Le pacha sans sa mama : Voyage solitaire en Bolivie

Extrait
de Tristan FERRE
Le pacha sans sa mama : Voyage solitaire en Bolivie Tristan FERRE
Synopsis

Moi, je n’avais plus qu’un cœur asséché par cette déception amoureuse. Il me fallait l’oublier, et partir, très loin. Mais où ? Le contact des animaux m’apparut alors comme une évidence. Ils ne trahissent jamais, eux. Je pris un billet pour la jungle bolivienne et m’engageai dans un refuge pour animaux sauvages. Là-bas, quand vous n'avez pas d'ours à vos trousses, quand vous ne promenez pas un puma, les singes sont aux aguets pour vous détrousser. Des aventures extraordinaires qui auraient bien pu panser les plaies du passé, si un homme n'avait pas redistribué les cartes à ses dépens.

553 lectures depuis la publication le 08 Septembre 2016

Les statistiques du livre

  1078 Classement
  45 Lectures
  -31 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Loulou PF Merci pour votre commentaire ! Je pense que la suite devrait vous plaire alors ;-)

Publié le 18 Septembre 2016

J’ai été cherché mon visa, sans le tampon ! Merci ! Cela dit, d’accord avec un commentaire plus bas. Compte tenu de votre titre, on s’attend plus à un road movie qu’à un journal de bord. C’est à dire à récit qui dépasse le seul compte rendu et parle de vous, de vos impressions, vos doutes, vos difficultés, vos craintes, vos joies, vos espoirs, vos désespoirs, vos envies... Mais c’est peut-être ainsi que le récit continue au delà de cet extrait.

Publié le 16 Septembre 2016

Je suis effectivement désolé @Loulou PF que le filigramme vous ait déplu, ainsi il a été supprimé. J'espère que vous pourrez lire cet extrait en tout tranquilité maintenant =)

Publié le 15 Septembre 2016

Passionné d’Amérique du Sud, j’aurais lu avec plaisir votre extrait. Mais votre mention « extrait – tous droits réservés » qui barre la page, comme s’il s’agissait d’un projet juridique, barre aussi l’envie… Bref, je n’ai pas fait le voyage ! (mais espère le refaire plus tard)

Publié le 15 Septembre 2016

@Frans-Alexandre Torreele Merci beaucoup pour tes commentaires. Il est vrai que l'incipit installe beaucoup le décor, et l'extrait s'arrête au début de l'aventure. Le livre est très graduel et on entre de plus en plus "dans sa tête" au fil des pages. N'hésite pas à aller faire un tour sur Amazon pour lire la suite, très abordable sur Kindle, ou bien en version papier =)
A bientôt !

Publié le 12 Septembre 2016

Une lecture très agréable et fluide. J'aimerais en lire plus, je suis resté sur ma faim. Mon vrai regret est que tu restes très factuel. On suit les faits, un à un, les actions, mais j'aurais aimé que ton récit prenne un peu d'épaisseur par moment, que tu me détailles plus ton environnement, que tu me parles de ton état d'esprit etc. Bref, que tu donnes corps à ton récit.

Publié le 12 Septembre 2016

@Tristan FERRE
Afin d'avoir plus de retours, une des possibles marches à suivre est d'aller lire aussi les autres. Sur mon topic, tu trouveras quelques nouvelles courtes. A l'occasion, tu peux également me donner ton avis ! Bien à toi !

Publié le 09 Septembre 2016

Bonjour @Zultabix , merci pour tes commentaires encourageants ! En effet je n'avais pas remarqué la catégorie Carnets de voyage où je viens de reclasser mon livre =) Merci donc !
L'extrait que je propose est en effet une introduction. La majorité du livre se passe dans la jungle en compagnie d'animaux sauvages, l'ambiance change assez radicalement de celle de "la ville". Si tu le souhaites, il y a quelques citations en plus sur ma page Facebook @pachasanssamama.

Merci encore pour tes commentaires, super ce site de partage !!

Publié le 09 Septembre 2016
5
Salut Tristan. Connaissant bien la Bolivie (La Paz, Sucre, Potosi, Salaar d'Uyuni, etc), c'est donc fort intrigué que j'ai été magnétisé par "Le pacha sans la mama". Ton texte est fort bien écrit, mais relève à mes yeux, encore pour l'heure, beaucoup plus du journal de voyage que d'une véritable épopée romanesque. Peut-être que cet extrait n'est pas suffisant pour me permettre de juger plus avant les tenants et les aboutissants de ton oeuvre. Peut-être que les choses se préciseront par la suite et que je pourrai aussi voyager un peu à l'intérieur de ta tête, de ta paillasse. En attendant la suite éventuelle, je t'offre cinq étoiles, pour m'avoir ré-embarqué à peu de frais dans ce pays si pauvre aux paysages si envoûtants et luxuriants ! Bien à toi !
Publié le 09 Septembre 2016