L'essence des ténèbres

8 pages de Thomas Clearlake
L'essence des ténèbres Thomas Clearlake
Synopsis

Eliott Cooper, agent spécial appartenant au FBI, est chargé d'aller enquêter dans les bois alentour de la ville de St Marys, frappée par des disparitions inexpliquées...

Un conseil : assurez vous d'être en lieux sûrs pour lire cette nouvelle... et attendez que le jour soit levé.

9053 lectures depuis la publication le 21 Janvier 2017

Les statistiques du livre

  6 Classement
  1744 Lectures
  0 Progression
  4.6 / 5 Notation
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 12 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Lunora, merci pour votre lecture. Je suis ravi que cette nouvelle ait suscité chez vous un tel engouement ! :-) Pour info, je suis effectivement en train d'écrire la suite des aventures d'Eliott Cooper.
Il s'agira d'un Thriller/Fantastique qui aura aussi pour titre "l'essence des ténèbres".

Publié le 12 Juin 2017
4
Je viens juste de découvrir ce site internet et vous êtes le premier auteur que je lis. Je dois dire que je suis frustrée, comme à chaque fois que je lis une nouvelle qui me plaît... J'en veux plus ! J'ai beaucoup aimé celle-ci, en un rien de temps vous avez suscité mon intérêt. Je déplore toute fois le manque d’éclaircissement à la fin, sûrement dû au fait que je veux toujours que l'histoire continue ! Savoir pourquoi ! Car avec cette nouvelle, il y a matière à faire tout un roman. Je vais vous suivre avec intérêt.
Publié le 11 Juin 2017

Merci @Julianna , je suis enchanté que la lecture de cette nouvelle vous ait été agréable... j'ai moi-même pris beaucoup de plaisir à l'écrire. Je travaille actuellement sur un Thriller/Fantastique inspiré par cette nouvelle qui devrait voir le jour avant la fin de l'année.

Publié le 31 Mai 2017
5
J'ai vraiment apprécié, merci beaucoup :)
Publié le 31 Mai 2017

Merci @Anne Loréal ! Venant d'une plume aussi élégante que la vôtre, votre appréciation est un enchantement :-)

Publié le 29 Mai 2017
5
@Thomas Clearlake Quelle chute! C'est efficace et cela se lit d'une traite. Bravo! Anne.
Publié le 26 Mai 2017

@Nicolas Sellier, merci de votre lecture. Je prends bonne note de votre point de vue et essaierai d'améliorer le suspense et l'originalité de mes récits avenir. Toutes les critiques sont des occasions pour progresser...

Publié le 11 Avril 2017
1
Je ne comprend pas l’intérêt d'écrire cela, aucune révélation, aucun suspense. Des chose déjà vue lu et relu. Puis cela fait quoi dans la sf.
Publié le 11 Avril 2017

@Jezzabel8 enchanté que cette nouvelle vous ait plut. En vous souhaitant un bon week end.

Publié le 19 Mars 2017
5
@Thomas Clearlake Mon cher monsieur, bien sûr que votre écriture est très correcte et agréable à lire. Bien sûr qu'on frémit et qu'on est saisi par la chute. Toutefois, c'est sur votre titre que j'aimerais vous reprendre, avec votre permission, ça va de soi. Parce que je ne suis pas sûre autant que vous que les ténèbres, même les plus opaques, même les plus horrifiantes, même les plus exophtalmiques, soient en mesure de produire quelque carburant que ce soit. D'abord, parce que ça se saurait, vous pensez bien ; ensuite, parce qu'on n'aurait pas tous ces soucis de fin de mois au moment de faire le plein à la pompe. Certes, je ne suis pas une spécialiste (de fait, je suis étudiante en 26ème année de bilboquet appliqué aux ordinateurs (université de Gardavous-sur-Repos, au cas où vous décideriez de venir m'y draguer), je ne possède même pas de voiture (j'ai juste une draisienne, héritage d'un mien aïeul qui fut cyclopédiste solipsiste au cirque de Moscou) et je ne prétends pas faire la leçon à personne ; cependant, je ne peux m'empêcher de penser que votre titre aurait, à y regarder de près, une fâcheuse tendance à se fourvoyer dans la publicité mensongère et, de ce fait - parlons clair -, à tromper le consommateur. Bon, sachez que je ne vous en tiens pas plus rigueur que ça, d'autant que votre nouvelle n'est pas sans me rappeler un auteur que j'adore, je veux parler de Georges-Louis Bouffon (il fut, un temps, concierge au Jardin des Plantes), dont l'ouvrage, "Zoologie transportable", berça toute mon enfance de gamine gravement perturbée. Je me souviens en particulier de cette phrase : "Le shakidor ? Quelle est donc cette bestiole qu'il ne faut pas réveiller ?", qui me fit un trimestre entier et qui, encore aujourd'hui, me réveille parfois au milieu de la nuit (au beau milieu des ténèbres où l'on ne discerne pas, je vous le jure bien, la moindre goutte d'essence), tant sa beauté intrinsèque, extrinsèque et concordante me pulvérise le sommeil. Voilà ce que je tenais à vous dire et, l'ayant dit, il ne me reste plus qu'à vous saluer. Bien à vous, et saluez votre vieille maman de ma part.
Publié le 18 Mars 2017

Merci @Ombre et @Edouard Peschard pour vos commentaires ! J'ai actuellement des travaux en cours, ceci dit, je pense que je ne laisserai pas longtemps cette nouvelle sans suite ;)

Publié le 07 Mars 2017

C'est excellent en effet et donne réellement envie de connaître toute l'histoire, d'autant que l'écriture est agréable. Merci pour cette nouvelle.

Publié le 05 Mars 2017
5
Une nouvelle très intéressante et bien écrite qui m'a laissée sur ma faim. A quand une suite?
Publié le 04 Mars 2017

@Saul, merci pour votre appréciation. Faire un roman de cette nouvelle est en projet, mais je termine actuellement l'édition au format papier des "forêts d'Acora", qui paraîtra dans un mois. Ensuite j’enchaîne avec l'écriture des "Chroniques d'Earthpole", mon prochain roman SF/dystopie, qui donnera une suite aux aventures de Stella Colson ("Une sombre lueur d'espoir").

Publié le 04 Mars 2017
5
Très bonne nouvelle, qui se lit d'une traite. Dommage pour le format l'idée mériterait un roman.
Publié le 01 Mars 2017

Un grand merci à @Julien Rigottier Gois et @Lola G pour vos lectures ! Pour info il se pourrait que l'ex agent spécial Eliott Cooper survive à son exécution dans un roman à venir... quant à la possession dont il est l'objet, c'est moins sûr.

Publié le 26 Février 2017
5
Une très bonne nouvelle. A lire absolument, un bon moment, merci de ce partage.
Publié le 14 Février 2017

Hello @LYDZ merci de ta lecture. J'ai écrit cette nouvelle pour le concours de mbs, la limite était à 8000 caractères, je t'avoue que j'ai eu de la peine quand j'ai du découper mon texte original.

Publié le 29 Janvier 2017
5
Ca m’a fait penser à Twin Peaks. Avec le sound track d’Angelo Badalamenti (j’ai googleiser). Assez flippant.
Publié le 29 Janvier 2017
5
Les premières pages nous captivent jusqu'à la fin. Ton écriture est bonne et tout ce lit bien. C'est court mais tout est bien dit.
Publié le 27 Janvier 2017

Bonjour et merci Hubert, Murielle et Béa pour vos appréciations de lecteurs éclairés !

Publié le 26 Janvier 2017

Le format me semble un peu court pour ton écriture. Ton entrée en matière est bien amenée, on commence à être bien "englué" dans ton histoire... Et c'est déjà la chute. Je pense qu'avec un peu plus de développement, notamment sur la fin, ton récit serait plus prenant.
Néanmoins, ton écriture est bonne, et l'imagination est là. Mais ce n'est que l'avis d'un simple lecteur, qui a beaucoup apprécié ton histoire

Publié le 25 Janvier 2017
5
Si vous n'aimez pas le mystère ni le suspense, ne le lisez pas ! Une simple araignée vous effraie ? hum, ne commencez même la première page ... Pour ceux qui vont le lire quand-même, je vous conseille de ne pas le faire le soir sans d'abord avoir : - allumé toutes vos lumières - rangé vos poupées ( et vos autres babioles bizarres ) dans l'armoire à clé Vous êtes prévenus! Bonne lecture ! ;)
Publié le 24 Janvier 2017
5
Une nouvelle comme je les aime... et une chute qui m'a scotchée ! bravo! @Thomas Clealake
Publié le 24 Janvier 2017