Retour de flemme

118 pages de A.K Guettaf
Retour de flemme A.K Guettaf
Synopsis

En plus de me traîner l'amertume d'avoir perdu l'amour de ma vie, des souvenirs comme des mondes me revenaient. Des flèches enflammées tirées de tout autour de moi par les tribus de mon passé. Y a rien d’énorme ou d'indicible dans mon passé. Je me demande même à qui ça pourrait bien parler si je le racontais. J'ai une vie bien insignifiante. C'est peut-être aussi en cela qu'elle ressemble à la vie de beaucoup d'autres, c'est vrai. Moi je suis né avec des désirs de paysan, la nonchalance d'un félin repus, et un cœur paisible de retraité. Pas grand-chose me passionne. Je trouve pas mon compte dans le grandiose, les grandes pensées et les beaux sentiments.

3742 lectures depuis la publication le 06 Juillet 2016

Les statistiques du livre

  81 Classement
  260 Lectures
  -4 Progression
  5 / 5 Notation
  66 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

48 commentaires , 24 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci pour le com @Moua

Publié le 24 Décembre 2016

Et quand l'histoire prend fin,la faim d'une suite nous prend !
Vivement le prochain embarquement !

Publié le 22 Décembre 2016

@emiliehourquet MERCI !!!

Publié le 27 Novembre 2016
5
Merci d'avoir posé ces mots ... cette suite de lettres qui donne autre chose ! Merci pour cette spontanéité , ces jeux , ces constatations ... merci d'avoir dit ce qui n'allait pas et ce qui allait plutôt bien ... car la noirceur est là bien présente pas besoin de l'ignorer on sait , elle permet aussi de faire jaillir la lumière . je me suis laissée emporter, et cela je l'avais prédit après les deux premières phrases du synopsis. Bravo et continue !
Publié le 26 Novembre 2016

@Mokeddem XI Le narcissisme comme dénominateur commun, ça me va.

Publié le 24 Novembre 2016

@Mokeddem XI T'aurais du m'envoyer un mail, ça serait allé plus vite pour que tu constates ma mauvaise foi sans limite. Mais bon, c'est pas grave, "Li fète mète!"

Publié le 23 Novembre 2016

@Claire D Tu fais comme tu le sens, et d'ailleurs, c'est ce que j'ai fait pour ton livre que j'ai commenté et noté avant même de l'avoir terminé, parce que ton style m'avait beaucoup plu.

Publié le 23 Novembre 2016

J'en suis qu'au chapitre 4.
Je ne sais pas quel est l'usage ici, si faut attendre d'avoir tout lu, et patatitata, mais d'une je lis comme un escargot sur écran, et de deux je suis vraiment pas patiente quand j'ai envie de dire, et j'ai envie de dire que j'aime vraiment beaucoup la langue dans ce début, déjà, l'oralité, mais mesurée, les images, et certaines choses, images, sensations qui me semblent proches, familières un peu, j'ai l'impression d'être un peu chez moi, en fait, mais en différent, aller je poursuis la suite avec curiosité !

Publié le 23 Novembre 2016

@Mokeddem XI Tu t'attends à quoi d'autres avec des commentaires pareils?

Publié le 23 Novembre 2016

@Mokeddem XI Ce que tu viens de dire, c'est comme constater que le ciel est bleu. C'est aussi évident et ça demande autant de perspicacité. Alors je me permettrais juste un conseil: regarde près de chez toi si y a pas une piscine municipale et inscris toi à mes frais. Tu feras quelques longueurs le week-end, ça te rendra peut être moins aigri. Sur ce, bisous vieille branche, change rien, ce sont les mecs comme toi qui rendent le monde meilleur!

Publié le 23 Novembre 2016

@Mokeddem XI Tu m'expliques?

Publié le 11 Novembre 2016

@Mokeddem XI Le prénom de mon père et le mien

Publié le 08 Novembre 2016

@Borgniet Tom merci l'artiste!!!

Publié le 03 Novembre 2016
5
Cher Mr Guettaf A.K, Bravo pour ce livre. J'espère que vous gagnerez ce concours. Cordialement, Tom
Publié le 03 Novembre 2016

@Romain Lebastard Merci pour ton com, j'apprécie vraiment. Mais la concision ne m'est pas si chère en vérité. Je considère juste qu'en écriture, toute ellipse, toute digression doit se justifier et ne pas répondre au seul plaisir de l'auteur. C'est comme faire l'amour, si on minimise l'autre, autant se masturber. Et je sais pas quoi dire d'autre à part merci à ceux qui ont pris la peine de lire et de commenter. J'éprouve une grande gêne à me rouler dans le sensation très agréable que procure un compliment, du moins en public, mais ma reconnaissance est véritable. Voilà, tu as su trouver les mots pour me faire sortir de mon silence, ça fera une séance de psy en moins. C'est déjà ça.

Publié le 27 Octobre 2016
5
Tiens, je vais essayer de commenter en Guettaf : "Faut être honnête, le bouquin était dans ma bibliothèque depuis longtemps, et vu les commentaires, je le gardais comme une cerise sur le gâteau, une dernière bouchée d'un plat délicieux qui vient contenter les papilles dans une jouissance gustative finale. Faut dire que je l'avais commencé y a longtemps, et que loin de mon style, je m'étais dit que je le finirais plus tard, quand je serai prêt à ingurgiter des citations au kilomètre. Et puis un jour, y a ce concours d'autoédition qui me rappelle que ce bouquin est toujours là, au chaud, à attendre que je le finisse. Un peu comme un rappel en pleine tronche qui te fait comprendre que le talent ressurgit toujours aux yeux de celui qui l'a occulté par flemme. Vous noterez l'ironie. Mais finalement, y a pas grand chose à ajouter, sinon on s'éloigne de la concision qui est si chère à l'auteur. Pour faire court : c'est beau, c'est mélancolique, c'est cynique. J'ai adoré." Bravo à vous en tout cas !
Publié le 27 Octobre 2016

Merci @Nassef !!!

Publié le 22 Octobre 2016
5
Merci pour ce doux voyage...
Publié le 22 Octobre 2016

@Mokeddem X T'es pas le seul con du tas, même moi je l'ai pas lu jusqu'à la fin.

Publié le 21 Octobre 2016

wow! @lamish merci !!!

Publié le 26 Septembre 2016
5
Heureuse d'avoir suivi le conseil de lecture d'Hermann Sboniek. Votre "retour de flemme" vaut le détour ! Dans la forme, le style hyper "tendance" a failli me bloquer puis je l'ai rapidement oublié au profit du fond, celui de la vie de beaucoup d'autres, comme vous l'écrivez, mais qui envoie du dense sous votre plume. J'ai beaucoup d'admiration pour les écrivains qui, tel un peintre qui créerait une oeuvre magistrale de trois coups de pinceau, parviennent à cibler aussi précis que vous en trois mots. Un lecteur parlait de phrases dignes de devenir des citations et il a raison. J'ai noté les deux suivantes à la volée. Elles résument à elles seules le ton, la justesse et l'humour de votre roman. "Curriculum vitae, le mot latin pour tapinage", "Paris faite chien, ce serait un lévrier : maigre, hautaine, avec un penchant pour la course"... et il y en a tant d'autres ! Alors merci pour le partage Monsieur le désabusé en chef et ne changez pas d'état d'âme pour le plus grand plaisir de vos lecteurs !
Publié le 24 Septembre 2016

@A.K Guettaf Super ! Nous l'attendons avec impatience sur contact@monbestseller.com Bonne inspiration !

Publié le 24 Septembre 2016

Avec plaisir @monBestSeller !

Publié le 22 Septembre 2016

Bonjour @A.K Guettaf Avez-vous vu cette nouvelle rubrique "Mes classiques et moi" ? Vous qui êtes fan de Céline que penseriez-vous d'écrire un article "Céline et moi" ? Pour tout savoir sur cette nouvelle rubrique, l'article de lancement est ici : http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/6228-monbestseller-la... Nous espérons à bientôt !

Publié le 21 Septembre 2016

@Ago magar, merci du fond du coeur pour votre commentaire.

Publié le 15 Septembre 2016
5
Rares sont les écritures d'une telle densité qualitative et créative. Nous sommes exposés à plusieurs épaisseurs et d'autres que l'intellect immédiat ne peut encore percevoir. Le temps marquera sans aucun doute la dimension de ce roman et de son auteur.
Publié le 14 Septembre 2016

@isa33 Un immense merci !!!

Publié le 14 Septembre 2016
5
Vous dites " on passe au travers des heures comme dans du beurre, ainsi le miracle permanent des petites choses du quotidien nous apparait clair et indiscutable" cette sensation je l'ai eu en vous lisant... je ne me suis pas arrêtée une seul moment de vous lire, captivée par vos mots puissants qui sentent la révolte , l'asphalte ,l'amour des autres , l'humour, votre regard qui balaye la vie sans cache, je goûte encore vos mots, quelle belle écriture... vite le suivant
Publié le 13 Septembre 2016

Merci @Kasasacs !!!

Publié le 02 Septembre 2016
5
Félicitations !!
Publié le 01 Septembre 2016

Une vraie pépite, digne des plus grands écrivains. ..
J'attends avec impatience une suite.
Merci pour ce merveilleux moment de lecture.

Publié le 01 Septembre 2016

Merci pour le com @Maguy123

Publié le 01 Septembre 2016

Un peu spécial comme style en effet

Publié le 31 Août 2016

Merci beaucoup @Saïmone

Publié le 31 Août 2016

J'adore ce style soutenu avec de belles tournures de phrases ponctuées d'un langage familier, ça donne des frissons !

Publié le 29 Août 2016

@Zultabix Merci pour vos encouragements et vos ondes positives.

Publié le 27 Août 2016

Ca va, tu passes encore les portes ??? Pauvre narcisse, pauvre type, quelle prétention !!!

Publié le 26 Août 2016

@camcam Merci!!!

Publié le 26 Août 2016
5
trop top bravo copain ;)
Publié le 25 Août 2016

Merci @Puci !!!

Publié le 25 Août 2016

Toutes nos félicitations à A.K Guettaf, l'auteur de ce roman plébiscité par les lecteurs, Sélection d'août et NOMINÉ AU PRIX CONCOURS DE L'AUTEUR INDÉPENDANT 2016. Retrouvez son interview ici : http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/6093-autoedition-sele...

Publié le 25 Août 2016
5
Que dire? Whoua est l interjection appropriée! Vite encore , ce ne fût que du bonheur! Merci
Publié le 25 Août 2016

@zazouvaldo merci !

Publié le 18 Août 2016
5
Super merci
Publié le 18 Août 2016

@Colette Bacro Wow! Je vous remercie!

Publié le 16 Août 2016

@A.K Guettaf
A l'occasion, n'hésitez pas à venir me lire aussi. Bien à vous !

Publié le 15 Août 2016

@aminelicia, @Juliette Demuth, merci!

Publié le 14 Août 2016
5
Je note.
Publié le 14 Août 2016

@A.K Guettaf
Avec un style décapant et par endroits, plein d'humour à l'anglaise, l'auteur virevoltant du Canada en France, en passant par Constantine, a su peindre une société, laquelle en dépit de son côté hilarant, peine à comprendre ses membres les plus engagés.

Publié le 14 Août 2016
5
Imparable. vous avez touché votre cible. Un retour de flemme qui n'a pas dû vous laisser de tout repos. Encore bravo.
Publié le 14 Août 2016

@Zultabix @Corinne Le Gal Merci infiniment.

Publié le 14 Août 2016
5
J'ai beaucoup apprécié votre écriture vague à l'âme au bord des golfes pas très clairs. Si nous possédons au moins une minute de lucidité par jour, nous ne pouvons qu'acquiescer au minima de votre spleen. Mais n'en a t-il pas été ainsi de tout Temps ? Cro Magnon était-il mieux loti que le geek saturé d'images, de selfies et de dépose en Uber au pied de son immeuble ? L'être n'est-il pas fait pour faire l'expérience de l'insatisfaction ? Quoi que nous croyions, quoi que nous pensions, quoi que nous tentions, nous mourrons. Et il semble qu’on va mourir demain sans rien connaître encore, bien que dégoûté de tout ce qu’on connaît. Alors on se sent écrasé sous le sentiment de « l’éternelle misère de tout », de l’impuissance humaine et de la monotonie des actions. La faute sans doute à l'idylle, cette image qui est restée en nous, en place du troisième oeil, comme un souvenir du Paradis. La vie au Paradis ne devait certainement pas ressembler à la course en ligne droite qui nous mène dans l’inconnu, ce n’était pas une aventure. Elle devait se déplacer en cercle entre des choses connues. Et sa monotonie n'était sûrement pas l'ennui, mais le bonheur. Le bonheur doit forcément s'embusquer dans la monotonie. A nous de vivre assez de temps pour nous en rappeler ! Bien à vous !
Publié le 14 Août 2016
5
@ A.K Guettaf… Quel magnifique roman ! Une plume efficace, d’une rare intelligence avec un sens aigu de la réalité qui impose une lecture lente et consciencieuse, voir même une relecture tant chaque mot est lui-même toute une histoire. Certaines réflexions mériteraient de devenir des citations tant elles sont pleines de bon sens. Si beaucoup m’ont interpellée, une en particulier :" Je nous en veux à tous… Je nous en veux d’avoir laissé ce pays devenir ça…" Quel constat ! C’est pur bonheur que de lire un texte d’une telle qualité. C’est comme un jour ensoleillé sans devoir subir ni sa trop forte chaleur, ni sa lourdeur. Devant un tel talent, un seul mot suffit au final. Respect.
Publié le 14 Août 2016

@Hermann Sboniek @Robin Felipe Merci, merci, merci!

Publié le 12 Août 2016
5
Bravo pour ce Roman. Vous avez un talent particulier pour décrire ces petits riens du temps qui passe. Votre description des lieux et des ambiances est parfaite et vous créez ainsi une atmosphère un rien désabusée que l'on ressent totalement. De plus votre texte est parsemé (généreusement) de très belles phrases du genre de celles que l'on relit plusieurs fois pour en savourer la justesse. Toutes mes félicitations.
Publié le 11 Août 2016

livre très prenant, merci a vous, j`attends avec impatience la deuxième partie

Publié le 11 Août 2016

@pum Merci pour votre commentaire

Publié le 10 Août 2016
5
pum
Les morceaux de vie sont croqués avec l'incision qu'il convient, avec une nonchalance légère et subtile à la fois. Et tout cela permet de mettre des mots sur des maux, parce qu'on se retrouve dans certaines lignes comme si on était spectateur et acteur à la fois de ces moments de vie qu'on a tous connu au moins une fois sans être capable de les décrire le moment présent. J'ai souri, j'ai ri, et parfois même j'ai pleuré. Je termine cette lecture légère et nostalgique, en attendant la suite avec toute l'impatience d'une enfant de 3 ans la veille de son goûter d'anniversaire...Merci
Publié le 10 Août 2016
5
UnE plume , une identité
Publié le 10 Août 2016

Merci

Publié le 10 Août 2016

@Hubert-P Letiers Je vous remercie sincèrement pour le commentaire.

Publié le 09 Août 2016

Ça à l'air d'une mécanique plutôt bien huilée. Relayée par mo copain Hubert, ça interpelle. J’embarque l'oeuvre et je reviendrai pour la note. CC

Publié le 09 Août 2016
5
Une très belle réussite cette première partie ! Au-delà d’une intrigue qui malaxe un suspense bien dosé, tous les facteurs qui peuvent procurer le Plaisir de lire répondent « présent » à l’appel ; une histoire humaine qui fleure le réel - un monde d’adversité qui se décompose dans l’absurde - une écriture dynamique mais très en finesse, et dont l’effet miroir nous renvoie à nos propres ambiguïtés. C’est effectivement ciselé, terriblement lucide, sans aucun pathos, donc jamais emmerdant mais toujours captivant, convaincant. Les ressentis rebondissent sur les faits avec autant de subtilité que d’efficacité. À mettre en toutes les mains. C’est vraiment savoureux.
Publié le 09 Août 2016
5
Bravo!
Publié le 07 Août 2016
5
Le début d'un voyage qui " ressemble à la vie de beaucoup d'autres, c'est vrai " mais pourtant... Une experience comme solitaire, ouverte sur tout ce qui entoure, avec un regard très juste, amenant réflexion au plus profond de soi. Une écriture loin d'être flemmarde. Généreuse, tout en finesse, avec un style parlé vociférant et poétique. Des ingrédients bien maîtrisés, rendant ce voyage fluide mais surtout unique. Un grand bravo.
Publié le 05 Août 2016

« Retour de flemme » est le Livre le + du 5 août. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. Bonne découverte et bonne lecture ! Et n'oubliez pas de laisser ici un commentaire après votre lecture, l'auteur vous en sera reconnaissant.

Publié le 05 Août 2016

@Chris Martelli, merci beaucoup!

Publié le 02 Août 2016
5
Sans nul doute, un des très beaux livres de monbestseller. Style très personnel, associations d’idées… très personnelles, voyage nonchalant et poétique. Magnifique.
Publié le 01 Août 2016

@fab Merci mille fois!

Publié le 29 Juillet 2016
5
fab
C’est une écriture très belle, très travaillée, ciselée, manufacturée, manucurée. Et votre pensée, itou ! Je vous ai lu lentement, car il y a souvent des réflexions chez vous qui méritent d’être relues pour savourer. Bravo. Et bonne chance ici…
Publié le 29 Juillet 2016

@Joseph Merci !

Publié le 27 Juillet 2016
5
Vous n’êtes pas avare ! Ni de vérités vraiment bien dites. Ni de générosité dans votre écriture. Ni de réflexions, parfois « portes ouvertes » bonnes à réfléchir, parfois inattendues et néanmoins jubilatoires, souvent iconoclastes. Très belle ballade. Dont on se dit que vous avez été plus inspiré par les bords du sage grand nord que par les souvenirs du flashy sunny sud. Merci pour cette initiation transatlantique !
Publié le 26 Juillet 2016