La planque de Max

22 pages de Gérard PERTUSA
La planque de Max Gérard PERTUSA
Synopsis

Chantre de l'ouverture d'esprit et du droit à la singularité, l'auteur stigmatise la bêtise et la veulerie au travers de petits textes cinglants. "Quand l'élève est prêt", par exemple, met en scène un maître alchimiste et son apprenti, qui ont une conception très particulière du Grand Art. Quant à "La planque de Max", nouvelle éponyme et titre clin d'oeil, Cédric Villani, médaille Fields 2010, en a parlé comme "d'une nouvelle marquante". Elle raconte l'histoire d'un physicien génial et de son imprudente progéniture : peut-être les reconnaîtrez-vous ? Les allergiques au "système" apprécieront sans doute "L'Araignée". "Fidèle comme une ombre", quant à elle, plaira sûrement aux nombreuses victimes du "jeunisme" dans les entreprises. D'autres joyeusetés vous attendent au détour des pages.

361 lectures depuis la publication le 01 Décembre 2016

Les statistiques du livre

  112 Classement
  225 Lectures
  +95 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

de "Cedric Villani"
ajouter à mes contacts
créer une alerte SMS
à "Gerard PERTUSA"
date 27/12/16 18:51
objet Re: "La planque de Max" : recueil de nouvelles

voir l'en-tête complet
Cher Gérard, heureux de voir que
la Planque de Max poursuit son chemin, c'est une nouvelle marquante !!

Tous mes voeux à vous
Cédric Villani

Publié le 11 Février 2017

Merci à l'inconnu(e) qui a "rangé" mon recueil, "La planque de Max", dans sa bibliothèque.

Gérard Pertusa

Publié le 31 Janvier 2017

@P. Sevran
Un grand merci à vous, P. Sevran pour avoir apprécié à ce point "La planque de Max". Quant au "jeunisme" dans les entreprises, relisez bien "Fidèle comme une ombre". Bonne (re)lecture.

Cordialement

Gérard Pertusa

Publié le 27 Décembre 2016
5
Série de nouvelles assez croustillantes, effectivement ironiques, délurées, hors-normes et très bien écrites. Celles-ci révèlent au grand jour, les mauvais côtés de l’homme avec un grand H, sa part sombre et ses vices. Elles nous rappellent avec justesse le poids du regard que peut porter sur nous la société. J’ai bien aimé, la pensée positive, ça marche avec la déprogrammation négative de la personne. Seul regret, moi qui ai toujours été horripilé par le jeunisme ambiant régnant dans nos société, j’aurais été ravi de lire une nouvelle traitant de ce sujet.
Publié le 27 Décembre 2016
Gérard PERTUSA
Biographie

Adhérent repenti d'un ghetto élitiste basé sur le QI, membre puis dissident d'une secte qualifiée de "redoutable" par des...


A lire dans les actualités