Le fou de Layla

36 pages
Extrait
de Nadia_
Le fou de Layla Nadia_
Synopsis

"D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours connu Saïd. Mes plus lointains souvenirs sont avec Saïd et je n'ai jamais douté qu'il fasse partie de mes derniers."

Casablanca - 1987

Layla a 7 ans et grandit dans une oasis de bonheur et d'insouciance, entourée de sa famille et de Saïd, son confident et compagnon de jeu avec lequel elle partage tout.
Elle nourrit, au fond de son coeur, un voeu secret: que Saïd puisse un jour l'aimer comme Qaïs aime Layla dans le conte "Majnoun Layla" dont elle tient son prénom et qui la fascine tant.

La vie se chargera de lui apprendre qu'il faut parfois se méfier des voeux, car ils peuvent se réaliser...

591 lectures depuis la publication le 30 Juillet 2017

Les statistiques du livre

  666 Classement
  67 Lectures
  -134 Progression
  4.5 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Mokeddem II
Je vous remercie d'avoir pris le temps de découvrir l'extrait de mon roman et d'avoir partagé votre ressenti ici. J'en suis très touchée.

Publié le 13 Août 2017

@Maryse Doudet-Trénit
Merci infiniment d'avoir pris le temps de découvrir mon roman en entier et d'avoir pris la peine de le chroniquer et d'avoir partagé votre ressenti ici.
Je vous en remercie et je suis très touchée par vos mots.

Publié le 13 Août 2017

@Federer
Merci d'avoir pris le temps de découvrir l'extrait de mon roman et d'avoir pris la peine de me faire ce retour détaillé sur votre perception de Layla et de votre ressenti. Cela m'est précieux et je vous en remercie.

Publié le 13 Août 2017
4
Roman assez marquant dans lequel se confie la narratrice au sujet de son enfance passée au Maroc. J’ai aimé ce roman car les caractères des personnages de l’histoire sont sympathiques et très forts. Le personnage de Layla se montre rapidement attachant de par les sentiments d’affection qu’elle porte à sa gouvernante. Dès le début du roman on sent une fille seule, délaissée par ses parents et qui trouve du réconfort dans les bras de sa gouvernante et de la famille de celle-ci. Je retiens 2 scènes relatées par la narratrice dans son récit, qui met en évidence le fort caractère rebelle de Layla. Celle où elle affronte son professeur qui méprise ses origines et qui se montre terrifiant à son endroit. Enfin celle où elle sera horrifiée lorsque sa famille égorge et tue un mouton à laquelle elle s’était attachée lors de la fête Aïd-el-Kébir. D’autre part, j’ai trouvé l’écriture soignée et impeccable, celle-ci m’a permise de découvrir les contrées lointaines et parfois sublimes de Casablanca.
Publié le 10 Août 2017
5
Une très belle histoire d'amour qui nous transporte dans le Maroc des années 80. J'ai beaucoup aimé l'immersion culturelle que vous nous proposez ainsi que le parallèle entre le conte d'antan et votre histoire. Merci pour ce beau moment de lecture. Maryse DOUDET https://pepitesinedites.wordpress.com/
Publié le 10 Août 2017