Le sens profond de la vie

6 pages de Hermann Sboniek
Le sens profond de la vie Hermann Sboniek
Synopsis

Comme pour "Le blues de la banquise", cette nouvelle a été totalement revue en suivant des conseils expérimentés. Il fallait bien cela pour qu'elle commence enfin à ressembler à quelque chose.

555 lectures depuis la publication le 02 Août 2017

Les statistiques du livre

  174 Classement
  171 Lectures
  -33 Progression
  4.8 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour @Anne De. merci à vous pour ce commentaire aussi concis qu'agréable :-)
Bonjour @Elanne Jesa merci d'avoir persévéré, votre commentaire est intéressant, il met en avant la nécessité d'accrocher le lecteur et la lectrice dés les premières phrases.

Publié le 02 Septembre 2017
5
Nouvelle originale et pleine d'humour. Merci et bravo !
Publié le 01 Septembre 2017
5
J'ai beaucoup ri à la lecture de votre nouvelle très originale ! Au début de ma lecture, je me suis dit que ça ne me correspondrait pas et puis, une fois dépassé la première page, je me suis régalée ! Merci
Publié le 29 Août 2017
5
@Hermann Sboniek... Peut-on dire : "on prend le même et on recommence" ? Cordialement. Boris.
Publié le 19 Août 2017

Bonjour @Jeremy b merci de votre passage, si vous trouvez ce qui vous a manqué, n'hésitez pas à revenir sur ma page :-)

Publié le 14 Août 2017
4
Jai passe un bon moment à vous lire mais j'ai eu le sentiment qu'il m'avait manqué quelque chose pour que cela devienne un vrai plaisir d'où la petite étoile en moins. Merci de ce partage .
Publié le 10 Août 2017

Voila @lamish , tout est effacé. Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures. Ma "boite à délires" est de nouveau en action.

Publié le 07 Août 2017

Non, je te rassure, pas de sous-entendu. Juste un petit coup de gueule inspiré par les coquilles et supprimé après "yeux," ;), pour te plaire. Tu connais l'histoire de la grenouille à grande gueule ? C'est tout moi ;). Bon week-end. Michèle

Publié le 05 Août 2017

Responsabilité ! Quel mot frustrant ! Personne n'est coupable d'étourderie, et la perfection est gavante, sur le long terme. Quant aux fautes, erreurs ou omissions, je suis également la reine. Je ne m'expliquerai jamais pourquoi celles des autres me sautent aux yeux et que les miennes, après un nième lecture rébarbative et avec tout le recul nécessaire, continuent à jouer à cache-cache. Je trouve ridicule que nous psychotions à un point pareil depuis quelques mois sur MBS. J'aime ton humour, ta plume éclectique. C'est vraiment le plus important à mes yeux... ;)... Amicalement. Michèle

Publié le 05 Août 2017

@Lamish j'endosse la responsabilité des coquilles et autres fautes. Il m'arrive de faire des rajouts au dernier moment, je dois souffrir d'un mal mystérieux qui me fait rajouter des fautes là où il n'y en a plus. La peur de la perfection sans doute :-)

Publié le 04 Août 2017
5
Ah, le sens profond de la vie ! Relu également avec beaucoup de plaisir ! Des profondeurs utérines, en passant par la comédie humaine, pour terminer fatalement au même endroit... Un tour d'horizon bien jubilatoire. Merci ! Amicalement. Michèle / PS : Un autre oubli de ta petite fée, page 2 : "que longtemps j'ai cru"... Personne n'est parfait ;)...
Publié le 04 Août 2017