Fauves

45 pages de William Brice
Fauves William Brice
Synopsis

Avec « Fauves » je tente une diversité émotionnelle au service d'un message sous-jacent en usant de l'approche la plus humaine possible.
C'est un projet que j'ai voulu poétique, trash, contemporain, et dans lequel les questionnements valent souvent mieux que les réponses.
Les cinquante nouvelles présentes dans le livre ont été sélectionnées sur une totalité de cent-vingt textes écrits entre 2013 et 2016.
Un bouquin utopiste pour se jouer de la douleur, et tenter l'ouverture.

484 lectures depuis la publication le 06 Février 2017

Les statistiques du livre

  41 Classement
  484 Lectures
  +33 Progression
  4.7 / 5 Notation
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
J' ai adoré.....
Publié le 15 Février 2017

Quand j'ai conseillé à Will de publier son oeuvre ici, je n'avais aucun doute sur le fait qu'il y trouve un lectorat, tant son talent, aussi subjective soit la définition, transpire dans ses écrits.
Et surtout, c'est un authentique artiste.
Je me trouve heureux de l'écho qui lui est fait.
C'est l'occasion de rappeler à certains,ici, que les affinités artistiques ne se commandent pas

Publié le 14 Février 2017
5
j'ai du mal à trouver les mots pour décrire dans toute leur intensité les émotions que j'ai ressenties à la lecture de votre livre ....alors je dirai tout simplement Merci et Bravo !
Publié le 13 Février 2017

Un mélange un peu "foutoir". On y trouve un peu de tout. Certains textes m'ont laissé un goût d'amertume, d'autres m'ont laissé passif, et puis d'un coup "une perle" apparait, une chute déroutante, une image insolite..
Le plaisir se mérite avec toi... Il faut chercher, fouiller mais tout le monde peut y trouver son bonheur.
Merci pour le partage

Publié le 07 Février 2017
4
Il ya une tonalité particulière dans vos textes. Ils ne sont pas provocateurs dans l'absolu. Il y'a au contraire une volonté de raconter les choses comme elles sont. Avec la langue qui convient.
Publié le 07 Février 2017
5
@William Brice Mon cher monsieur, vous êtes un révolté. C'est du moins ce qui transpire de vos textes, que je vous soupçonne d'avoir écrits sous l'emprise d'une substance hallucinogène, car comment expliquer autrement votre style antépénultièmement imprécatoire et chimiquement messianique ? Vous êtes donc révolté, ce que je ne pense pas un seul instant à vous reprocher, parce qu'il n'existe pas de meilleure façon d'occuper ses après-midi dominicaux, entre la messe et le boxon, quand les heures vides qui s'étalent devant nous nous font douter de notre propre existence et de celle du canari tonkinois qui pépie comme une clé anglaise dans sa cage en osier du Bengale posée sur le guéridon chinois qui jouxte notre coude droit (français, celui-là). Vous êtes un révolté, et est-ce que j'outrepasserais mes droits de lectrice assermentée en résumant votre rébellion ainsi : Faudrait voir à voir, foutre de bordel de chiotte ! à cesser un peu de prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages (encore que, par les temps qui courent, il vaille mieux être pris pour le modèle sauvage plutôt que pour le modèle domestique, quand on sait le sort réservé à la dernière espèce du fait de l'épidémie de grippe aviaire qui sévit joyeusement dans le sud-est) ? Si, résumant ainsi votre insurrectionnel ouvrage, je ne me berluque pas gravement la comprenette, sachez que Donald Duck (que j'ai très bien connu quand j'exerçais la profession de vétérinaire du côté de Burbank) partage entièrement votre manière de voir, lui qui a toujours milité pour la séparation de l’Église et de la Canarditude. Bon, peut-être me trouverez-vous sottement anecdotique, mais je tenais à vous confier cela, afin que vous sachiez que vous n'êtes pas seul dans votre quête humaniste et concertante, luciférienne et pasteurisée : Disney est avec vous. Bien à vous.
Publié le 07 Février 2017
William Brice
Biographie

Jeune auteur issu du monde de la musique, notamment du Grunge.
Ce que j'ai fait dans ma vie a sans doute moins d'importance à mes yeux...


A lire dans les actualités