BORDELS

52 pages de Christophe MANERVILLE
BORDELS Christophe MANERVILLE
Synopsis

Gilles est un veuf heureux, et si finalement le décès de son épouse n'allait pas réveiller chez lui les instincts les plus enfouis d'une bestialité refoulée?

1380 lectures depuis la publication le 03 Juillet 2017

Les statistiques du livre

  264 Classement
  123 Lectures
  -77 Progression
  4.5 / 5 Notation
  15 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ROSECARO, merci pour ce message qui correspond, surtout pour sa fin, à la philosophie de mon petit récit. Vraiment très heureux qu'il vous ai tant plu, c'est touchant (dans tous les sens du terme lol) et surtout ça me donne une joie immense qui corrobore mon investissement dans la rédaction de cet ouvrage. Un énorme merci à vous.

Publié le 18 Juillet 2017
5
M'ayant inondé de tous vos mots/maux ... j'en ai perdu les miens ... c'est dit ... c'est cash ... Bravo ! L'envie d'en décorer mon bureau de fonctionnaire d'extraits cinglants et dégoulinants m'en met le sperme à la bouche !
Publié le 18 Juillet 2017

@johanchantre, merci pour ce beau et encourageant commentaire, ce petit récit est surtout ma réflexion profonde sur ma cinquantaine et sur ces bordels auxquels j'ai consacré 4 ans de ma vie il y a maintenant quelques années. Je vous souhaite un bel été et vous remercie encore chaleureusement.

Publié le 11 Juillet 2017

@Brice Epédrague, merci pour votre commentaire. En effet, il y a bien deux histoires en une je dirais.
Sans doute n'ai-je pas assez fouillé la première partie c'est peut-être une erreur? Quant à la seconde partie, elle est le reflet d'une vie passée pour moi...et peut-être aussi ne l'ai-je pas assez développé. Mais merci pour votre commentaire, il me permet de voir les avis de tous toujours dans le construtif. Merci de m'avoir lu. Bel été à vous.

Publié le 10 Juillet 2017

Pour moi, il y a 2 histoires dans votre livre. J’ai trouvé la première assez iconoclaste, votre anti-héros attachant, avec des réflexions bien observées. Et ai moins aimé la deuxième partie, plus intime en sorte.

Publié le 10 Juillet 2017

@N.Frampier-Maulet, merci d'avoir lu Bordels jusqu'au bout. Volontairement j'ai voulu un protagoniste odieux, vil, méchant...j'irais jusqu'à dire normal. Ce livre est une partie de ma vie puisque durant 5 ans j'ai co-dirigé un club libertin et je peux vous assurer que je n'ai pas trahi une certaine réalité, que dans ce milieu lorsqu'on parle des saunas ( terme générique) on les qualifie de bordels justement pour faire référence à ces vieux lieux où, c'est vrai, un certain romantisme était de mise. Mais en tout cas, merci d'avoir lu cette histoire, un grand merci parce qu'avec ce genre de commentaires, j'ai la rage de vouloir continuer et vous apportez votre pierre à mon petit édifice. Merci.

Publié le 05 Juillet 2017

@Romain Lebastard....jamais je n'ai eu un commentaire comme le vôtre et merci pour "maquerelle" lol. En fait, j'ai été durant 5 ans patron d'établissement comme Gilles les fréquente d'où cette inspiration. Ce récit me tenait vraiment à coeur et je suis plus que ravi, heureux, motivé, amoureux presque de votre avis. Un grand, un énorme MERCI.

Publié le 04 Juillet 2017
5
Très Houellebecquien dans le fond et la forme, le roman explore un univers bien particulier tout en posant ici et là quelques critiques acerbes de la société. Avec votre personnage misérabiliste, voire misérable, qui passe d'un veuvage cynique aux tréfonds glauques de l'Antinoos, vous nous servez là une jolie couche d'introspection, vraie et sans filtre. Le tout servi par une plume intelligente et fluide, aux tournures de phrases parfois très inspirées. Chapeau bas ! PS: "macrèle" s'écrit plutôt maquerelle, voire macrelle.
Publié le 04 Juillet 2017