KIRIKOUSTRA -Livre Premier - Le voyage de Kirikoustra

33 pages
Extrait
de patachouchat
KIRIKOUSTRA -Livre Premier - Le voyage de Kirikoustra patachouchat
Synopsis

Kirikoustra, lui qui se voulait devenir, se verra peut-être lu par vous cet autre qui dans vos mains détenez un fragment de son histoire, de notre Histoire.

"À travers les âges, je vous mènerai malgré vous à ce présent que vous avez voulu ignorer.
Oh! oui vous qui l'avez chassé, l’Homme Dernier se rappellera aujourd'hui à vous. Alors un peu de courage, le voyage saura se faire court et loin de moi l'idée de vous sortir de votre quotidien, seulement le mettrais-je à la lumière de la pensée, de notre pensée !"

Ainsi aura parlé Kirikoustra, lui qui par vous aura toujours voulu être compris …

205 lectures depuis la publication le 17 Février 2017

Les statistiques du livre

  133 Classement
  205 Lectures
  0 Progression
  5 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@jezzabel
J'espère vous retrouver pour le livre second (celui qui vient après le premier ) apparemment Kirikoustra devrait y rencontrer l'Homme Dernier et cette fois-ci on épargnera la gent post-itienne promis ! (mais sur quoi donc allons nous écrire ...)

Merci madame

Publié le 18 Février 2017

@patachouchat
Merci, monsieur, d'avoir de l'humour - chose qui n'est pas si fréquente sur le site, tout au contraire. Vous êtes donc à marquer d'une croix blanche.

Publié le 18 Février 2017

@jezzabel ma tendre et première amie (je suis tout ému) avant tout merci d'avoir pris le temps vous aussi d'illuminer ma journée avec votre commentaire.Il faut dire que j'en avais aucun mais grâce à vous me voilà comblé.
Maintenant je vais m'excuser pour la gène occasionnée car je pensais le texte d'avant propos assez clair mais il me faudrait peut-être, même surement, le revoir au même titre que tout le reste si seulement j'en avais le courage mais encore une fois j'ai adoré votre commentaire surtout vos métaphores!!!!
Je viens juste de compter et j'ai eu droit à 25 lignes de vous cet autre que je ne connais point et qui m'a fait cet honneur merci encore une fois .
"...vous sevrer de cette pernicieuse habitude de noircir des pages blanches ..." excellent j'ai kiffé !(désolé j'ai aimé ) mais rassurez-vous ce n'étaient que des pages de brouillons, même pas de véritables pages mais seulement des post-it (Ok ça ne se fait pas pour les post-it mais bon ...)

En tout cas vos 5 étoiles et votre catapultique admirance me font chaud au cœur en cette période de froid (mais aujourd'hui il fait plutôt bon)

Bien à vous également

Publié le 18 Février 2017
5
@KIRIKOUSTRA Mon cher ami, "Je crains de ne pas avoir assez vécu", dites-vous dans votre percutante et symptomatique biographie. Comme je suis une âme excessivement bienveillante (d'aucuns, sans craindre de froisser cette effarante sensibilité qui me fait souvent ressembler à une spectaculaire ânesse, au grand dam de ma maman qui pensait avoir mis au monde la version féminine de Pic de la Mirandole ; d'aucuns me soupçonneraient volontiers de crétinisme compliqué d'anémie ventriculaire), je vous certifie qu'en effet, tout laisse à croire que vous avez vécu un temps trop bref pour avoir eu le temps d'apprendre à écrire. Il s'ensuit que votre faribole ressemble comme une sœur utérine à l'œuvre d'un Nietzsche qui aurait chu tête la première dans un chaudron de charabia à la mode patagone ou cuisiné à la manière de monsieur Volapük. Ayant promis sur son lit de mort à madame Désirée Mortemaille (la nounou de mes jeunes années, qui veillait sur mon bien-être lorsque ma maman allait s'encanailler au grand bal des quat'z'arts en compagnie de son amant, un exorciseur de lessiveuses qui avait, à l'époque, une certaine réputation auprès des ménagères de moins de 120 ans) ; ayant promis, disais-je, de ne jamais énoncer la vérité, qu'elles que soient les circonstances, y compris les plus urgentes, les plus astringentes, je vous ne signifierai pas que le mieux que vous puissiez faire est de vous reconvertir dare-dare dans le macramé mélanésien, par exemple ( si le chose vous tente mieux, vous pouvez choisir plutôt la marelle brésilienne pour essayer de vous sevrer de cette pernicieuse habitude de noircir des pages blanches). Au contraire, je stridulerai que votre prose lumineuse (au fait, combien de lumens ?), allogène, est ce qu'on a jamais inventé de mieux pour éclairer les ténèbres contemporaines, lesquelles sont cause que François Fillon continue de se présenter à l'élection présidentielle alors qu'il est amplement prouvé qu'il a du poil au nez (et même aux mollets, affirme son directeur de campagne - de Russie). Bref, c'est parce que je suis, après lecture de votre opuscule, complètement sidérée et oblongue,que je vous accorde sans barguigner les cinq étoiles qui sont autant de témoins de ma catapultique admirance. Bien à vous.
Publié le 18 Février 2017