Les blessures sont parfois éternelles

356 pages de Ivan Zimmermann
Les blessures sont parfois éternelles Ivan Zimmermann
Synopsis

Dans le Montana deux adolescents jouent aux apprentis sorciers, mais un terrible incendie changera leur destin.
Le temps n'a alors plus d'importance et une revanche s'impose sur le coupable.
Mais lorsqu'on s'adresse au Président de la plus grande puissance du monde cela s'avère plus compliqué surtout lorsqu'une femme, journaliste pugnace de surcroit, décide
de se mêler à l'affaire.
Mais, elle non plus n'avait pas pensé que les blessures ne se refermaient pas toujours.

3471 lectures depuis la publication le 24 Mars 2017

Les statistiques du livre

  39 Classement
  686 Lectures
  -1 Progression
  4.4 / 5 Notation
  110 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

28 commentaires , 13 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@sylviane Ozil,
Merci Sylviane pour ce retour, ça fait du bien. Le soleil après la pluie !
Je vous embrasse,
Ivan

Publié le 22 Juillet 2017
5
Je lis beaucoup, j'adore les thrillers , d'auteurs réputés ou moins connus. À par quelques fautes, je n' ai pas trouvé de défaut. On voit qu'il y a de la recherche, du travail, une excellente imagination, le sens du suspens. Agréable à lire et suffisamment captivant. Continuez, vous avez du talent et ceux qui critiquent sont trop durs ou jaloux, j'ai vu bien pire chez des gens connus où je n'ai pas été au delà du premier chapitre !
Publié le 21 Juillet 2017

@Maryse Wolfang
Merci de cet avis précieux. J'en ai besoin d'un autre. Peut-être pouvez-vous lire "Dans les Tiroirs" ? Des bouteilles à la mer, des essais en quelque sorte.
http://www.monbestseller.com/manuscrit/7904-dans-les-tiroirs
Merci de votre aide,
Ivan

Publié le 20 Juillet 2017

Non, ces révisions sont avant tout au service de l’auteur… mais pour le bien lire de vos lecteurs. Et si on admet qu’une partie du talent est l’écriture prise au sens du liant, je trouve que votre dernière version s’est considérablement bonifiée. Bravo ! 5 stars.

Publié le 17 Juillet 2017

Une version révisée à votre service.
J'ai tenu compte des remarques.
Merci de laisser un commentaire.

Publié le 12 Juillet 2017

@Maryse Wolfang
Non je ne connais pas personnellement Mme Wolfang. C'est une lectrice dont j'apprécie beaucoup les interventions, précise et sensée à la fois. Mon estime pour elle n'a d'égale que mon admiration pour votre travail. Bises

Publié le 12 Mai 2017

@Ivan Zimmermann,

Pour un premier roman je trouve que le votre est vraiment très complet. Je commence moi-même l'écriture du mien et j'avoue trouver l'exercice difficile mais intéressant et passionnant à la fois.
Je lirais 'mes amitiés à Lucifer dans ce cas. Merci de votre réponse. Bien à vous. Audrey

Publié le 12 Mai 2017

@Mokeddem,

Bonjour,

Je n'ai absolument rien compris à ce que vous avez écrit.

Bonne journée.

Audrey

Publié le 12 Mai 2017

@Drey-drey,
Merci pour vos commentaires qui tranchent avec ceux de Maryse Wolfang sauf sur certaines formulations à retravailler. Pour être franc, "Les blessures..." est mon premier roman écrit au kilomètre, et j' ai déjà changé beaucoup de ces formulations, depuis une année, à chaque fois que je le relis. J'ai effectivement pensé à une suite qui viendra sans doute un jour. Thriller ou pas ? Au lecteur effectivement de décider. Vous trouverez peut-être plus ce caractère 'noir' dans mon autre roman "Mes amitiés à Lucifer".Merci pour vos conseils.
Bien vôtre,
Ivan

Publié le 12 Mai 2017

Tiens, en un rien de temps, la photo de Drey-drey a changé ! Mystère et boule de gomme !

Publié le 12 Mai 2017

@Maryse Wolfang
En fait je découvre que tu es aussi médiocre que le dernier de tes lecteurs, derrière lesquels tu te caches. Au lieu d'assumer, tu nous fais un Drey-drey ?

Publié le 12 Mai 2017
4
Bonjour, J'ai commencé à lire votre roman hier et je l'ai terminé aujourd'hui. J'ai aimé votre histoire, votre style d'écriture, cet univers, l'atmosphère particulière qui sent dégage. Votre intrigue est bonne. J'aime "l'écriture à l'américaine". Je me suis attachée à vos personnages, on ressens leurs émotions, leurs différents traits de caractère. Le contexte est vraiment bien décrit, l'ambiance est palpable. En revanche, parfois j'ai trouvé qu'il y avait dans certaines phrases des formulations qui pourraient être retravaillés car peut-être un peu maladroite, à mon humble avis. SPOILER Concernant la fin du livre lorsque le pire est évité, je trouve la fin un peu expéditive par rapport au rythme général du roman (partie ou les "gentils" triomphent). Il manque quelque chose dans la partie où ils stoppent la bombe, sans pouvoir vous dire quoi. Je reste un peu sur ma faim en quelque sorte. J'aimerais en savoir plus, sur la suite de la relation entre Judith et Mc loud. (Une suite! une suite! une suite! :p ) Par contre, j'aime beaucoup la toute toute dernière partie avec le véritable cerveau de l'opération. Je l'avais suspecté un moment donné dans l'histoire. Je suis fière de moi, même si au final, je n'ai eu que toutes mes réponses au dénouement final! J'aime l'ouverture sur une suite éventuelle. D'ailleurs, si vous l'écrivez je ferais partie d'une de vos lectrices :) FIN SPOILER Pour terminer, je n'aurais pas mis ce livre dans la catégorie thriller mais plutôt policier. Ou du moins l'ambiance, l'atmosphère ne sont pas aussi noire et dur que dans les thrillers que j'ai l'habitude de lire (R.J. Ellory, Maxime Chattam par exemple...) J'imagine que vous avez du beaucoup travailler sur ce roman au vu des informations qui entourent le cadre de l'histoire et des personnages. Les données scientifique, historique et politique. Les personnage sont attrayants. Le suspense est là. Plus on obtient d'informations, plus on souhaite en obtenir. L'intrigue est bien ficelée, ça n'a pas du être évident. Franchement, chapeau bas! Merci pour ce bon moment. Je l'ai dévoré! En espérant vous relire très vite! Bien à vous. Audrey
Publié le 11 Mai 2017

@Maryse Wolfang
Une romancière de votre trempe doit assumer, ne jamais dire : vous m'avez mal compris ! D'autant plus que cette fois-ci vous êtes face à une magistrate. Les mots et les évènements ont leur pesant. Il vaut mieux assumer que tergiverser ! Mme Wolfgang est votre vrai lecteur !

Publié le 11 Mai 2017

@Maryse Wolfang,
Vous êtes colère, non ? Vous m'avez mal compris ou je me suis mal exprimé. Je ne conteste pas votre avis, j'essaie simplement de défendre le mien, mais ce n'est pas pour cela que j'ai forcément raison.D'où l'intérêt des échanges de commentaires comme les nôtres. Quant au "corporate branding", bien que je pense que c'est aller un peu loin dans la définition propre, je suis complètement d'accord avec vous et j'ai assez critiqué ce fait pour ne pas le remettre en question. Je ne prétends pas être un grand romancier, sinon ça se saurait. Je ne fais que conter une histoire, et, s'il y a des maladresses c'est sans-doute parce que j'écris seul, sans support et sans moyens. La technique d'écriture n'est que celle que l'on possède, la mienne ne vous a pas plu, c'est noté et contrairement à ce que vous pensez, j'en tiens compte.
Bien vôtre,
Ivan

Publié le 10 Mai 2017

@Ivan Zimmermann
Je trouve votre réponse étonnante à plusieurs égards.
D’abord parce qu’elle vient d’un auteur qui, au bas d’une récente tribune publiée sur ce site, (celle du 25 avril), écrivait exactement ceci :
« Nous offrons nos textes "gratuitement", les gens lisent et se barrent sur un autre livre. Comment savoir s'ils ont vraiment, aimé, détesté ou simplement apprécié. d'après mes calculs, du moins en ce qui concerne mes livres, 1 lecteur sur 100 donne son avis et me gratifie d'une note. La note n'est pas le plus important, c'est le ressenti. Mais là c'est malhonnête. On offre un texte, s'il ne plait pas, dites-le bordel !!! »
Doit-on maintenant comprendre que votre manière d’écrire ne peut accepter une critique, dès lors que celle-ci n'est pas persillée d’aphorismes gratifiants ? Étrange ambivalence, ne trouvez-vous pas ?
Ensuite, je ne bannis pas le « conventionnalisme un peu trop américain » en tant que tel, puisque c’est le choix romanesque de votre livre. J’ai simplement écrit qu’il n’était pas à « mon goût ».
Je ne prétends à aucune universalité de jugement littéraire. Il ne s’agissait que d’un simple avis ; celui d’une lectrice qui reste attentive à l'histoire sans négliger l’anatomie du style.
Étant par ailleurs native des Etats-Unis, votre référence à Stephen King ne peut me laisser indifférente. S’il représente pour vous une icône du genre « thriller », affinité tout à fait respectable, dans ce cas je vous incite à relire son ouvrage intitulé « Écriture : Mémoires d’un métier ». Il distille de bons conseils pour ne pas confondre « pesantes » avec « minutieuses » ou « superflues ». Mais surtout, il explique assez bien pourquoi il vaut mieux s’abstenir d’écrire « un thriller à l’américaine par nécessité documentaire », (je n’ai fait là que reprendre mot pour mot votre propre argument).
Et enfin, pour terminer mon propos, je ne vois pas en quoi citer l’unité de lieu dans un synopsis devrait conditionner une technique d’écriture.
Tout cela pour vous redire que, selon moi, votre thriller gagnerait beaucoup à être retravaillé. Surtout si vous persistez à vouloir le charger de détails. Le scénario, lui, est très bon.
Cela dit, rien ne vous oblige à prendre en compte cet avis.
J’ai en effet vite constaté sur ce site, que ce sont avant tout les auteurs qui s’évaluent entre eux en mode « corporate branding ». Toutefois, je doute que cela soit de nature à bonifier la qualité des publications, ou encore à générer une reconnaissance objective et durable de leurs auteurs. Mais à chacun son libre-choix. Cordialement.

Publié le 10 Mai 2017

@Maryse Wolfang,
Vous m'excuserez de ne pas comprendre cette phrase:" Bien que d’un conventionnalisme un peu trop américain à mon goût, ...". Dans le synopsis il est clair que l'histoire se déroule aux USA ! C'est effectivement un Thriller à l'américaine, non par attachement particulier mais par nécessité documentaire. Les formulations que vous considérez "pesantes" dans les parties narratives sont parfois nécessaires pour créer une ambiance, ce n'est pas de moi, mais de Stephen King. Juste une petite remarque, corrigez votre texte de profil que vous avez dû taper trop vite, enfin je suppose.
Merci d'avoir donné votre opinion.
Cordialement, Ivan

Publié le 09 Mai 2017
3
Ce polar a effectivement tout du puzzle. Bien que d’un conventionnalisme un peu trop américain à mon goût, j’ai trouvé l’intrigue intéressante. Mais le texte mériterait toutefois un important travail de réécriture ; plus particulièrement pour le premier tiers du récit. Si les dialogues passent dans l’ensemble assez bien, les parties narratives sont trop encombrées de formulations pesantes, et dont on se demande parfois si elles relèvent de maladresses ou si leur emploi est concerté. Plus une intrigue se veut complexe, moins le style qui la sert supporte la confusion. Cela dit, il ne s’agit que d’un avis personnel.
Publié le 08 Mai 2017

C'est qu'elle écrit bien cette salope, tellement bien, avec une facile capacité de vous mettre ses orteils entre les dents vous illusionnant d'avoir ses tétons.

Publié le 05 Mai 2017
5
J'ai commencé votre livre depuis deux et suis déjà captivé par l'histoire. Bravo à vous.
Publié le 02 Mai 2017

@Maly, @Gene MacBreth,

"Dédale", "Puzzle" ? Effectivement ces mots bien choisis résument absolument l'atmosphère dans lequel je vous ai amené.
Je suis impressionné de voir la vitesse à laquelle vous avez lu mon roman, preuve qu'il était difficile de le lâcher avant le dénouement. Je vous remercie pour votre sincère ressenti très encourageant.
Bien vôtre,
Ivan ou... Yann :-)

Publié le 25 Avril 2017
5
Merci pour ce suspense distillé dès le début. On se demande à quel moment se produira le lien avec le 1er chapitre et je n'ai pas été déçue car c'est un vrai puzzle que vous nous proposez. J'ai buté sur quelques phrases descriptives un peu moins fluides que le reste du texte, mais qu'importe ! l'essentiel est de pouvoir "vivre" le récit. Merci encore, Maly
Publié le 24 Avril 2017

@FANNY DUMOND,
Désolé pour mon retard.
Me comparer à Trevanian ( pour ceux qui ne connaissent pas Robert Whitaker) est plus qu'un compliment.
Si vous pouviez dire vrai !
Merci à vous, vraiment !
Bien vôtre,
Ivan

Publié le 24 Avril 2017
5
@Ivan Zimmermann. La relève de Trevanian est assurée. Après avoir mis votre roman dans ma bibliothèque, j'ai cogité toute une nuit à tenter de démêler l'intrigue fort bien ficelée. Je reste ébahie par votre maîtrise de ce genre littéraire, par votre écriture fluide, par votre imagination débordante et, surtout, par votre travail de longue haleine de recherches de documentation et de mise en pages de votre petit bijou. Un grand merci à vous de nous l'offrir dans son intégralité (initiative assez rare pour être signalée). La mise à l'honneur de votre roman est amplement méritée ;-) Amicalement. Fanny
Publié le 21 Avril 2017

@Dasrya,
Merci de m'avoir livré votre sentiment.
Je n'avais vraiment pas pensé à la politique en écrivant ce livre, je pensais plus à un homme, certes puissant mais entouré de requins, qui s'avère faible dans ce genre de cas.
L'essentiel est qu'il vous ait "pris" aux tripes. J'ai réussi à vous tenir en haleine et c'était là le but.
Merci encore à vous pour la note et surtout heureux que ce livre vous ait plu.
Bien vôtre,
Ivan

Publié le 20 Avril 2017
5
Peut-être un peu trop axé sur la polotique à mon gôut, mais terriblement prenant ! Je ne peux donc pas me résoudre à retirer une étoile, vous avez réussi à me tenir en haleine jusqu'à la fin, bravo !
Publié le 20 Avril 2017

Bonsoir @Dany Boutigny.
On ne peut pas plaire à tout le monde !
Merci pour le compliment sur les couvertures.
Je suis à votre disposition si vous en voulez une pour un de vos bouquins.
Bien vôtre,
Ivan

Publié le 11 Avril 2017

Je ne suis pas fan du genre, en revanche, il fallait que je vous le dise,, car ça me titille à chaque fois que je la vois: la couverture est sublime et vraiment attirante. Pareillement pour votre autre roman "mes amitiés à Lucifer ". Moderne, sobre, efficace.

Publié le 11 Avril 2017

@Ratiba Nasri
Heureux que ce thriller à ma sauce vous ait plus.
Bises,
Ivan

Publié le 10 Avril 2017
5
@Ivan Zimmermann Merci pour le partage de ce magnifique thriller. Le sujet est original, les personnages ont de l'étoffe et j'ai beaucoup aimé votre écriture : fluide et avec le souci du détail. A bientôt.
Publié le 10 Avril 2017

"Les blessures sont parfois éternelles" est le "Livre le +" du 10 avril. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/7385-ebook-a-.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : laissez un commentaire à l'auteur qui vous en sera reconnaissant.

Publié le 10 Avril 2017
4
Très bien écrit... suspense, action...merci pour le partage! Bonne continuation!
Publié le 06 Avril 2017

Salut @lamish,
Je suis heureux de t'avoir fait aimer les thrillers, du moins le mien. (pas prétentieux le mec ! ). Quant au scénario, je n'ai pas de recette, ça vient au fil de l'écriture, tout bêtement. Ce qui explique les quelques coquilles que tu as sûrement trouvées (!?). Je tape, pense et retape. Je suis à fond dans mon histoire, je la modifie à volonté, je la vis, je la respire et parfois mes rêves me donnent une clé. Je pense qu'il faut tenir le lecteur en haleine et ne pas donner de solution(s) trop simple(s); même, le mettre sur une fausse piste. C'est ce que j'ai essayé de faire.
Un grand merci pour ton retour génial.
Bises,
Ivan

Publié le 06 Avril 2017
5
Ça y est, Ivan, me revoilà ;). Moi, la non fana de thrillers, j'ai bouloté le tien avec voracité. Mais où vas-tu donc chercher de tels scenarios ? J'en serais bien incapable ! Je me suis parfois perdue dans la compléxité de l'histoire, les identités fluctuantes de Jonathan. Et puis je me suis dit au moins trois fois : là, ils tiennent le coupable et ses mobiles... et puis non, tu nous embarques dans un autre dédale relationnel et circonstanciel, jusqu'au bouquet final que l'on n'attend pas. Alors grand merci pour ce partage. Bisous. Michèle
Publié le 06 Avril 2017
5
Avec vous, les fanas de thriller sont servis ! Pour rebondir sur le commentaire de fab, oui, digne des auteurs américains, mais aussi des séries US qui mettent en scène le Président et la Maison Blanche. C’est monté comme un scénario, le casting est vraiment bien, les dialogues impecs… et vous avez aussi pensé au stylisme !! Bravo et merci à vous pour cet excellent moment.
Publié le 04 Avril 2017

Tout simplement merci @fab pour exprimer exactement ce que j'ai voulu faire partager.

Publié le 03 Avril 2017
5
fab
Super thriller. Digne des maîtres américains en la matière. Si on le commence, on ne le lâche plus. Ne serait-ce que pour savoir le lien entre le 1° chapitre et tous les autres. Bravo
Publié le 03 Avril 2017

@Ivan Zimmermann, Tu as raison. Les masques (car ils étaient nombreux) sont tombés et c'est cela le plus important. Je reviens vers toi dès que j'ai fini ton 3ème roman et dès que je pourrai laisser un commentaire sincère, libre d'expression... @vespucci, alias jezzabel, alias campion, et j'en passe... Tu me fais perdre un temps énorme pour une activité que je n'aime pas pratiquer.

Publié le 25 Mars 2017

@lamish laisse la continuer, elle ne fait que nous donner raison.
J'ai enregistré tous ses commentaires depuis une bonne année,il suffit de les publier ici, pourquoi pas sur une page FaceBook intitulée par exemple facebook.com/Le-troll-jezabel ainsi tout le monde pourra découvrir sa vraie nature.

Publié le 25 Mars 2017

@Ivan Zimmermann, Je te soutiens, comme beaucoup d'auteurs qui n'osent pas le manifester ouvertement. Il faut dire qu'elle n'a pas de limites et qu’elle sait comment faire mal, la peste. Personne n’a trop envie de s’y frotter ;). Bonne soirée. Michèle

Publié le 24 Mars 2017

Avis aux lecteurs,
vespucci et jezzabel1,2,3,4,5,6,7,8 et bientôt 9 est un troll qui sévit sur mBS.
je vous conseille ce lien :
https://www.koreus.com/video/internet-bridge-troll.html
vous la verrez en personne.
Elle est connue et tente désespérément de saboter ce site.
Vous verrez ses commentaires salasses sur chacun de mes livres qu'elle n'a jamais lu, le mettant en bibliothèque après avoir déversé son fiel ! Gag !
-----------------------------
Salut jezzabel ou @vespucci ou Jezabel Niel,
Déjà, vous avez commis une faute d'orthographe en voulant répéter le texte. Au mot "rayon" il faut un 's' à la fin. 'les rayonS'.
Quand on veut donner des leçons on doit être parfait.
vous vous emmerdez tellement, c'est vrai, même sur FaceBook avec vos "Martine", à se la jouer petite fille révoltée. Pauvre petite fille de riche! Au fait ne pensez-vous pas que l'éditeur va vous tomber dessus pour dégradation d'image ?

Publié le 24 Mars 2017
1
@Ivan Zimmermann Vous écrivez : "Ils avaient pénétré d'une vingtaine de mètres seulement et l'entrée ne représentait qu'une arche de lumière blanche dont les rayon diffus du soleil s'éparpillaient en éventail et ne parvenaient pas à pénétrer." : Syntaxe complètement délirante + pauvreté de vocabulaire = zéro pointé. Je ne dépasse donc pas la p° 7, n'ayant pas de temps à perdre avec les textes mal écrits, mal relus, mal inspirés.
Publié le 24 Mars 2017