Mélancolie, d'où viens-tu?

10 pages
Extrait
de lucige
Mélancolie, d'où viens-tu? lucige
Synopsis

Suzy et Philippe vivent une vie heureuse avec leur deux enfants. Jusqu'au jour où les récents signes de fatigue de Philippe se doublent de propos incohérents. Le diagnostic tombe : mélancolie délirante, la forme la plus grave de la dépression. Maladie psychiatrique, le mot fait peur...
Comment Suzy peut-elle faire face aux idées reçues? Comment surmonter les angoisses, vivre les doutes et la culpabilité? Comment garder confiance? Pourra-t-elle rétablir son équilibre et l'harmonie de sa famille?
Elle livre avec pudeur, une infinie tendresse et un humour salvateur ce combat quotidien qui fut le grand défi de sa vie.
Au-delà d'un lumineux message d'espoir pour ceux qui souffrent et leurs proches, son témoignage résonne comme une émouvante déclaration d'amour.

2476 lectures depuis la publication le 22 Février 2016

Les statistiques du livre

  522 Classement
  75 Lectures
  -43 Progression
  4.5 / 5 Notation
  30 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 6 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@mancini.anne-marie@orange.fr

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire mon texte. Merci pour le commentaire. Peut-être ai-je donné un peu d'espoir à ceux qui souffre! L'humour peut parfois faire supporter beaucoup de choses! Merci encore

Publié le 25 Août 2016
5
Bravo votre récit ma beaucoup touché.Vous avez un réel talent d'écriture félicitation!!!!
Publié le 24 Août 2016
3
Il ya un sourire dans le récit de votre détresse. C'est cela qui en fait le relief ..
Publié le 18 Avril 2016
5
Excellent
Publié le 16 Mars 2016

@cocole
Merci pour ton commentaire et surtout d'avoir pris le temps de lire mon texte! A bientôt sur MBS!

Publié le 12 Mars 2016
5
est un très bon livre qui montre les hauts les bas d un couple et le courage et l amour d une femme pour son mari et ses enfants et malgré tous elle a eu un moment de faiblesse félicitation pour l auteur
Publié le 11 Mars 2016

@kiki83590
Merci d'avance! Ton commentaire me sera précieux!

Publié le 09 Mars 2016

J'ai lu ce petit passage je prendrai plaisir a lire le livre. Virginie

Publié le 08 Mars 2016

@Isabelle Lestine
Merci pour votre commentaire! j'espère que mon texte ne vous a pas déprimée! Car je voudrais qu'on y mette un peu d'humour en le lisant! Parce que l'humour aide beaucoup dans ces moments la! Alors souriez, l'orage est passé!! Merci beaucoup

Publié le 04 Mars 2016

@Christine eudine
Je suis touchée par votre commentaire et je vous remercie! J'ai habitude de dire que la galère ne peut pas durer toute la vie! Alors, soyez persévérante et vous verrez ça ira mieux! Ayez le courage d'écrire ce que vous avez vécu, ça ne pourra que vous faire du bien! Bon courage et merci

Publié le 04 Mars 2016

Bonjour, votre histoire m à beaucoup touché car je suis moi même dépressive majeur donc dépressive mélancolique. Je sais qu il est très difficile pour la famille de supporter ma maladie et même de la comprendre. Je ne sais si il l ont comprit depuis 1991 que je suis dépressive. Je suis sous traitement depuis . Votre aventure est remarquablement expliquée. J en ai eu envie aussi.pour oublier le quotidien, sortir du trouve noir .et quand je Mme sens mieux je n en ai plus envi. La moindre remarque ou une phrase déplaisante de mon mari ou de mes 3 fils me replonge dans la mélancolie. J ai été en arrêt maladie 2 fois un an.mais toujours refusée l hospitalisation pour ne pas que mes enfants aient honte de dire à leurs amis je vais voir ma mère en psychiatrie. J espère aussi u. Jour guérir de cette terrible maladie .merci

Publié le 04 Mars 2016
4
C’est difficile de lire le mal(heur) des autres et ce ton, journalistique presque, que vous employez dans votre narration dit vos descentes aux enfers à la fois crument et avec beaucoup de pudeur.
Publié le 04 Mars 2016

@Mary COUSIN
merci d'avoir pris le temps de lire mon texte. Merci de votre commentaire. J'ai voulu témoigner de l'handicape que peut représenter une telle maladie dans la structure familiale mais que la guérison est d'autant plus belle.

Publié le 25 Février 2016
5
« Si tu t’appelles Mélancolie » nous chantait tristement Joe Dassin, vous, Lucige, vous en parlait simplement, mais avec une grande sensibilité. Ce joli mot qui vient du grec melas kholé, signifiant « bile noire », a pris au fil des siècles, différentes significations pour cacher son côté maladif, dissimulant ainsi la forme la plus grave d’une dépression où risquent de se multiplier idées suicidaires et passages à l’acte. Pour ne citer qu’eux : Le roi Charles VI qu’on surnomma « le fol » en souffrait, de même que Baudelaire où Van Gogh. Votre récit est un magnifique et poignant témoignage de la difficulté à reconnaître l’état du patient pour ses proches et d’en subir avec lui les conséquences. Bravo pour votre courage et votre partage.
Publié le 25 Février 2016