionnait- "plus de tranquillité".
Cette tranquillité ne durera que quelques mois...

Les Allemands après être passés dans le village de la Creuse où nous avions trouvé refuge, ont laissé derrière eux toutes sortes d’armes et de munitions. Quelques jours plus tard, le 22 juillet 1944, un terrible orage nous prive d’électricité. Ma mère et ma sœur aînée étaient parties avant cette coupure faire le tour des fermes en quête de nourriture et de lait. Restés avec notre frère pour nous garder, il chercha un moyen de nous donner un peu de lumière. Mais la lampe à pétrole était vide. Peu de temps avant, il avait ramassé dans la cour de l’école ce qui ressemblait à des bougies. Il en prit une, essaya de l’allumer, et là...?

Les années passèrent... Je grandissais, découvrant l’ampleur de ce drame, sans comprendre. Je posais souvent des questions, mais à l’époque c’était un sujet tabou. Personne pour m’expliquer ce qui nous était arrivé. Ma curiosité grandissait de jour en jour. Ce n’est que vers l’âge de huit ans que ma mère a fini par me raconter...
Je laisse aux lecteurs le soin d’apprécier cette première lecture. Elle sera suivi d’une suite, un autre récit, une autre vie...

Muriel Bell (Muguette Bailet)

Été 44 sous la caresse du Mistral  de Muriel Bell est en vente dès le 29 avril en formats papier et numérique sur le net, en librairie ou en commande chez Evidence Editions.

Pour chaque livre vendu, 1 € sera reversé à l'association nationale Génération Mouvements dont l'auteur fait partie et qui œuvre pour ouvrir l'accès à l'école aux enfants de Madagascar.

10 CommentairesAjouter un commentaire

Merci Yannick cela me touche beaucoup. J'espère que vous aimerez également la suite, surtout si vous lisez le premier, elle est pleine de rebondissement, mais...?

Publié le 05 Mai 2017

Félicitations Muriel @Muguette BAILET, déjà d'avoir écrit ce livre qui remue apparemment bien des choses douloureuses, et ensuite pour cette expérience de l'édition. Je vous souhaite de nombreuses ventes avec un apport utile à Génération Mouvements, et du plaisir dans l'écriture de la suite, qui sera peut-être moins grave. J'espère en tout cas que cette nouvelle vie vous apporte son lot de joie et de chaleur. Bien cordialement.

Publié le 04 Mai 2017

Merci à Patrick Ferrer, à Iamish, à Bossy, à chathymi, à Pierrick Blin-Paulin, pour vos visites et encouragements? ainsi que toutes vos félicitations qui me vont droit au coeur. Je vous souhaite une bonne continuation dans vos écrits que je vais aussi avoir le plaisir de lire.

Muriel BELL

Publié le 27 Avril 2017

@Muguette BAILET Bravo à vous et tous mes voeux de succès pour cet ouvrage que je vais avoir grand plaisir à découvrir. Cette période de l'histoire continue de me fasciner. bien à vous
@BOSSY Parce que vous croyez, vous le grand homme, que vous n'avez pas provoqué de déceptions auprès de certains membres que vous jugez indélicats parce que en total désaccord avec votre façon d'être et de penser? Serait-ce donc dire que ne pas vous ressembler suppose, par obligation, qu'on ait tort ? Comme je vous plains, cher donneur de leçons. Je ne vous salue pas et me réjouis de ne plus supporter votre suffisance et votre fatuité.

Publié le 27 Avril 2017

Muguette, c'est vraiment votre fête! quel doux prénom....
Félicitations et belle route. Amicalement. Chathymi

Publié le 27 Avril 2017

Autre bel exemple de l'efficacité de mBS. Félicitations à Muriel et à l'équipe mBS. Cela compense amplement les déceptions provoquées par certains membres indélicats et donne confiance en l'avenir du site. Nous sommes sans doute nombreux à découvrir l'un de nos auteurs grâce à un éditeur qui a eu plus de flair que nous. Mais il y a tellement de bons auteurs sur mBS que Muriel nous pardonnera...

Publié le 26 Avril 2017

La faute est corrigée ! Merci œil de lynx !

Publié le 26 Avril 2017

Merci pour vos félicitations, et vos marques de sympathie. J'espère que vous apprécierez sa lecture. Quand à la faute de carresse, ce n'est pas moi qui l'ai faite. (Une petite erreur de MBS.) Désolée mais merci de l'avoir signalée.
Cordialement et bonne chance à vous aussi.

Muriel

Publié le 26 Avril 2017

Je vous découvre, Muriel, au travers de votre tribune. Je vais donc vous lire de ce pas. Merci pour votre témoignage encourageant et bonne chance à "Eté 1944 sous la caresse du mistral" (petite faute à caresse, dans le titre en rouge ;)). Bien à vous. Michèle

Publié le 26 Avril 2017

Félicitations, Muriel, et bonne chance pour la sortie.

Publié le 26 Avril 2017