Ne dis pas que je t'aime!

122 pages de Stéphane Mansour
Ne dis pas que je t'aime! Stéphane Mansour
Synopsis

Algérien, Madjid grandit à l’ombre d’un père fidèle aux traditions et protégé par une mère bienveillante. Dans le hammam familial, au contact des femmes, il s’éveille au monde et à la sensualité. Kassem, lui est français et vit dans un petit village de Normandie. Tellement français qu’on ne se gêne pas pour lui rappeler ses origines algériennes. Même les récentes poussées de la xénophobie le renvoient cyniquement à ses racines maghrébines. Puisqu’il n’est pas d’ici, il décide donc de partir là-bas, vers cette chimère que l’on appelle Algérie… Là, dans la ville de Maghnia, ces deux jeunes hommes aux identités contrariées se rencontrent, se découvrent et tentent de se réaliser malgré une société aux règles inébranlables…

8169 lectures depuis la publication le 23 Septembre 2016

Les statistiques du livre

  35 Classement
  531 Lectures
  -4 Progression
  4.6 / 5 Notation
  51 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

23 commentaires , 8 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Waris Merci pour ton commentaire. Oui l'Algérie est ce qu'elle est mais on ne cessera jamais de l'aimer. Sahet à toi....

Publié le 01 Décembre 2016

@Stéphane Mansour Je viens de finir votre roman. Il y'a seulement 3 mois que je me promenais dans les rues colorées de Tlemcen (qui me manquent déjà). J'ai côtoyé le fond de cette société pendant 5 ans mais avec tristesse, et ce roman décrit bien une partie de l'expérience que j'y ai vécu. L'Algérie est beau pays mais sous les traits durs d'une société conservatrice qui oublie de s'ouvrir au monde. J'ai adoré retrouver cet atmosphère, ces paysages à travers ce roman. je reste sur ma faim attendant impatiemment la suite. Bien de choses à vous. Sahet ^_^

Publié le 23 Novembre 2016

@Mokeddem VIII « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite"...

Publié le 08 Novembre 2016

@monBestSeller Merci. ..

Publié le 05 Novembre 2016

@Stéphane Mansour Attention, pour que les personnes auxquelles vous répondez reçoivent une alerte lorsque vous leur écrivez, il faut coller le @ à leur nom.

Publié le 05 Novembre 2016

@Asma Roukbi
Merci Asma, ton commentaire et ta note me touchent vraiment!
Belle journée à toi.
SMansour.

Publié le 01 Novembre 2016
4
super triste :( je kiff
Publié le 30 Octobre 2016

@SamRoyalzvoussouhaitelabienvenue

Merci pour ton commentaire et ta note. Oui la fin est triste mais, Comme tu auras pu le lire dans le livre, n'est-ce pas également une voie vers une autre vie? ? La suite effectivement est presque achevée.
Je te souhaite une belle journée.

Publié le 29 Octobre 2016

@a travers moi
Merci jacques pour ton commentaire. Je savais que l'histoire de Kassem et Madjid te plairait.
À bientôt.

Publié le 29 Octobre 2016

@beryl
Merci pour ton commentaire. Je suis en tout cas content de t'avoir fait voyager dans ce pays et ses ambiances que j'aime tant.
À bientôt.

Publié le 29 Octobre 2016
4
La fin est super triste ...je pense qu'il faut un tome 2 pour qu'on sache ce qui arrive à Madjid et kassem, les 2 "héros " du livre ,par ce que la ,on a un sentiment d'inachevé.
Publié le 24 Octobre 2016
5
5
Publié le 23 Octobre 2016

Quelle bien triste fin. J'apprécie ton style d'écriture que je trouve très fluide. Je me suis retrouvé dans la culture Algérienne comme si je l'ai toujours connu. J'aprecie énormément que tu ai fais s'opposer deux point de vue et j'oserais même dire de vie aussi prononcé. Je te souhaite bien du courage dans le monde de l'écriture.

Publié le 23 Octobre 2016

Je viens de découvrir MBS et c’est votre livre que j’ai choisi de lire. J’ai été transportée dans cette Algérie de mes racines que je n’ai jamais connue. Les lieux, les personnages : nul besoin de les imaginer tant vous les avez décrits si magnifiquement. J’y étais, de lectrice je devenais spectatrice de leur vie ! Votre livre a la couleur et le parfum du jasmin et du thé à la menthe. Merci pour ce délicieux voyage !
Beryl

Publié le 22 Octobre 2016

@lamish
Merci Michèle pour ce gentil message. Ravi que cette histoire ait pu te toucher. Et surtout que tu ai compris, à travers elle, la difficulté de certains de se situer et à prendre en mains leurs destins . Le besoin d'appartenance est vital mais pas si évident pour les déracinés.

À bientôt. Stéphane.

Publié le 20 Octobre 2016

@Adelpirlo
Merci pour ce commentaire. Pour ce qui concerne la fin, malheureusement, les fins de romans ne sont pas toujours heureuses et, il faut comprendre que parfois, dans certaines sociétés, il n'y a pas d'autres issues.
Bonnes lectures,
Stéphane Mansour.

Publié le 20 Octobre 2016
5
Bonjour Stéphane. J'ai terminé ton invitation au voyage cette nuit. Beaucoup de sensibilité dans les réflexions qui lient tous ces personnages expatriés ou victimes d'une culture à laquelle ils sont soumis par peur ou par tradition. Tâtonnements, transgressions, retenue et non-dits en font une récit très humain créant l'empathie pour cette nouvelle génération tiraillée entre envie de liberté, morale et religion. Merci beaucoup pour ce partage. Bien à toi. Michèle
Publié le 20 Octobre 2016
5
Merci pour le livre. C'était super a lire . comme je suis kulkun qui lis que des livres en arabe c'est mon premier livre en français, ue du plaisir je l'ai dévoré, juste une petite remarque monsieur mansour.pourquoi la fin été triste?
Publié le 19 Octobre 2016

@Bibama
Merci pour ce joli commentaire Bibama. La fin effectivement est triste, mais comme tu l'as écrit, elle était prévisible. Lorsque la force de se battre est épuisée... Bonne journée. Stéphane Mansour.

Publié le 17 Octobre 2016
5
Un récit plein d'émotions on se reconnaît tour à tour dans ses personnages. Une fin prévisible et bien triste.
Publié le 15 Octobre 2016

Merci vous êtes gentil

Publié le 14 Octobre 2016

@Adelpirlo
Bonjour,
je ne sais pas normalement cela devrait fonctionner.
Je fais aujourd'hui une demande à mBs.
Bonne journée.

Publié le 14 Octobre 2016

Pourquoi j'arrive pas a télécharge le livre en version pdf ?

Publié le 14 Octobre 2016

@Arlette
Merci Arlette pour ce joli commentaire. Heureux d'avoir réussi à te transporter vers ce pays effectivement peu connu mais surtout mal jugé. À bientôt.
"L'Algérie est comme une drogue, si tu y goutes une seule fois tu ne peux plus t'en passer! C’est une maîtresse qui te charme, et t'attire, tu pestes parfois contre elle mais tu lui pardonnes toujours et reviens sans cesse vers elle." Stéphane.

Publié le 08 Octobre 2016

J'ai beaucoup apprécié votre roman. La bienveillance dont vous faites preuve pour vos héros m'à séduite. C'était un très beau voyage dans un pays inconnu. Merci. Arlette

Publié le 07 Octobre 2016

@Sandrine C
Bonjour Sandrine,

Merci encore pour ce nouveau compliment. Une lectrice assidue que je ne saurais décevoir.
À très bientôt donc pour mon prochain.
Amicalement.

Stéphane.

Publié le 05 Octobre 2016
4
Après le nouvelliste, je suis venue rendre visite au romancier. Bien m’en a pris. J’ai été transportée dans les ambiances chaudes et généreuses d’Afrique du Nord, de beautés, de paradoxes, de contrastes. Et dans celle des choix. Eternel dilemme que vous dites avec beaucoup de profondeur.
Publié le 04 Octobre 2016

@Géraldine: Un grand merci pour ton soutien et ton commentaire. J'espère encore pouvoir te toucher de mes prochaines histoires...bientôt sur ta table de chevet... À bientôt. Stéphane.

Publié le 04 Octobre 2016

J'ai eu la chance de lire ce roman avant qu'il ne soit broché.
L'histoire m'a transportée en Algérie, tant les mots choisis décrivent avec précision les paysages, les lieux. Merci pour cette histoire émouvante.

Publié le 02 Octobre 2016

@Dany b: Merci pour ce commentaire élogieux. ça me touche. Content que tu ais pris du plaisir à le lire. À bientôt. Stéphane.

Publié le 01 Octobre 2016
5
Je suis rentrée très rapidement dans l'histoire de ces deux familles. Votre écriture nous emmène dans les traditions et dans les pensées les plus intimes de ces deux héros. Le récit est rythmé par l'alternance de ces deux destins, ce qui évite la lassitude. Je ne me suis pas ennuyée une seconde. J'ai retrouvé un peu de Tahar Ben Jelloun dans votre roman, qui est mon auteur préféré. Merci pour le bon moment que j'ai passé avec les états-d'âmes de Kassem et Madjid. Dany
Publié le 25 Septembre 2016