Métro Place Monge

28 pages
Extrait
de Laure Malaprade
Métro Place Monge Laure Malaprade
Synopsis

Et si le voyage dans le temps était une histoire de famille ?

Il y a près de trente ans, Emma a subi un choc qui a effacé de sa mémoire les deux jours qui ont précédé l’accident. Elle va enfin se souvenir, et bien plus encore…
« Ce matin, je me suis réveillée aux côtés de celui qui deviendra un peu plus tard mon premier époux. J’ignore si je rêve, pour combien de temps je suis là ou si je dois revivre encore toutes ces vingt-huit années... Je sais aussi que le jeune homme apparemment inoffensif qui dort encore près de moi est toxique, manipulateur et violent, mais qu’il me faudra encore plusieurs années avant d’en prendre pleinement conscience et oser enfin le quitter. »

178 lectures depuis la publication le 07 Août 2017

Les statistiques du livre

  656 Classement
  65 Lectures
  -264 Progression
  0 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci beaucoup, @Federer, pour votre commentaire !
En effet la relation toxique est le "prétexte" à l'histoire racontée dans "Métro Place Monge", mais ce n'est pas du tout un Nième témoignage sur les pervers narcissiques, sujet que je connais - malheureusement - plutôt bien...
Vous n'avez ici qu'un extrait, le début de l'histoire, mais si l'envie vous venait de découvrir la suite, vous verrez qu'il s'y passe beaucoup d'autres choses ! :D
Bien à vous,
Laure

Publié le 19 Août 2017

Témoignage intéressant, parlant et bien représentatif de ce que peut être une relation toxique entre 2 personnes. Avec d’un côté la personne manipulée qui attend désespérément d’être aimée par la personne manipulatrice et qui se retrouve dans une situation de dépendance affective vis à vis de son « bourreau ». Elle espère que la personne va finir par changer et lui donner un peu d’attention. Puis de l’autre côté, le manipulateur qui passe son temps à dénigrer sa femme et à la traiter plus bas que terre. Sa femme devient un « objet » seulement destinée à assouvir ses besoins et désirs. Il faut en général du temps avant que la « victime » de cette relation toxique réalise que son « bourreau » ne « changera » pas avec le temps et qu’il ne faut rien attendre de cette relation. Témoignage pertinent et édifiant à une époque où on parle beaucoup des "pervers narcissiques".

Publié le 19 Août 2017