LA LANGUE

6 pages de Didier Leuenberger
LA LANGUE Didier Leuenberger
Synopsis

Qu’elle nous ensorcelle, nous lance dans ce manège insensé, ce fatras d’émotion.
Qu’elle affûte son Apex en prévision de choses beaucoup plus sérieuses qu’on espère tant et tant... On ne demande qu’à la sentir se pencher sur notre cas et se languir sur nos attributs.

4622 lectures depuis la publication le 20 Septembre 2016

Les statistiques du livre

  112 Classement
  260 Lectures
  -17 Progression
  5 / 5 Notation
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

©Emeline22
Ravi que ce texte soit l'investigateur d'un voyage en apesanteur. Que ce petit nuage puisse vous permettre de passer encore d'autres bons moments. Merci à vous.

Publié le 23 Août 2017
5
Cette belle lecture me laisse sur un petit nuage. Merci
Publié le 22 Août 2017

©ROSECARO
Merci infiniment pour ce commentaire constructif. Je suis ravi de constater que ce texte se soit savouré avec délicatesse. Bien à vous. Didier

Publié le 03 Novembre 2016
5
Chaque lettre, chaque mot, chaque phrase ou paragraphe sont à savourer avec délicatesse et sans frontière .... Rose
Publié le 03 Novembre 2016

©Cléo Sam
Je vois que cette langue poétique vous réjouit ce qui me fait très plaisir. Merci pour ce sympathique commentaire.

Publié le 02 Novembre 2016
5
En voilà tout un art. Toujours aussi Poétique.
Publié le 02 Novembre 2016

©Boris Phillips
Ah ! Cette langue... Admettons qu'elle reste l'une des plus belles caresses que nous puissions espérer. Il serait imprudent de la sous-estimer et la cantonner au simple appareil gustatif. Ravi que ça vous ait séduit. Bien à vous. Didier

Publié le 31 Octobre 2016
5
@didierleuenberger. Doux et délicat comme la buccale caresse. Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 31 Octobre 2016

©lamish
Merci pour ce beau commentaire Michèle, il est vrai que j'aime plutôt bien griller les feux rouges, lorsque je ne suis pas sur la route, cela va s'en dire..... Merci encore, mes Amitiés. Didier

Publié le 20 Octobre 2016
5
Rarement feux rouges sont grillés avec tant d'élégance. C'est bien l'art dans lequel excelle votre plume pour notre plus grand plaisir. Merci, Didier. Amicalement. Michèle
Publié le 18 Octobre 2016

© huleuyac
Merci à vous pour ce commentaire. En effet, je n'aime pas vraiment les sens interdits. Ravi que vous appréciez mes écrits. Bien à vous.

Publié le 22 Septembre 2016

Sur vos routes il n'y a pas de sens interdit, et en cela j'aime vous lire . Merci pour ce partage

Publié le 22 Septembre 2016