Isabelle Lestine

Isabelle Lestine a noté ces livres

4
Vous ne nous bichonnez pas dans les premières pages… ça pourrait en décourager plus d’unes ! Mais il faut passer ces désagréments nocturnes et vous accompagner dans votre quête de souvenirs. C’est tendre, nostalgique, dévoué. Cela dit, je trouve que votre récit pourrait se passer d'un peu de trop de générosité dans l’utilisation des adjectifs. Une somme de petits détails qui, à mon avis, déroutent de votre objectif, nous raconter cette retrouvaille. Brute, violente, inéluctable. Et, disant tout cela en pensant à votre Perlange, je me souviens de cette jolie chanson de Nino Ferrer « la maison près de la fontaine »… Merci pour ce partage.
Publié le 18 Janvier 2018
5
Je découvre ce recueil à moins une ! Quelle chance et quel bonheur vous nous offrez. C’est délicieux à lire, tellement fin, écrit, bien écrit. Oui, merci de ce cadeau précieux. C’est un régal.
Publié le 23 Décembre 2017
4
C’est très gai votre journal, plein d’entrain communicatif. Pour un peu, on marcherait dans ses pas. Cela dit, je trouve qu’avec ce sujet, vous auriez pu donner à votre récit un petit peu plus de profondeur, vous savez, ce genre de réflexions qui donnent encore plus de relief. Ce qui n’empêche pas que je me suis bien délectée à vous lire. Merci pour ce partage.
Publié le 16 Octobre 2017
5
Chapeau ! D’avoir osé raconter ces drames. De les avoir partagé. De vous être sortie de vous enfermements pour vous raconter. Oui, vraiment, belle victoire. Beaux tableaux aussi, et vos dessins sont magnifiques. Les deux disent toutes vos vies. Aussi bien que vos mots.
Publié le 07 Octobre 2017
5
A moi aussi la troisième partie m’a un peu troublée, ne sachant pas comment et où la classer dans le temps. Cela dit, formidable roman. L’endroit avec Lucas si triste, si désespéré, si nulle part. Et l’envers du week-end, si léger, qui arrive comme un contre point. Irréel presque, tant on est à cent kms de s’y attendre. La révélant telle que l’on ne l’imagine tellement pas. Le prénom de Marylin n’est en rien anodin ! D’ailleurs, je l’ai vue un peu en lisant la votre. Belle et rebelle. Flamboyante. Désirée. Bravo et merci.
Publié le 03 Octobre 2017

Pages