Aux Crochets de la Lune

32 pages de Sandrine Guarino
Aux Crochets de la Lune Sandrine Guarino
Synopsis

Dis moi la lune, pourquoi ne puis-je pas rester auprès de toi, dans le creux de tes reins lisses et soyeux, je me ferai petite, plus petite même que la poussière qui ne dévoile son existence qu’à la lueur des rayons de ton autre, qui pointe au firmament lorsque tu déclines dans l’obscurité de tes voiles endormis.

489 lectures depuis la publication le 12 Mars 2017

Les statistiques du livre

  1559 Classement
  33 Lectures
  -199 Progression
  4.5 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Felix Culpa. Votre commentaire me touche d'autant plus que je viens de lire votre "Fruits d'esprits", j'aime les hommes tels que vous. Je souhaite à cette terre que vous vous multipliez par légion pour rendre ses lettres de feu solaire à la Femme et qu'ensemble, nous nous réconcilions. Merci Félix.

Publié le 02 Avril 2017
5
Une estampe de feu est un véritable chef d'oeuvre de la poésie ! Vous êtes une plume, vous avez baigné dans l'encre toute votre vie !
Publié le 02 Avril 2017

@Isabelle Lestine. Pour tout vous dire, vous me prenez sur le fait accompli, je suis entrain d'écrire sur le coeur de mon intimité de femme, je ne sais pas encore si j'oserai l'exposer. L'écriture est un passage à l'acte à mes yeux et à l'aube de mes 40 ans, ce que j'écris est une synthèse de mon regard féminin, dénué cette fois-ci de tout artifice, ça fait mal de se livrer sans artifice, mais lorsque l'on veut faire les choses avec le coeur, autant que celles-ci soient bien faites. Il faut juste tenir le cap pour aller jusqu'au bout de soi-même. Bien à vous.

Publié le 31 Mars 2017

Je continue mon « piochage » avec bonheur, heureuse de retrouver votre univers de douceur et de poésie. Celui-là est plus intime, moins à partager, à mettre à son chevet, à prendre par petites doses pour savourer chaque lampée. Merci

Publié le 31 Mars 2017

@Jo Galetas. Je te remercie bien Jo et pour te répondre, oui, l'agencement du sommaire est totalement fait au feeling comme tout le reste. Que cela soit pour la prose ou mes autres supports d'écriture, je laisse venir ce qui vient, je sublime, je ne te triche pas, je laisse aller mes émotions telles qu'elles sont, j'écoute seulement la musique au fond de moi, pour le rythme. Sur ce, je vais aller mettre "La nébuleuse et le poète" dans ma bibliothèque, histoire de voir un peu de plus près les moustaches du poète. :)

Publié le 18 Mars 2017
4
Bonjour Sandrine. Voilà un recueil très réussi. La lecture en est plaisante. J'ai lu le sommaire en pensant que c'était un poème. C'était involontaire mais en y repensant, je trouve qu'à lui seul il ferait une belle poésie. En tout cas, merci pour ce recueil. Tu as un univers bien à toi. A bientôt ! Littérairement, Jo.
Publié le 18 Mars 2017

@Bossy. Je suis bien heureuse de pouvoir partager enfin mon univers. Je vois l'écriture comme un don de soi. Je tâche de m'appliquer au mieux pour que chaque mot soit le reflet de ma pensée authentique. C'est une forme d'engagement, de droiture et d'éthique qu'il me plait de vivre, en transmettant l'essentiel de ce que j'ai à donner. Tout simplement, mon humanité. Merci à vous Monsieur Bossy pour vos mots chaleureux et enthousiastes. Cela me va droit au coeur. Sand

Publié le 12 Mars 2017

@Sandrine Guarino. Vous faites fort. Vous êtes déjà "livre de la semaine" avec Le Royaume de Cristal, et vous nous envoyez ça dans la foulée ! J'ai survolé seulement, et vous m'intriguez. Je suis allé visiter votre site et ai regardé le film Hypnos. Je pense qu'il nous est arrivé un bel oiseau, même s'il n'est pas de Paracas.Bien à vous.

Publié le 12 Mars 2017