Dictionnaire des fesses féminines au cinéma

478 pages de Luc Danton
Dictionnaire des fesses féminines au cinéma Luc Danton
Synopsis

Il n’existait pas d’ouvrage de référence sur les fesses au cinéma. Pourtant un tel dictionnaire, propre à ranimer le souvenir de scènes qui comptent souvent parmi les plus belles du film dont elles sont extraites, se devait de voir le jour. Des comédiennes comme Brigitte Bardot, Emmanuelle Béart, Pam Grier, Jane Birkin, Romy Schneider ou Nicole Kidman ont vu leurs académies respectives entrer au panthéon du septième art. D’autres, comme Mae West ou Marilyn Monroe, ont fait du déhanchement une véritable forme d’art. D’autres encore, à l’instar de Natalie Wood, Diane Keaton, Jodie Foster, Sigourney Weaver ou Anouk Aimée, ont fait de leur postérieur des trésors rares, nécessitant une fouille minutieuse de leurs filmographies pour y découvrir le reflet de leurs splendeurs.

4416 lectures depuis la publication le 04 Avril 2016

Les statistiques du livre

  218 Classement
  122 Lectures
  +1 Progression
  5 / 5 Notation
  29 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 8 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Une chouette découverte ! Très intéressant pour les cinéphiles comme moi, sans parler du côté original de la prise de sujet... J'ai adoré votre humour, votre causticité et vos références.
Si je peux me permettre, le récit aurait gagné à être plus aéré, avec des paragraphes moins compactes et des lignes plus espacées. Ceci pour favoriser la lecture, mais ne demeurant tout de même qu'un détail.
Merci pour ce "dictionnaire".

Publié le 18 Juillet 2016

@Charlotte De Garavan : Merci pour votre message. Je ne travaille pas dans le cinéma, j'aime beaucoup trop le 7e art pour cela...

Publié le 30 Mai 2016

@Daniel Estafano : Merci pour votre message. Je partage vos regrets pour ce qui est des avocat(e)s.

Publié le 30 Mai 2016

@Michel CANAL : Merci pour tous ces compliments. Pour ce qui est de votre supposition : Luc Danton est bien un pseudo mais je ne suis aucunement célèbre (même dans ma rue ma renommée reste très relative).

Publié le 30 Mai 2016

@Chris Martelli : Merci pour votre message et bonne lecture.

Publié le 30 Mai 2016
5
Une anthologie que ce livre ! Mériterait publication, ne serait-ce qu'en mémoire du cinéma... photos à l'appui svp ! Je me suis demandé comment vous aviez pu vous y prendre pour 'consulter' toutes ces fesses... ;-) Mais peut-être travaillez-vous dans le milieu du cinéma...
Publié le 26 Mai 2016
5
Original et bien écrit. Il fallait osé. C'est vrai qu'on n'en parle pas assez, je trouve... moi-même, étant avocat, je trouve qu'en plaidoirie, on devrait...heu... non, rien...
Publié le 21 Mai 2016
5
J'ai commencé, cela a l'air d'un livre de bonne philosophie et je vais le finir. En tous cas il me servira de référence pour les films à voir ou à revoir ! Merci l'ami !
Publié le 08 Mai 2016
5
Bonjour Luc. Qui ne serait pas intrigué par cette publication tellement insolite ? Je pense que je l'aurais entrée dans ma bibliothèque même si je n'avais pas été auteur dans le même genre. Je n'ai jusqu'ici lu que votre préambule, suffisamment révélateur pour vous attribuer la notation suprême. Je savourerai la suite au fil des jours, pour me distraire. Je ne lis que ce qui est bien écrit... et vous excellez dans l'écriture, avec en plus beaucoup d'esprit. Vous méritez aussi la notation suprême pour le travail de recherche que je suppose énorme, pour votre culture dans le domaine des arts... et pour cette idée géniale qui fera date. Mais entre nous, Luc, je pense que vous avez publié sous un nom de plume pour occulter (sans vous faire injure) un nom plus connu, sans doute déjà célèbre. Un tel talent ne peut pas jaillir comme par hasard. En tous cas, Luc, bravo ! Votre ouvrage est une pépite. Merci de nous la faire partager gratuitement su mBS. MC
Publié le 08 Mai 2016
5
Magnifique « travail » sur un magnifique sujet ! Je découvre avec plaisir !!
Publié le 07 Mai 2016

Le « Dictionnaire des fesses féminines au cinéma » est le Livre le + du 6 mai. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. Bonne découverte et bonne lecture !

Publié le 06 Mai 2016

@palamède Très touché par votre message. PS2 : Le Mépris possède sans doute la "scène de fesses" la plus célèbre du cinéma. La meilleure ? A chacun d'apprécier. PS3 : Bien évidemment non mais faute de mieux. Je n'ai pas trouvé sur ce site un "genre" qui s'approchait plus de ce dictionnaire.

Publié le 03 Mai 2016

@fab Merci pour votre message. Merci surtout pour savoir lire entre les lignes pour saisir certaines phrases...
Pour ce qui est du sommaire, ne pensez-vous pas que parcourir le texte sans chercher un film particulier permet plus joyeusement de se laisser guider par le hasard ?

Publié le 03 Mai 2016
5
fab
Très belle ode à la mémoire ! Quelle culture ! Et bel esprit tant d’observation que de synthèse, avec des phrases parsemées ici et là, brillantes de lucidité et d’humour. Par exemple celle-ci page 23 qui vaut ses 5 étoiles : « la lubricité y perd un peu, mais le cinéma y gagne parfois ». Bravo. Et merci ! (peut-être un sommaire permettrait de trouver plus vite la scène recherchée…)
Publié le 03 Mai 2016
5
Chapeau bas ! Un oubli enfin réparé. Magistrale catalogue raisonné des cahiers des fesses du cinéma (par un grand connaisseur des unes et de l’autre). Quel magnifique cadeau vous nous faites. PS. Vos analyses et références cinématographiques sont fines et souvent drôles. PS2. Evidemment, il faut un classement, et le votre est alphabétique. Dont le principal inconvénient… c’est que le Mépris soit en page 321 (avouez ! la plus belle scène de fesses, non ?) PS3. Genre « érotique », vous êtes sûr ?
Publié le 30 Avril 2016

@Hubert : Merci pour votre message.

Publié le 06 Avril 2016
5
Une connaissance cinématographique hors norme, une véritable encyclopédie(presque 500 pages sur le sujet!!). Les fesses, cible du regard, permettent une nouvelle vision du cinéma. C'est tellement fourni et précis, amusant qu'on en reste sur le C.. Monsieur ! Vous êtes la référence, en terme de postérieur........
Publié le 05 Avril 2016