Auteur
Le 13 sep 2017

Pourquoi j'écris (3)

Suite de notre enquête auprès de nos auteurs lauréat du "Livre le +". Certaines réactions fusent, spontanées. D'autres, plus réfléchies, sont construites ; toutes en tout cas sont intéressantes. Nathalie Maulet, auteure de "Ils se marièrent et vécurent..." nous raconte sa manière d'aimer l'écriture
Un besoin viscéral d'exorciserUn besoin viscéral d'exorciser

Pourquoi, j'écris ? Parceque j'aime ça

Quand on me demande pourquoi j'écris, la réponse fuse telle une évidence. Parce que j'aime ça ! Ce n'est pas plus compliqué !

L'écriture m'est devenue indispensable aujourd'hui. J'ai tout d'abord écrit par besoin viscéral d'exorciser une partie de mon histoire, familiale en l'occurrence. Mes deux premiers romans m'ont aidée à cheminer et ce fut un exutoire émotionnel sans pareille. Exprimer mes ressentis profonds, leur donner vie au travers de mots fut une incroyable aventure.

De l'experience personnelle à la fiction

Puis la confiance s'est emparée de moi et j'ai osé sortir de mes expériences personnelles pour enfin m'aventurer dans la fiction pure faisant appel à ma seule imagination. Quel délice ! "Ils se marièrent et vécurent...", romance écrite en à peine deux mois, m'a comblée d'un bonheur absolu. Les personnages sont nés dans ma tête, même s'ils m'ont été un peu inspirés par des rencontres faites un jour ou l'autre. Ils ont pris vie au fur et à mesure que l'histoire se racontait jour après jour. Je ne saurais comment exprimer le sentiment ressenti alors.

L'écriture est mon amie

L'écriture devient amie, confidente, compagne quotidienne, complice et bienveillante. Quand j'écris, je suis transportée le temps de l'inspiration dans cet univers fictif que je fais naître au rythme des mots que j'empreins sur mon clavier. Le temps de l'écriture me transporte ailleurs, et je côtoie mes héros auxquels je m'attache. Ils me poursuivent chaque instant de ma journée et parfois de ma nuit, me soufflant délicatement la suite, leurs envies, leur colère, leur peine et leur joie.

J'éspère noircir des pages toute ma vie

Enfin, le plaisir ultime est évidemment de partager avec un plus grand nombre de lecteurs mes histoires et de les toucher en plein coeur. J'aime écrire l'amour et les relations humaines, aussi complexes et variées soient-elles. J'ose espérer noircir encore pour longtemps des pages entières, inspirée par la vie, tout simplement.
Peace and Love

@Delphine Robin, si vous faites allusion au "Peace and Love", il s'agit juste de mon pseudo mais qui, sans prétention aucune, me définit bien ❤️

Publié le 20 Septembre 2017

Merci à vous tous pour vos réactions et partages.

Publié le 18 Septembre 2017

Le plaisir d'écrire, qui n'a d'égal que celui de lire, parfois. Bonheur de se raconter, de témoigner, d'inventer, de témoigner en inventant ou d'inventer pour témoigner, de transmettre ou tout simplement de se divertir. Il y a mille raisons d'écrire. Toutes sont bonnes, tant qu'on y met son coeur.

Publié le 16 Septembre 2017

Bonjour, bravo pour ce bel article qui respire le bonheur ! Votre dernière phrase, un basique mais dont on peut abuser volontiers, une de plus jolies expressions que l'homme est inventée, cdt

Publié le 15 Septembre 2017

Dans tous les cas, c'est un bonheur précieux.

Publié le 13 Septembre 2017

Toute écriture est issue de l'expérience personnelle, plus ou moins déguisée en expérience qui aurait pu être personnelle, grâce à l'imagination et à la capacité de transposer plus ou moins habilement. Ce peut être aussi un développement personnel d'un sujet général, d'une actualité, d'un fait divers, issu d'une réflexion sur tout ce qui nous entoure et nous touche particulièrement.
Ce peut être aussi une maladie incurable !

Publié le 13 Septembre 2017

Merci pour ce témoignage Nathalie @Peace and Love et bonne poursuite de l'écriture :-)

Publié le 13 Septembre 2017