L’enfant qui est en nous…notre meilleure arme pour affronter la vie !

23 pages de Didier Leuenberger
L’enfant qui est en nous…notre meilleure arme pour affronter la vie ! Didier Leuenberger
Synopsis

Ce qui fait de nous des résilients ou des résignés se veut avant tout à mon humble avis (mais qui suis-je pour vous le donner?), en rapport avec ce que j’avance : cet enfant que nous tuons ou laissons vivre. Cette faculté à en prendre soin autant qu’il prend soin de nous, car ne vous y trompez pas, c'est lui qui mènera le bal. Il sera votre sauveur à maintes reprises et le seul, capable de rompre la monotonie, la lassitude et insuffler assez d’énergie pour
entreprendre vos nombreux projets, mais j’y reviendrai plus loin...

Ce qui fait donc de nous des battants pourrait, et je dis bien, pourrait dépendre totalement ou presque, de ce bambin sommeillant en nous....

827 lectures depuis la publication le 06 Juillet 2017

Les statistiques du livre

  398 Classement
  101 Lectures
  -10 Progression
  5 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Didier Leuenberger
Quel atroce galimatias ! Vous accumulez les fautes avec un tel entrain que c'en est presque de l'art. Dès lors, comment vous les reprocher ?

Publié le 10 Juillet 2017

©FANNY DUMOND
Je suis ravi de vous avoir bousculé Fanny. Amicalement bien sûr. Je vois que ce texte ne vous laisse pas indifférente, mais c'est tellement important de veiller sur cet enfant vivant en nous. J'aime beaucoup ce que vous dites, notamment sur les serments que l'on s'est faits à soi-même durant notre enfance et qu'il ne faut jamais oublier. Un grand Merci et toujours le même plaisir à découvrir vos impressions. Bien à vous. Didier

Publié le 09 Juillet 2017
5
@Didier Leuenberg, j'adhère à votre réflexion. Oui, être libre c'est être différent. Différent de qui ? Il faut à tout prix ne pas reproduire ce que nous avons vécu dans notre enfance et vivre sa vie en s'affranchissant des jugements de ceux qui ne savent pas se juger eux-mêmes. Il ne faut jamais oublier les serments que l'on s'est faits à nous même durant notre enfance. Apprenons à écouter et à répondre intelligemment aux enfants qui ont des questions et des réparties naturelles, innées. Parfois, lorsque l'enfant qui est en nous tente de s échapper retenons-le de toutes nos forces car le carcan sociétal aurait tôt fait de nous rattraper au triple galop. J'aime beaucoup ce genre de texte qui me bouscule, merci à vous. Cordialement. Fanny
Publié le 09 Juillet 2017