Les embruns du fleuve Rouge

148 pages de ELISABETH LARBRE
Les embruns du fleuve Rouge ELISABETH LARBRE
Synopsis

La tempête fait rage ce soir-là. Au bout de la lande, bien au chaud chez lui, Léon, rustre marin solitaire, s’apprête à passer à table quand on frappe à sa porte. Face à lui, une jeune asiate grelottante de froid l’interpelle par son prénom…

Comment Léon se laissera-t-il embarquer vers les rives du Fleuve Rouge ? Comment la présence de sa jeune visiteuse va-t-elle chambouler sa vie et le faire renaitre à lui-même ?

Elle ne lui demandait rien, seulement son écoute et un toit, le temps de lui parler, de lui raconter ce pourquoi elle avait fait tout ce chemin droit devant...

PRIX CONCOURS 2016 MBS DU LIVRE INDÉPENDANT.

Version revue !

45305 lectures depuis la publication le 19 Mars 2016

Les statistiques du livre

  2 Classement
  3268 Lectures
  0 Progression
  4.8 / 5 Notation
  266 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

59 commentaires , 51 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@françoise45, je vous remercie de ce beau compliment aux trois adjectifs étoilés ! Je suis vraiment très heureuse que vous y ayez pris du plaisir. L'émotion partagée est le plus beau cadeau fait à un auteur.
Bien sincèrement, Elisabeth.

Publié le 20 Novembre 2017
5
Trés beau livre, très bien écrit, émouvant.
Publié le 15 Novembre 2017

@Elisa Galam, un grand merci pour votre retour ! Il me comble et m'encourage à poursuivre. Les encouragements sont nécessaires car les moments de doute sont souvent nombreux. Aussi merci à vous de ces douces paroles et des cinq étoiles qui les accompagnent !!! Avec toute ma reconnaissance, belle soirée.
Bien sincèrement, Elisabeth

Publié le 30 Septembre 2017
5
Bonjour Elisabeth, D'abord félicitations pour le prix amplement mérité que vous avez reçu. Quel magnifique roman ! Votre plume fluide, sensible et délicate a fait naître en moi de véritables émotions tout en me faisant voyager. Votre talent est indéniable. Merci pour ce partage. Très belle journée. Elisa
Publié le 25 Septembre 2017

@coollatitude merci pour votre bel enthousiasme qui me fait chaud au cœur ! J'espère vivement que vous ne serez pas déçu et vous souhaite une bonne lecture sous d'autres cieux et en compagnie de notre ami Léon ! Bien amicalement,
Elisabeth

Publié le 30 Août 2017

@ ELISABETH LARBRE

Merci de votre réponse. C'est sans prétention que je vous apporte mon avis, d'autant que j'ai aimé votre histoire. Pour le reste, c'est la supériorité de la Bretonne face au Pantinois maintenant, mais Picard d'origine, qui est plus sur les plateaux et les plaines qu'au bord des falaises… qui pourtant m'attirent.
Ce paysage, je ne l'ai pas sous les yeux.
J'ai un projet de texte en ce sens près des falaises picardes, du côté d'Ault. Et je me casse la tête à vouloir rendre ce paysage dans sa beauté pure, comme vous diriez.
Quant à mes lectures… elles ne font pas de moi le quart du dixième de ces écrivains là, mais ils m'inspirent souvent. Continuez à écrire, c'est bon pour la santé (mentale, en ce qui me concerne).
Cordialement

Publié le 29 Août 2017

@Pantinois, merci beaucoup de cette analyse fine et très constructive. Je trouve votre approche très intéressante et vous remercie vivement d'avoir eu la générosité et la simplicité de me la faire partager.
Je vais essayer d'apporter, ici, quelques réponses.
> Pour l'emploi du présent, j'adhère, vous avez très certainement raison. Effectivement, le texte en sortirait "renforcé", plus rugueux et donc plus en accord avec le paysage décrit.
> Pour la buée, l'explication en est simple : quand il fait froid dans ces très vieilles bicoques de pêcheur, mal isolées, si vous êtes nez contre la vitre la buée va contre les carreaux mais vous revient sur les verres de lunettes.
> Ok aussi pour l'allègement du texte et la virgule, j'adhère tout à fait. Vous avez vu juste.
> pour les "monceaux d'eau salée" je suis personnellement plus réservée, ils évoquent pour moi, c'est la bretonne qui parle, davantage le poids de l'eau qui s'abat et l'adjectif "salée" renforce je crois, c'est juste mon avis, l'aspect corrosif de l'ensemble ; déferlantes, étant un terme parfaitement juste et approprié, mais peut-être un peu plus générique à mon sens... Question de goût !
Sachez que votre proposition d'ensemble me séduit beaucoup !!
Je viens de prendre connaissance de votre biographie ; vous lisez de grands et merveilleux auteurs, et suis donc bien petite devant cet aréopage d'illustres écrivains...
Je vous renouvelle d'autant plus tous mes remerciements pour avoir pris le temps de lire Les embruns et d'avoir pris celui de pénétrer au cœur du texte.
J'ai hâte de m'imprégner du votre car vous écrivez juste et bien. Merci encore,
Bien amicalement Elisabeth

Publié le 29 Août 2017

Beaucoup d'éloges pour ce livre qui le mérite. Cependant, il m'a manqué un peu de nervosité dans le style. C'est juste mon goût personnel. Par exemple, j'aime certains passages au présent plus qu'à l'imparfait ou au passé simple, ce qui donne du peps. Et j'ai aussi quelques interrogations tout au long du texte. Pour m'expliquer, je prends juste la première page. Je sais que ce que je fais va me faire taper sur les doigts, mais moi je suis ici pour avoir des lecteurs et progresser (sinon je serai édité chez un éditeur connu). Alors ne m'en veuillez pas, puisque vous êtes presque la number one, voici mes réserves sur le début qui illustrent l'ensemble :
Ce temps de chien n’en finissait pas ! (Personnellement le présent donnerait plus de tonicité à ce passage qui est assez violent)
(Léon essuya la buée de ses lunettes = oui mais pourquoi il y a de la buée alors qu’il n’est pas encore sorti. Elles peuvent être sales, mais de la buée ?)
La porte claqua derrière lui.
C’était décidé, il irait l’enterrer à la Vieille croix d’Ar-Men, au pied du grand mimosa, face à la mer. (pourquoi « et face »).
Personne n’allait jamais là-bas.
Trop venté (même si je préfère « venteux »), trop dangereux…
Le ressac assourdissant (qui gronde = un peu redondant) et semble jaillir de la falaise ! (en aplomb = en trop).
Ces monceaux d’eau salée (pourquoi pas plus simplement ces déferlantes ?)
Ces déferlantes qui s’abattent sur les rochers et (buttent avec violence) se fracassent contre la paroi, arrachant d’un coup de langue (évite deux participes présent et est plus imagé) des pans entiers de terre pierreuse avant (de rejeter en hoquets des vomissures) de vomir des matières meubles et brunâtres.
Un décor à vif, mais authentique, et pur. (La virgule permet d’appuyer sur le « et pur).
Un décor à son image : pour ne pas l’abandonner.

Et ce temps de chien qui n’en finit pas !
La porte claque derrière Léon ! Ses vieilles bottes aux pieds et son ciré à capuche sur le dos, il s’est enfin décidé. Il va l’enterrer à la Vieille croix d’Ar-Men, au pied du grand mimosa, face à la mer.
Personne ne va jamais là-bas. Trop venteux, trop dangereux… Sans parler de ce ressac assourdissant, avorton de déferlantes qui se fracassent contre les falaises et leur arrachent d’un coup de langue râpeuse des pans entiers de terre pierreuse, puis les vomissent en matière meuble et brunâtre ! Un décor à vif, mais authentique, et pur ! À son image : pour ne pas l’abandonner.

Voilà, mille excuses pour cette proposition de texte.

Publié le 29 Août 2017

@ELISABETH LARBRE

Bonjour Elisabeth ,

Venant juste de m'inscrire, je viens de lire, plutôt survoler, quelques extraits de différentes publications et entre autre quelques pages de votre roman.
Il est frais, joliment écrit de façon à la fois simple et bien documenté. Au prime abord bien plus talentueux que mes autres survols rapides, mais en quelques lignes il m'es facile de repérer les "best" j'ai toujours procédé ainsi en librairies.
J'aimerais atteindre votre perfection ! Franchement un merveilleux moment de lecture va m'attendre.
Comme dit un com précédent ; "trois pages et on est dedans" c'est exactement çà.
Bravo
christian

Publié le 28 Août 2017

@Miss Moly, un très grand merci à vous, Miss Moly, pour ces très beaux compliments ! Une pluie d'étoiles... que c'est doux !! Encore merci. Bien sincèrement, Elisabeth

Publié le 26 Août 2017
5
@ELISABETH LARBRE, merci d'avoir laissé votre roman au titre si évocateur en partage. Vous avez reçu beaucoup de compliments, tous mérités, vous possédez le grand talent de la plume fine, c'est un véritable plaisir de vous lire. J'aurais aimé pouvoir vous attribuer plus d'étoiles, j'ai hâte de vous relire.
Publié le 23 Août 2017

@Mc Lara, je vous remercie beaucoup d'avoir pris le temps de découvrir "Les embruns du fleuve Rouge" et celui d'apposer votre commentaire. Je suis heureuse que vous ayez été sensible à ce roman.
Bien sincèrement, Elisabeth

Publié le 06 Août 2017
4
Bonjour,merci pour ce livre qui malgré la turpitude de certains "hommes" nous ramène à la profondeur des valeurs quelles qu'en soient les origines et cultures.
Publié le 06 Août 2017

@Alexandre Betis, je vous remercie beaucoup pour ce commentaire enthousiaste et les cinq étoiles qui l'accompagnent !

Publié le 11 Juillet 2017
5
Trois pages et on est "dedans". Vraiment, bravo!
Publié le 10 Juillet 2017

@Maryse Wolfang, je vous remercie pour votre généreux commentaire si bien argumenté et pour ces 5 étoiles tant convoitées ! A vous lire je ressens, comme au premier jour, joie et émerveillement... C'est la magie accordée par @monBestSeller avec cette plateforme de mise en contact entre auteurs et lecteurs ! Cela fait pour moi un an maintenant... et, consciente de ma chance, ne m'en lasse pas !! Encore merci ! Bien sincèrement, Elisabeth

Publié le 10 Mai 2017
5
J’ai aimé l’écriture spontanée et précise, autant que l’histoire de ce breton qui fait le grand saut vers un univers dont il ne connaissait rien. J’ai également apprécié la subtilité avec laquelle vous avez délivré quelques messages « existentiels » en rebondissant sur des sujets parfois sévères, mais sans jamais verser dans le poncif sentencieux ni trébucher sur le couplet introspectif et pathos. Et, cerise sur le gâteau, le dépaysement complet est au programme…
Publié le 09 Mai 2017

@Ratiba Nasri, je suis heureuse qu'après Le grand lac des Esclaves, les Embruns du fleuve Rouge vous aient également plu. Merci beaucoup pour ces critiques encourageantes et votre chaleureux enthousiasme ! Bien amicalement, Elisabeth

Publié le 13 Avril 2017

@mistralette39, merci beaucoup pour votre appréciation et les cinq étoiles qui l'accompagnent ! Bien amicalement, Elisabeth.

Publié le 13 Avril 2017
5
@Elisabeth Larbre J'ai passé un très agréable moment de lecture. Beau roman qui nous fait voyager. Personnages bien campés, descriptions des lieux parfaites avec une très belle histoire. Bravo !
Publié le 12 Avril 2017
5
merci pour ce livre. Je rejoins clairejm60 : Délicat et sensible.
Publié le 12 Avril 2017

@clairejm60, merci Claire de vous être laissée dériver à mes côtés sur les eaux envoûtantes du fleuve Rouge. Je suis heureuse que le voyage vous ait plu et vous remercie de votre commentaire étoilé ! Bien amicalement. Elisabeth

Publié le 12 Avril 2017
5
Délicat et sensible... Très beau voyage!
Publié le 10 Avril 2017

@Golfeur4429, je vous remercie de votre commentaire et de votre sympathique clin d’œil quant à mon ciel étoilé ! Bien amicalement. Elisabeth

Publié le 10 Mars 2017
5
6, c est possible?
Publié le 10 Mars 2017

@ELISABETH LARBRE
Merci pour le voyage, pour les émotions

Publié le 10 Mars 2017

Un grand merci Michèle ! Un si bel éloge avec un ressenti aussi vif et profond me comble de reconnaissance. Encore merci pour ces doux compliments qui me touchent vraiment. Sachez que j'ai dit tout comme vous à la lecture de votre commentaire "Waouh ! Waouh !" et depuis je continue de le murmurer dès que je le relis. Merci mille fois ! Bien amicalement. Elisabeth

Publié le 09 Mars 2017
5
Waouh, waouh, Elisabeth. J'ai passé une partie de la nuit avec Zannie, Léon et les autres. Je les ai visualisés, ai senti battre leurs coeurs, ai souffert et dérivé avec eux. Epurée, sensible et vibrante d'émotions, votre plume est un ravissement. Quand vous écrivez ."Tant de choses dites en si peu de mots", c'est la pensée qui m'a accompagnée d'un bout à l'autre de votre roman. Alors, c'est honteuse d'avoir tant attendu avant de vous lire que je vous remercie infiniment pour ce partage. Je me réjouis qu'un éditeur ait ajouté son coup de coeur plus que mérité au palmarès 2016. Bien à vous. Michèle
Publié le 04 Février 2017

@cbailleux, je vous remercie beaucoup de ce satisfecit ! Je vais bien entendu m'employer durant cette nouvelle année à poursuivre selon les vœux que vous m'avez aimablement adressés. Je me permets d'en formuler un supplémentaire... celui de vous garder comme lectrice ;) !
Bien à vous et belle année également ! Elisabeth

Publié le 12 Janvier 2017
4
Carole Bailleux Bonjour Elisabeth C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis laissée embarquer dans le sillage de ce marin breton bourru certes, mais au grand coeur. Les personnages sont authentiques, les paysages merveilleusement décrits. Vous possédez un don indéniable pour l'écriture. Que 2017 continue à vous inspirer.
Publié le 11 Janvier 2017

@Frédéric Moreau, Je vous remercie très sincèrement Frédéric de la générosité et de l'enthousiasme portés par votre beau commentaire ! J'en ai été très touchée. Cette magie qui s'opère lors de la transmission d'un texte est à chaque fois une vraie récompense. J'ai vu que vous étiez auteur vous-même, j'irai donc à la ďécouverte de votre roman d'autant que votre synopsis donne très envie d'en dénouer les fils... donnez moi cependant un petit peu de temps car actuellement j'en manque... Encore merci pour tous ces compliments très encourageants ! Bien amicalement, Elisabeth

Publié le 04 Janvier 2017
5
Quel beau roman, très bien écrit et facile à lire ! Arriver à traiter un sujet aussi douloureux avec autant de fluidité, de délicatesse et même de poésie demande un vrai talent que vous avez, indéniablement. Merci beaucoup pour le plaisir que vous m'avez procuré et félicitations pour le Prix que vous avez gagné. C'est amplement mérité, me semble-t-il, même si je n'ai pas encore eu le temps de lire les neuf livres nominés.
Publié le 03 Janvier 2017

@Aude Camel, Bonsoir Aude, merci beaucoup d'avoir franchi le pas en apposant ce soir un commentaire concernant mon roman . Vous me faites un beau cadeau en ce début d'année ! Je suis vraiment heureuse que ce voyage sur les eaux tumultueuses du fleuve Rouge ait su vous séduire. A mon tour de vous souhaiter une belle et heureuse année et encore merci pour ce ciel étoilé !!! Elisabeth

Publié le 02 Janvier 2017
5
Bonsoir Elisabeth. Je ne commente pas souvent mes lectures (une habitude à changer pour cette nouvelle année) mai je me sens obligée de le faire pour vous dire que j'ai aimé votre livre, votre histoire, votre univers, vos personnages ! Je vous souhaite une belle année 2017.
Publié le 02 Janvier 2017

@Olivier44250, Bonjour Olivier, merci en cette période de fêtes d'avoir pris - et trouvé !- le temps d'apposer ici votre commentaire et d'avoir honoré mon roman de cinq étoiles. Je suis vraiment très heureuse qu'il ait su vous plaire ; c'est bien gratifiant d'avoir un retour tel que le vôtre ! Encore merci et belle année 2017 ! Elisabeth

Publié le 01 Janvier 2017
5
Bonjour Elisabeth, j'ai beaucoup apprécié votre roman. J'ai aimé son atmosphère, les personnages, je me suis plongé dans l'histoire sans problème. Merci à MonBestSeller de nous faire découvrir de nouvelles histoires, de nouveaux auteurs?
Publié le 01 Janvier 2017

@Salim Barack je suis heureuse que ce roman vous ait plu et vous remercie d'avoir apposé ce commentaire encourageant ! Elisabeth

Publié le 25 Décembre 2016
5
Très belle histoire contée dans un style très fluide. Merci
Publié le 19 Décembre 2016

@Tinika Vialar-vd Klaauw, merci beaucoup de votre appréciation enthousiaste et de la note étoilée qui l'accompagne ! Elisabeth

Publié le 17 Décembre 2016
5
Emouvant à souhait! Très belle histoire!
Publié le 12 Décembre 2016

@MBS, je renouvelle tous mes sincères remerciements à toute votre équipe, ainsi qu'à la communauté MBS tout entière ! Merci à tous ceux qui ont bien voulu se laisser embarquer sur les flots tumultueux du fleuve Rouge, à leurs conseils bienveillants et encouragements nourris ... Depuis le début, c'est pour moi un émerveillement et un plaisir sans cesse renouvelé que de bénéficier ainsi d'une telle plate-forme de partage et d'échange ! Je tiens à remercier également Mr Renaud Delourme, Directeur Général des Éditions Carnets Nord, qui m'a fait l'immense honneur de se pencher sur mon roman... et ...l'a gratifié d'un coup de coeur en vue d'une prochaine édition papier !!! C'est Karine qui parlait je crois de "petit nuage"...Il est bien encombré ce petit nuage... avec notre amie Pascale Lécosse, on est trois à être dessus !! :) Bien amicalement. Elisabeth

Publié le 12 Décembre 2016

"Les embruns du fleuve Rouge" est Prix du Livre Indépendant monBestSeller - Éditions Carnets Nord 2016. Toutes nos félicitations à l'auteur Elisabeth Larbre.
Pour retrouver l'avis des jurés éditeurs, lisez l'article sur la remise des Prix ici http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/6731-prix-concours-mo...

Publié le 12 Décembre 2016

@BOSSY, je vous remercie de votre franchise. Il n'y a aucun souci : appréciations et ressentis appartiennent à chacun. Cela relève d'une alchimie très personnelle et je ne permettrais pas de vous en tenir grief... sinon il vaudrait mieux -dès maintenant- que je renonce à écrire ! C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'accueille votre envie de poursuivre cette lecture et accepte bien volontiers vos amitiés et votre sympathique "bravo". Bonne lecture ! :) Elisabeth

Publié le 10 Décembre 2016

@ELISABETH LARBRE. Je vais vous dire toute la vérité : J'avais ouvert votre livre. Quand j'ai lu les trois premières lignes, j'ai trouvé : "l'œil vrillé par les gouttelettes " et "il vissa son suroît". Et j'ai refermé votre livre. Maintenant, j'en ai bien honte ! Il fallait poursuivre. C'est ce que je vais faire. Acceptez toutes mes excuses. Et amitiés quand-même. Et bravo sans rancune pour votre Prix.

Publié le 10 Décembre 2016

@hibernate fariala, je suis heureuse que mon roman vous ait accompagnée durant votre voyage. Cela m'est particulièrement agréable de penser que les 136 pages qui le composent ont su vous distraire au gré des paysages qui défilent et vous remercie d'avoir eu la gentillesse de me le faire savoir. Merci à vous ! Elisabeth

Publié le 07 Décembre 2016

merci pour cette belle histoire que j'ai lue pendant mon voyage; elle m'a permis d'effectuer un bon voyage... Merci infiniment.

Publié le 05 Décembre 2016

@Annick Riquier, merci pour ce ciel étoilé et votre appréciation encourageante... C'est bien agréable à lire !! Merci beaucoup !
Elisabeth

Publié le 02 Décembre 2016
5
Merci pour cette histoire captivante, je suis touchée par votre roman. Les personnages sont bouleversants. J'apprécie votre façon de traiter des délicats sujets de l’inceste et de la pédophilie.
Publié le 30 Novembre 2016

@Michel Canal, je suis très sensible à votre belle critique si constructive, précise, argumentée, et encourageante à la fois, et vous en remercie vraiment très sincèrement ! Vous me faites de surcroît un cadeau précieux : votre vote. Ma reconnaissance n'a d'égale que ma joie à le recevoir ! Merci de tout cœur ! Elisabeth

Publié le 29 Novembre 2016
5
Merci au Prix Concours monBestSeller qui m'a permis de découvrir cette magnifique histoire dont le titre parlait à mon subconscient. Au vu du nombre de lectures depuis sa publication, je comprends que "Les embruns du fleuve rouge" ait eu autant de succès. @Elisabeth LARBRE, vous nous avez gratifiés d'un roman aux multiples facettes, nous embarquant dans ces deux mondes si différents auxquels on finit par s'attacher : un coin de Bretagne à la mer agitée et au climat rude façonnant le caractère rugueux des personnages, et l'Extrême-Orient dont chacun garde en soi l'attrait de ses mystères, de sa douceur, de sa moiteur et de ses senteurs. J'ai beaucoup aimé votre écriture, fluide, envoûtante, votre talent pour décrire tout aussi bien le contour et la psychologie des personnages, leur sensations et leurs sentiments, que les paysages et les ambiances, avec une richesse de vocabulaire qui m'a épaté. J'ai relevé des aspects perfectibles dans la forme (ce sera le travail de l'éditeur) avec lesquels vous semblez être fâchée : les tirets dans le corps du texte (qui devraient être des tirets quatrains), le positionnement des virgules et leur usage parfois inutile, les accents circonflexes. Il y a aussi quelques fautes, essentiellement d'accords. Merci pour ce voyage initiatique auquel j'accorde mon vote pour le Concours.
Publié le 29 Novembre 2016

@Romain Lebastard, je suis extrêmement touchée par votre appréciation féconde en ressentis dont je vous remercie du fond du cœur ! Grâce à vous, me voilà une nouvelle fois émerveillée à la fois par cette magie de l'écrit qui nous dépasse tous, mais aussi par cette belle complicité et ce partage entre un auteur et celui qui lui fait l'honneur et l'amitié de le lire. Merci encore ! Elisabeth

Publié le 26 Novembre 2016
5
Magnifique. Votre roman était depuis longtemps sur le site, et je n'avais jamais pris le temps de le lire. Le concours d'autoédition m'a rappelé à l'ordre et comme pour d'autres lectures, je ne peux que comprendre votre sélection. Tout est beau, subtil, fluide et poétique. Malgré bon nombre d'introspections et de descriptions, on ne peut pas s'arrêter de lire. Rarement j'arrive autant à me plonger autant dans un livre, faisant s'arrêter les bruits environnants et défiler le temps trop vite. Le point culminant se situe pour moi à la page 129 où, sans rien dévoiler, vous avez su mettre un paquet d'émotions dans un simple geste. Bref, je me répète, mais je trouve qu'il y a dans ce livre une véritable âme. Bravo à vous ! PS: Et cette phrase... "Tous les hommes meurent, mais combien vivent vraiment ?"
Publié le 25 Novembre 2016

@Jacques Giraudeaux, dommage si vous aviez du plaisir à le lire car la typographie que vous notez " variable " ne concerne qu'une lettre de quelques lignes (13) écrite en italique à la neuvième page du livre... Hormis cette très courte lettre tout le corps du texte est écrit dans la même typographie. En vous remerciant néanmoins de votre tentative. Elisabeth.

Publié le 22 Novembre 2016
1
la typographie variable, que je suppose liée à un souci "artistique" m'a dissuadé de poursuivre la lecture, l'effort à faire tuant le plaisir que j'avais à lire.
Publié le 21 Novembre 2016

@Christian Vial, un grand merci pour votre lecture et vos souhaits encourageants ! Bien cordialement, Elisabeth.

Publié le 21 Novembre 2016

@Martine PV, merci beaucoup Martine de votre commentaire ; comment ne pas être touchée par tant de doux et généreux compliments ? Il est bien difficile en effet d'y résister... C'est donc avec un très grand plaisir que je me laisse porter par votre beau témoignage. Merci de votre retour, de cette analyse sensible et de l'émotion sincère qui en émane. Vous me faites-là un bien beau cadeau ! Encore merci ! Elisabeth.

Publié le 14 Novembre 2016
5
J'ai du mal à trouver les mots pour décrire dans toute leur intensité les émotions que j'ai ressenties à la lecture de votre si poignant récit, lequel, par ailleurs, est remarquablement écrit. C'est un sujet très difficile que celui de l'inceste et vous le traitez ici à la fois avec réalisme et pudeur. La belle et émouvante rencontre entre les deux principaux personnages transcendent la noirceur et la tristesse de l'histoire. C'est là un magnifique roman qui m'a beaucoup émue. Bravo !
Publié le 12 Novembre 2016

@Corinne Le Gal, merci beaucoup Corinne pour cette belle critique ! J'ai été extrêmement touchée par la délicatesse et la générosité de votre commentaire, et mesure la grande chance qui est la mienne d'avoir des lecteurs tels que vous. Mille mercis ! Votre commentaire a éclairé ma journée.. Je l'ai lu et relu...juste pour le plaisir. :) Sachez que je ne vais pas manquer de faire la lecture de votre roman qui est également en lice, et dont j'aurai beaucoup de plaisir à vous faire le retour. Je vous souhaite le meilleur !
A très bientôt !! Elisabeth

Publié le 08 Novembre 2016
5
@ Elisabeth Larbre… J’ai lu votre roman depuis plusieurs semaines déjà et je réalise que je n’ai toujours pas posté de commentaire alors que j’en avais apprécié la lecture. C’est dire ma santé mentale en ce moment ! Alors oui, j’ai été séduite et bluffée par votre talent à utiliser votre écriture pleine de douceur et de poésie pour traiter de sujets infâmes comme l’inceste et la pédophilie. Dans un parfait équilibre, vous jonglez avec les merveilles et les beautés de la vie (pays, cultures, sentiments…) et réciproquement leurs noirceurs et leurs bassesses. Il fallait oser et vous l’avez réalisé avec brio puisqu’à la fin, l’on retient surtout cette belle histoire d’amour entre deux êtres que tout séparait et cette agréable escapade entre la Bretagne (pays que j’affectionne tout particulièrement !) et le Vietnam. Bravo Elisabeth. Vous êtes redoutable. Bonne chance pour l’avenir. Corinne.
Publié le 08 Novembre 2016

@Hubert-P LETIERS, je vous remercie beaucoup de votre généreux commentaire. J'en suis très sincèrement et profondément touchée, et ce d'autant plus que vous résumez à merveille l'essence même de ce livre (cf votre 2ème phrase) ! Merci Hubert-P de cette belle critique et en particulier d'avoir été aussi réceptif à ce que j'ai tenté d'exprimer au travers de ce roman. Bien cordialement, Elisabeth

Publié le 02 Novembre 2016

@bernadetteL et @Martine PV, je vous remercie toutes deux d'avoir pris ou d'être en train de prendre le temps de lire mon roman, " Les embruns du fleuve Rouge".
Merci @bernadetteL d'en avoir fait cette très agréable critique et @Martine PV de votre enthousiasme élogieux ! Difficile de ne pas y être sensible :)
@Martine PV je vous souhaite très bonne lecture !
Bien cordialement, Elisabeth

Publié le 28 Octobre 2016

Je viens de lire les premières pages de votre livre. Un très beau début de roman, d'une écriture élégante et fluide. J'ai hâte de connaître la suite !
A bientôt.
Cordialement,
Martine

Publié le 28 Octobre 2016

Une belle histoire d'"amour dans un style dépouillé mais soigné,et qui bien sûr est plus actuelle que jamais. Bravo.

Publié le 08 Octobre 2016

@Max Dougall, je vous remercie beaucoup de ce très beau compliment ! J'aimerais en effet ( et ne suis certes pas la seule !) pouvoir passer à l'étape ultime et rêvée de l'édition papier... Mais pour le moment les bonnes fées de l'Edition ne se sont pas encore penchées sur cet écrit... Un jour peut-être... Qui sait ? Avis aux amateurs ! :) Bien cordialement, Elisabeth

Publié le 17 Septembre 2016

@Mary Cousin, ne vous inquiétez pas Mary je vais partir à la découverte de votre roman ; laissez-moi simplement un peu de temps... Merci pour votre confiance !

Publié le 17 Septembre 2016

Merci pour ce beau récit empreint de poésie. Vous arrivez à traiter de sujets douloureux dans un style efficace, sobre et élégant, sans jamais tomber dans les pièges du mélodrame. A quand une édition papier pour ce livre de grande qualité ?
Bien cordialement, MD

Publié le 17 Septembre 2016

Vu la qualité de votre littérature, je serais ravie d'avoir votre avis sur mon ouvrage Manus Deï, l'amour à l'épreuve du duel. Cordialement.

Publié le 11 Septembre 2016

@Mary COUSIN, Merci Mary pour cette belle critique ! Votre analyse et votre sincérité me touchent beaucoup. Vous avez accepté de voyager aux côtés des personnages des embruns du fleuve Rouge et je vous en remercie. A vous lire, ma récompense est totale. Encore merci !

Publié le 11 Septembre 2016
5
Quel beau voyage que ce long flux de mots tranquilles porté par les embruns d’Extrême-Orient tel un conte asiatique. On se laisse vite embarquer sur votre jonque dans le sillage d'un personnage haut en couleur, votre attachant Léon, un rustre celte qui finit par dévoiler une sensibilité qui le rend vraiment très attachant. Au fil de l’eau rouge du fleuve, vos pages lèvent pudiquement le voile sur sa rencontre exceptionnelle avec l’amour, le désir, la haine et la complexité de cette culture asiate. En lisant votre synopsis, J’étais sceptique concernant vos « CHINOISERIES ». Finalement, j’ai plongé dans le Yuan Jiang « la rivière originelle », et grâce à vous, j’y ai trouvé trouver une PERLE. Merci.
Publié le 05 Septembre 2016

@Kho-samui et @Romarin, je suis très touchée par vos commentaires respectifs et vous en remercie très sincèrement. Être en mesure de savoir que le partage de son écrit a été reçu avec sensibilité et plaisir est pour moi une merveilleuse récompense !

Publié le 17 Août 2016
5
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire votre roman, il est tout simplement magnifique, merci pour ce merveilleux voyage au pays de la lecture.
Publié le 17 Août 2016

@kho-samui
Le miroir d un voyage initiatique ! De la brestoise que je suis destination Asie pour une découverte intérieure ! Merci

Publié le 30 Juillet 2016

@Jesse JAY, je vous remercie très sincèrement de vos généreux commentaires, vos remarques éclairées et des encouragements qui les accompagnent. Très heureuse également que mon roman soit ainsi parvenu par la magie des mots à réveiller en vous de lointains souvenirs. Comme vous me l'avez aimablement proposé, je vais prendre rapidement contact avec vous, j'ai en effet grand besoin de conseils dans le domaine de l'édition à compte d'auteur. Encore merci, pour votre belle critique ! A très bientôt. Elisabeth

Publié le 23 Juin 2016
5
Bonjour @Elisabeth Larbre Merci pour cette magnifique perle de littérature. Bien que n'ayant pas de temps à consacrer à la lecture actuellement j'ai fait un premier pas empreint de curiosité cliquant sur le titre de votre ouvrage... un petit pas de plus hésitant après avoir lu le titre qui me ramena dans la malle des souvenirs ou j'avais enfoui depuis longtemps mes virées en jonque en mer de chine... J'ai ouvert le document et votre première page m'a entraîné sur le rafiot des rêves jusqu'au bout du voyage que vous nous avez offert là. Très étonnant pour un premier roman.... Un calibrage des personnages, tant dans leur psychologie et leur sensibilité à Multi facettes.... que dans le déroulement de l'intrigue.... En bref vous tenez là un petit bijou au cœur de la dégénérescence culturelle qui nous environne. Éditez vous à compte d'auteur? Si oui et que vous manquez d'outils de marketing et de communication n’hésitez pas à me contacter. Je me ferais un grand plaisir à contribuer largement à la diffusion de votre ouvrage. Je ne saurais me priver de vous encourager vivement à vous engager dans un second roman..... en ne changeant rien à votre façon d'écrire. Bien sur pour être concis quelques éléments sont à travailler afin d'intensifier davantage l'émotion et embarquer le lecteur dans une fin d'intrigue encore plus inattendue ...... Voila Elisabeth.... Bon courage et à trés bientôt j’espère avec une histoire nous embarquant dans un beau voyage Cordialement Jesse P.S.: Pour Contact Email Jessejay@live.fr
Publié le 23 Juin 2016

@Berthe et @Magrite un merci très sincère pour toutes ces paroles d'encouragement bien agréables à lire !

Publié le 18 Juin 2016
5
Très belle écriture. Très belle intrigue, originale. J'ai énormément aimé ce livre. Bonne suite. Il mérite
Publié le 11 Juin 2016
5
Un peu, beaucoup, à la folie....Je recommande vivement. C'est un très beau livre.BRAVO et vivement le prochain roman.
Publié le 19 Mai 2016

@Illoul Keltoum, @julien Rigottier Gois merci d'avoir pris le temps de lire ce roman, et d'apposer ici des commentaires très encourageants.

Publié le 29 Avril 2016
5
J'ai aimé ce mélange de violence, d'amour,, de pudeur et de poésie. Merci a l'auteur.
Publié le 29 Avril 2016
5
J'aime beaucoup votre style, c'est une lecture agréable. Mais ce n'est que mon humble avis de lecteur. Je vous souhaite une belle réussite.
Publié le 25 Avril 2016

@Max Axel Bounda. Message bien reçu ! Je ne manquerai pas de revenir vers vous dès que j'aurai pris connaissance de votre livre, et vous remercie d'avoir pris la peine de vous arrêter sur le mien. A très bientôt donc.

J'en profite également pour remercier chaleureusement tous ceux et celles qui m'ont laissé un commentaire, et leur exprime ici toute ma gratitude.

Publié le 18 Avril 2016

Bonjour @Elisabeth LARBRE, le titre de votre ouvrage m'a
frappé dans l'oeil et je suis entrain de le lire! Je reviendrai vers vous pour les commentaires.
Je viens de publier la Perle de l'Ombre et je vous
invite à le lire et à me laisser vos impressions!

Publié le 18 Avril 2016
4
C'est une histoire d'amour et de désamour, d'espoir et de désespoir. C'est une manière impressionniste de dépeindre une rencontre et la volonté de comprendre et de connaitre l'autre ...
Publié le 18 Avril 2016

Des chapitres courts, non linéaires, qui font avancer l'action à petites touches et construisent progressivement le puzzle et l'intrigue. Des personnages d'une épaisseur véritable, de chair et de sang auxquels le lecteur s'attache au fil des pages et qui dévoilent peu à peu leur complexité. La rencontre improbable de deux cultures - celte et asiate -, ancrées pourtant en une histoire commune. Tout cela donne un fort beau roman qui, de l'amour au désir et du désir à la haine, explore avec subtilité la palette des sentiments humains.

Un roman qui, par son découpage en plans successifs, brefs et efficaces, ferait sans aucun doute un excellent scénario pour le cinéma.

Michel PHILIPPO

Publié le 16 Avril 2016

Des chapitres courts, non linéaires, qui font avancer l'action à petites touches et construisent progressivement le puzzle et l'intrigue. Des personnages d'une épaisseur véritable, de chair et de sang auxquels le lecteur s'attache au fil des pages et qui dévoilent peu à peu leur complexité. La rencontre improbable de deux cultures - celte et asiate -, ancrées pourtant en une histoire commune. Tout cela donne un fort beau roman qui, de l'amour au désir et du désir à la haine, explore avec subtilité la palette des sentiments humains.

Un roman qui, par son découpage en plans successifs, brefs et efficaces, ferait sans aucun doute un excellent scénario pour le cinéma.

Michel PHILIPPO

Publié le 16 Avril 2016
4
Magnifique dur mais quelle leçon de vie .
Publié le 13 Avril 2016
5
Une histoire très prenante et captivante. Dès que l'on commence la lecture on sent des personnages attachants et qui donnent envie de connaître rapidement le déroulement de l'histoire Style d'écriture limpide et qui procure des émotions. J'en lirai bien un deuxième. MC PHILIPPE
Publié le 12 Avril 2016
5
Je n'ai pas réussi immédiatement à enregistrer mes 5 étoiles ...!!!
Publié le 06 Avril 2016

J'ai ressenti beaucoup d'émotions lors de la lecture de ce récit porté par une très grande sensibilité. Les personnages sont authentiques, fragiles, attachants et tellement humains...
Un style fluide et un scénario captivant.
On aimerait qu'il y ait une suite, car on a du mal à quitter l'atmosphère particulièrement prenante de cet ouvrage.
Bravo à l'auteure !!!

J. Delaporte

Publié le 06 Avril 2016
5
Désolée je n'arrive pas à enregistrer mes 5 étoiles
Publié le 05 Avril 2016

Que de personnages attachants dans ce récit subtil! Quelle pudeur dans cette rencontre forte entre deux fragilités. Presque un conte porté par les vents marins. Une belle histoire qui prend vie en prenant son temps. Et que l'on ne lâche plus jusqu'à la fin. Et quel beau voyage d'un pays à l'autre, d'ouest en orient sur les pas d'un Léon bourru et sensible.

Publié le 05 Avril 2016
5
Des personnages bouleversants d'authenticité dans cette histoire où le suspense va crescendo au diapason de la tragédie et qui plus est porté par un style raffiné.... EXCELLENTE PARTITION...BRAVO!!!
Publié le 05 Avril 2016
5
MCD
Des rencontres, des émotions, on ne peut que s'attacher aux personnages et on est emporté par le récit.
Publié le 30 Mars 2016
5
Un voyage initiatique pour le vieux Leon qui retrouvera l'essentiel sur les rives du fleuve rouge...la sou rce originelle!
Publié le 29 Mars 2016
5
merci
Publié le 29 Mars 2016
5
On ne s'ennuie une seconde tant ce roman est CAP-TI-VANT ! Un grand merci à l'auteure :)
Publié le 29 Mars 2016
5
Plein de tendresse!!
Publié le 28 Mars 2016
5
Style fluide, écriture puissante et sensible. Un voyage prenant qui vous emmène au-delà de vous-même! Merci à l'auteure.
Publié le 27 Mars 2016
4
Pas si facile de suivre cette histoire sur écran. Vivement un éditeur ...
Publié le 23 Mars 2016

Quand est-ce que l'on trouvera cet ouvrage en bibliothèque?
Qu'en penserait Marguerite D (idée me venant étrangement et pas association d'idées)?

Publié le 23 Mars 2016

Pages