Constance Deschanel

157 pages
Extrait
de Anne Loréal
Constance Deschanel Anne Loréal
Synopsis

Un petit village paisible du centre de la France sous le Second Empire. Constance Deschanel, jeune fille de bourgeoisie modeste, qui pourtant savourait déjà avec fougue son bonheur quotidien, ne pouvait plus se contenter de cette vie simple et tranquille. Refusant un avenir qu’on lui imposait, son orgueil et son ambition vont bientôt la jeter sur les routes. Armée de ses convictions, d’une foi indéfectible en son talent, Constance va se confronter à un monde à la foi résolument moderne mais, en ce mileu du XIXème siècle, encore terriblement conservateur et misogyne. De succès en drames, une rencontre décisive viendra bouleverser ses certitudes, emportant son destin, mais son cœur aussi, jusque dans les terres reculées du Northumberland, au Nord de l’Angleterre.

1750 lectures depuis la publication le 29 Septembre 2016

Les statistiques du livre

  62 Classement
  369 Lectures
  -14 Progression
  4.9 / 5 Notation
  27 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 9 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@monbestseller
Merci infiniment au comité de lecture monbestseller et à l'auteur de ce très gentil article dont je ne reviens toujours pas...C'est l'occasion pour moi de vous féliciter pour le bon fonctionnement et la convivialité de ce site.

Publié le 06 Février 2017

« Constance Deschanel » est le Livre le + du 3 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/7001-ebook-ro.... Bonne découverte et bonne lecture ! Et n'oubliez pas de laisser ici un commentaire après votre lecture, l'auteur vous en sera reconnaissant.

Publié le 05 Février 2017

merci mille fois @claudinetic, pour ces 5 étoiles!!!
Je croise les doigts pour que la suite vous plaise aussi... Bonne lecture, Anne.

Publié le 16 Janvier 2017
5
vivement la suite !
Publié le 16 Janvier 2017

Merci à vous, @kado, pour vous être arrêtée sur ma page. En espérant que la suite vous intéresse tout autant, Je vous souhaite un excellent moment de lecture...Anne.

Publié le 08 Janvier 2017
4
J'ai adoré ce premier livre. J'ai bien hâte de lire la suite. Un gros merci.
Publié le 08 Janvier 2017

Merci beaucoup @Dany b pour ce commentaire enchanteur et ces 5 étoiles! Voilà de quoi illuminer ma journée...merci d'avoir pris le temps de lire les aventures de Constance.
J'ai mis au chaud aussi dans ma bibliothèque votre "Rainbow", mais suis beaucoup moins rapide à la détente..:-). A très bientôt sur votre page, donc. Anne.

Publié le 03 Janvier 2017
5
Bonjour @Anne Loréal .Quel plaisir j'ai eu à vous lire ! Le personnage de Constance est passionnant et sa relation avec son père est émouvante au plus haut point. Vous nous embarquez rapidement dans la vie quotidienne de la demoiselle, de par les descriptions dosées ( ni trop peu, ni trop longues), des enchaînements bien placés et par votre plume sincère et maîtrisée. Une des plus belles lectures sur ce site. Je me dépêche à mettre les tomes 2 et 3 dans ma bibliothèque. Une belle année à vous également. Dany
Publié le 03 Janvier 2017

@Dany b
Merci Dany pour cette bien belle résolution! Votre avis sera le bienvenu, quelqu'il soit! tous mes voeux pour cette nouvelle année..Anne.

Publié le 02 Janvier 2017

@labs
Merci beaucoup pour ce gentil commentaire, et votre envie de connaître la suite...J'espère de tout cœur que les chapitres suivants vous captiveront tout autant...Bonne lecture, et bon réveillon! Anne.

Publié le 31 Décembre 2016

C'est décidé, vous serez ma première lecture de l'année 2017 ( bien au chaud dans ma bibliothèque). Vous aurez un retour, quel qu'il soit...:)

Publié le 31 Décembre 2016
5
J'ai beaucoup aimé, l'écriture est agréable et les chapitres ses succèdent sans que l'on s'en rende compte!!! Le personnage de Constance est attachant. On veut connaitre la suite...
Publié le 30 Décembre 2016

@élizabeth M.Aîné-Duroc
Chère Elisabeth, merci mille fois pour ce commentaire détaillé. Il est tellement important de comprendre ce que l'on a pu réussir ou ce que l'on peut améliorer... Mieux encore, un tel témoignage enthousiaste embellit une journée, comme vous le savez, étant auteur vous aussi. C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé dans vos compagnes littéraires au moins l'une de mes grandes idoles (Jane Eyre), et vous m'avez donné envie de découvrir les deux autres. Merci à vous, et à très bientôt j'espère.
PS: n'oubliez pas de me signaler quand vous posterez la suite des aventures de Rose-Lune!
Bien à vous, Anne.

Publié le 29 Novembre 2016
5
Bien chère Anne Loréal : un soulagement pour moi d'avoir enfin pu prendre le temps de vous lire ! Voilà un moment que je vous en avais fait la promesse, et je suis ravie de ce que j'ai découvert... Je n'ai pas achevé la lecture de ce premier tome, que déjà Constance me tient à cœur ! Il faut que je vous félicite, premièrement pour votre écriture fine et détaillée, pleine de subtilités, d'humour et de tendresse, qui fait la part belle aux descriptions ; vous peignez les paysages aussi bien que les âmes, et 'croquez' les relations et les sentiments d'une façon que j'aime beaucoup. Je me suis sentie chez moi chez vous, car d'une part il n'est pas difficile de sentir que vous aimez profondément ce que vous écrivez (un élément fondamental, selon moi !), et d'autre part, vous nous faites voyager dans une époque et dans un destin tout à la fois, où l'on fait mille découvertes ! Votre belle héroïne, que j'ai déjà hâte de retrouver, m'a évoqué trois de mes meilleures amies d'enfance, -de ces amies littéraires qui nous accompagnent toujours-, un brin de ma merveilleuse Jane Eyre pour l'indépendance et la chaleur d'esprit (au pensionnat ! On s'y croirait !) ; un autre de la petite Élisabeth (cycle 'Des Semailles et des Moissons', Henri Troyat), pour ce portrait de belle et vieille France et ce destin contrarié ; et un clin d'œil à Émilie ('Émilie ou la passion d'une vie', Arlette Cousture), pour cette fouge, cette passion qui couve, cet amour du père et ce physique de grâce et de vigueur ! En bref je vous félicite pour ce travail, que j'imagine de longue haleine (une formidable cohérence historique qui doit demander d'incroyables recherches !), je souhaite à votre cycle tous les succès, et j'espère déjà que Constance connaîtra le bonheur auquel elle aspire... Je vous dis à bientôt pour la suite de mes remarques, très amicalement, Élizabeth. P.S. : toute petite note : en page 21 et 22 de votre livre, je crois (d'après votre numérotation, et non pas celle de mBS), j'ai remarqué que figure le mot 'hors' au lieu de 'or' à deux reprises ! Un petit rien, vous verrez...
Publié le 28 Novembre 2016

@Gene-McBreth
Bonsoir Gene. Cela me ravit que vous aimiez le début. En lisant "Ennemis éternels", je me doutais bien que nous avions quelque goût commun...N'hésitez pas à me dire, concernant les descriptions, parceque que c'est justement quelque chose sur lequel j'ai beaucoup hésité. Trop ou trop peu, le dosage n'est pas facile. Je retourne de mon côté au Château de Culbone, dans le Somersetshire...à bientôt ! Anne.

Publié le 22 Novembre 2016

@Gene-McBreth
Bonjour chère Gene! Eh bien, non, je n'ai pas encore eu ce retour...En revanche, je l'ai lu sur d'autres sites, qui conseillent effectivement de larges marges et de grands interlignes quand on envoie un manuscrit chez un éditeur. Pourqu'ils puissent prendre des notes dessus! Je ne saurais dire si cela s'applique à des publications sur le net, comme sur mBs? Je n'ai pour l'instant cherché qu'a rendre le texte "joli" et équilibré, pour en faciliter la lecture sur un écran. Peut-être faut-il effectivement l'aérer un peu plus...merci pour ce conseil avisé! A très bientôt, Anne.

Publié le 22 Novembre 2016

Chère @Lamish, me voilà comblée d'avoir eu un de vos commentaires sur ma page. J'avais remarqué vos avis postés sur nombre d'oeuvres publiées sur ce site, et je les trouvais à chaque fois particulièrement pertinents. Il se trouve que j'ai commencé à lire votre dernière parution, et que je me ferai un plaisir de venir, à mon tour, vous donner mon avis. Merci en tous cas pour ce retour qui a embelli ma journée! C'est la magie de ce site qui rend nos oeuvres vivantes, grâce aux avis des lecteurs - auteurs avisés. A bientôt, Anne.

Publié le 20 Novembre 2016
5
Début Octobre, Zultabix m'avait fait part de son coup de coeur, m'incitant à mettre de suite votre oeuvre dans ma bibliothèque. Peu de disponibilité et trop de livres en attente, je n'ai ouvert votre tome 1 qu'aujourd'hui et n'ai pu le lâcher avant la fin. Le conseil de laurent s'est avéré excellent car il eut été dommage de passer à côté de votre roman. Je vais dévorer la suite au plus vite. Votre fine plume se boit comme du petit lait. L'immersion dans cette France frémissante du 19ème est immédiate, le personnage de Constance terriblement attachant, la psychologie des personnages juste et pertinente. Vous lire est un véritable plaisir. Cinq étoiles, c'est peu pour ce merveilleux voyage dans le temps. Merci infiniment. Avec ma complicité d'auteure. Lamish
Publié le 19 Novembre 2016

@Marguerite Rothe
Marguerite, merci beaucoup pour votre commentaire très encourageant! Vous avez tout compris, j'ai beaucoup misé sur mon personnage. C'est pour cela, d'ailleurs, que c'est avant tout Constance qui raconte son histoire, à la première personne...Si vous avez aimé, il y a de fortes chances que j'aime votre page aussi, alors je vais aller y faire un tour...à bientôt sur votre page, donc. Anne.

Publié le 16 Octobre 2016
5
Bravo, quelle belle écriture ! Je recommande aux amateurs de romans historiques – et ceux qui aiment plus particulièrement le 19e siècle – de faire un arrêt sur votre page pour faire la connaissance de Constance Deschanel. Avec ce vrai beau personnage, magnifiquement construit, et une écriture qui file sans accrocs sur le papier, vous offrez à vos lecteurs un superbe travail d’écriture. Sincères félicitations Anne Loréal ! Bonne continuation, bien à vous, Marguerite.
Publié le 15 Octobre 2016

Chris, merci beaucoup pour ce gentil commentaire. A vrai dire, c'est une de mes frustrations de n'avoir pu connaitre moi-même cet univers des Gaskell, Bronte ou autre Hugo, alors, j'en rêve toute éveillée, et, modestement, je couche ces rêves sur le papier. Je pense poster bientôt sur ce site la suite (partie 2 et 3) des aventures de Constance. Ca se complique...!

Publié le 13 Octobre 2016
5
Avec cette écriture toute en délicatesse, vous avez fait de votre Constance un personnage complètement iconoclaste, et rafraichissant. Lire cela aujourd’hui est assez délicieux, tant c’est suranné de rentrer dans un monde où l’on parle de valeurs et de devoirs ! Oui, on est curieux de connaître la suite et de replonger dans votre tranche de vie de bords de Loire.
Publié le 12 Octobre 2016

@Anne Loréal
Y en a peut-être pas des masses sur ce site qui vous liront d'un trait à quatre heures du matin ! D'où encore mes excuses pour mon "médusage rabelaisien" à l'heure des matines ! Bien à vous !

Publié le 07 Octobre 2016

@Zultabix
Merci pour ce premier Avis à la fois riche et (je l'avoue) un peu cru, mais si bienveillant...pas facile d'oser partager un premier essai d'écriture. Ce site est une mine d'or pour ceux qui démarrent. Je suis curieuse de vous lire à mon tour, mais avant, je vais me jeter sur ma page 53 pour la reprendre! Encore merci...

Publié le 07 Octobre 2016
5
Il est 5H26, je viens de parachever la lecture du long extrait de "Constance Deschanel", accompagné de deux kawas et de mon chat Nimzo pour Nimzowitsch Aaron, célèbre joueur d'échecs russe et danois né en 1886. Eh bien, chère "mademoiselle Anne Loréal", je vais employer une expression qui va sans doute vous faire bondir pour vous dire mon sentiment : vous m'avez troué le cul ! Désolé, il est fort tôt et je n'ai pas encore les expressions idoines bien réveillées. Tant et si bien que j'ai pris la première qui me traversait l'esprit en clôturant votre frustrante page 156. Alors pourquoi une telle expression plus digne d'Aphonse Boudard que des soeurs Brontë pour encenser votre bel ouvrage ? Parce que dans ce monde, il ne doit pas y avoir des masses d'ingénieurs en mécanique, ayant passés vingt dans l'industrie métallurgique, qui écrivent comme vous écrivez, de manière aussi élégante et romanesque. Pris dès l'entame dans l'immersion totale de votre moitié XIX ème s. industriel, nous ne sommes pas ici dans la lutte des classes, mais plutôt dans le rapprochement des classes, et cette jolie audace de votre héroïne m'a beaucoup touchée. Votre récit pour l'heure est, me semble t-il, tenu de bout en bout. Vous avez dû user bien des chandelles pour le ciseler, mais l'on en ressent absolument pas l'effort. C'est aussi fluide que le courant de la Loire. Ayant cueilli toutes mes premières fleurs encore fraîches de rosée, je cesse là mes éloges et vous dis à très bientôt pour lire l'éventuelle suite de Constance et Gabriel ! Bref, je recommande vivement. Bien à vous ! PS : J'ai relevé très peu de fautes d'inattention ou de coquilles, mais page 53, peut-être pourrez-vous ôter le "n" superfétatoire à "Les discussions portaiennt".
Publié le 07 Octobre 2016