Ce n'était quand même pas la faute des poissons rouges..

320 pages de Ph Henry
Ce n'était quand même pas la faute des poissons rouges.. Ph Henry
Synopsis

Imaginez un monde un peu fantasque.On dirait fou, mais qui sait? Qui sait si un jour on ne finira pas par habiter, faute de place, dans les églises? Ceux qui nous dirigent ont des idées bizarres. Des communautés curieuse, hors du temps que nous connaissons ne vont-elles pas s'y établir? Ne croirait-on pas y voir Céline? François 1er ? Henri II? Des mélomanes fous? d'invraisemblables hurluberlus? Ce petit monde se déteste, s'adore, crée des fêtes ébouriffantes, des tournois ! Mais sur ce monde curieux, fou ou simplement fantaisiste, viennent tourner rivalités et soupçons. Il faudra qu'un homme meurt. La corde au bout de laquelle on le retrouvera pendu grince, grince. Pourquoi l'a-t-on tué? Un jaloux? Une simple histoire de poissons rouges? Qui sait?

713 lectures depuis la publication le 10 Août 2017

Les statistiques du livre

  673 Classement
  67 Lectures
  -59 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Brice Epédrague

Pour votre information, je viens de mettre en ligne l'intégralité du livre. S'il vous a plu, faites le savoir !
Merci

Publié le 04 Octobre 2017

@Frédéric Viscaglino
@Brice Epédrague

Pour votre information, je viens de mettre en ligne l'intégralité du livre. S'il vous a plu, faites le savoir !
Merci

Publié le 04 Octobre 2017

@Frédéric Viscaglino
Merci pour votre appréciation et votre commentaire. C'est toujours très agréable de recevoir un soutien.
Je regarderai votre livre avec intérêt. Et vous en parlerai.
En ce qui concerne les poissons rouges, vous avez un second extrait sur le site au même titre avec P.Henry comme auteur. Sur MBS, il y a, sous forme complète, "il faudra que tu le fasses" par Philippe Henry, d'un genre très différent. .
Et puis bien sûr, pour la modeste somme de 2.99€ vous pouvez télécharger sur Amazon les poissons rouges, ainsi que d'autres choses écrites par moi
Ma page d'auteur sur Amazon :
https://www.amazon.fr/Philippe-Henry/e/B01ENHFS1G/ref=sr_ntt_srch_lnk_1?qid=1506757910&sr=8-1

Publié le 30 Septembre 2017
5
Votre univers n'est pas sans rappeler le mien: une ville et sa banlieue dans un temps indéterminé. J'aime bien votre style et ce que l'histoire laisse entrevoir...en fait pas grand chose encore car le nombre de pages est limité mais on a envie de poursuivre. Si ça vous tente jetez un coup d'oeil à "Dans la Banlieue Hurleuse".
Publié le 30 Septembre 2017

@Brice Epédrague
Bonjour
j'ai ajouté un second extrait de " ce n'était quand même pas la faute des poissons rouges!..."
Vous le trouverez sous le même titre mais avec P Henry ( et non Ph ou Philippe) en tant qu'auteur.
J'espère que cette suite vous plaira et vous incitera à aller plus loin...
Tenez moi informé...

Publié le 26 Août 2017

@Brice Epédrague
Merci pour votre commentaire. Sa simple apparition met en joie.
Oui, je pense que je publierai d'ici quelques temps un autre extrait, j'espère plus motivant pour vous. Je vous le ferai savoir. Mais pour être franc, ce sera compliqué de publier une suite car je n'aurai pas le droit d'utiliser exactement le même nom d'auteur.
Au fond cela dépendra surtout de la réaction des lecteurs. S'ils postent des commentaires, sur cet extrait ou sur le livre complet que j'ai publié ici au nom de Philippe Henry, (Il faudra que tu le fasses), s'ils vont sur ma page auteur d'Amazon, s'ils téléchargent quelques exemplaires, cela vaudra la peine.
Oh, les téléchargements, ce n'est pas pour l'agent. Je dois y gagner 1,30€ par ebook. Non, simplement pour le moral.
Mais c'est énorme, le moral.
Merci encore.

Publié le 22 Août 2017

Attiré par votre titre « à la mode », je suis venu vous rendre visite. Mais... plouf, 7 pages sur 300 et quelques (je ne connais pas les règles j’imagine imposées par BigAmazon), ce n’est pas assez (pour moi) pour me donner envie de continuer votre roman dont le style d’évidence est alerte et pince sans rire, même si je n’ai pas compris le schmilblick entre le titre et le récit... ! Si d’aventure, vous publiez plus de pages, dites-le moi. Adishatz !

Publié le 22 Août 2017