Un amour gras comme une chaîne de vélo

22 pages de Les Deux Maris
Un amour gras comme une chaîne de vélo Les Deux Maris
Synopsis

L'homme disparu depuis des années, retrouvé vivant dans l'ascenseur désaffecté, qu'est-ce qu'il a dit quand on l'en a sorti ?
Au détour de ces textes de chansons, des mots, des images, des personnages dont on distingue des bribes de vie. Des questions aussi : "Est-ce qu'on peut dire ou pas : Je t'aime d'un amour gras comme une chaîne de vélo ?". Des textes de chansons, une quinzaine, pour retracer un parcours d'écriture de plusieurs années. Pour partager, échanger, créer des liens...

522 lectures depuis la publication le 24 Mars 2017

Les statistiques du livre

  1230 Classement
  41 Lectures
  -186 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Beaucoup de questions sur mon blog concernant le texte « Bud Spencer », hommage à l’acteur italien, ou, plus précisément, à son chef décorateur. Non, cette chanson n’est pas encore sur un disque. Vous pouvez en trouver une vidéo en vous rendant à l’adresse suivante :
https://youtu.be/XBv696Q0QiA
Musicalement,
Les deux maris.
Pour le blog, adresse inchangée :
https://fabriceguerinblog.wordpress.com/

Publié le 28 Mai 2017

Bonjour @Marcel Preste ! Oui, Chansons à texte, et peut-être même « textes à chansons » tant l’écriture du texte a précédé la musique dans l’élaboration de ces morceaux. Pour la petite histoire, « Je t’aime d’un amour gras comme une chaîne de vélo » est une chanson que je me suis écrite à moi-même. Je ne sais pas si c’est courant chez les personnes qui écrivent, mais, un matin, j’ai relu des choses que j’avais écrites la veille, et, devant la platitude de ce que je lisais, je me suis dit : comment est-ce que tu as pu t’enthousiasmer pour un truc pareil ?

Publié le 08 Avril 2017

Chansons à texte comme on disait autrefois, et c’est un compliment ! Perso, ma préférée : « Un amour gras… » que j'ai écoutée plusieurs fois. L’ironie, ça ne rime pas à rien par les temps qui courent…

Publié le 05 Avril 2017

Merci @Felix CULPA pour votre commentaire ! Je me rends compte qu'en fonction du lecteur, de ses goûts ou sensibilité, ce ne sont pas les mêmes chansons qu'il retient à la fin de la lecture d'"Un amour gras comme une chaîne de vélo.". Voir si, dans les éventuels commentaires à venir, d'autres lecteurs auront retenu d'autres textes encore...

Publié le 04 Avril 2017
5
L'amour qui monte, l'éléphant qui se noie, il y a tellement personne ... J'adore votre poésie, vos mots me permettent une introspection inouïe, provoquent en moi des chamboulement émotionnels indescriptibles. Merci d'avoir parler à mon âme avec tant de sensibilité.
Publié le 02 Avril 2017

Bonjour @Jo Galetas ! Merci d'avoir été le premier à commenter ces textes ! "Le pinson à l'heure des Lilas" fait partie du spectacle de Dalele, une jeune chanteuse (qui vient de sortir son deuxième disque). "La Chanson jaune et ronde comme un soleil qui penche" est sur le disque "Étrange c'est mieux" des "Deux maris de la femme poisson". Si vous êtes curieux d'entendre certaines des chansons qu'ont suscitées ces textes, le mieux est de passer par mon blog :
https://fabriceguerinblog.wordpress.com/
À très bientôt, j'espère,
Fabrice

Publié le 29 Mars 2017

Bonjour, Les Deux Maris (ou devrais-je dire Fabrice) ! Je n'ai pas encore écouté tes musiques mais tes textes sont appréciables car bien écrits et cohérents. Mes préférés sont "Le pinson à l'heure des lilas" et celui de la page 7 qui n'a pas de titre et qui s'allonge sur quatre lignes. Voilà une série de chansons qui sonnent plutôt bien. Je trouve intéressant le processus par lequel un auteur écrit des œuvres pour d'autres artistes. Sur ce, merci et à bientôt ! Littérairement, Jo.

Publié le 26 Mars 2017