DRAKKAR - LES ÉCRITS FANTÔMES - LIVRE II

53 pages de Élizabeth M.AÎNÉ-DUROC
DRAKKAR - LES ÉCRITS FANTÔMES - LIVRE II Élizabeth M.AÎNÉ-DUROC
Synopsis

“...Sous les rameaux de Gilwèn dorment les ombres,
L'étoile, de ses rayons, a découpé, cimes et frondaisons.
Quand Melvortèn sera au loin le lumignon,
Je tendrai vers la Vierge, de lierre couronnée, mes regards.
C'est en la Marche que survivra le reste de la vaillance, noyée aux océans,
Je tendrai les mains vers la Marche, la Marche de Gilwèn.”

N'oubliez pas ! Découvrez le Livre I de l'épopée de Cyan de Melvortèn : "Le Choc des Kèn-Hir".

308 lectures depuis la publication le 11 Août 2017

Les statistiques du livre

  1225 Classement
  41 Lectures
  +173 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@bernadetteL, jamais je ne me serais attendue à voir ce texte non seulement couronné de vos étoiles mais encore jaugé à l'aune d'une telle sensibilité. J'étais stupéfaite en lisant votre merveilleux commentaire ; en effet, comment aurais-je pu ne pas comprendre que vous aviez pénétré les secrets de Melvortèn et de Gilwèn, avec un engagement qui m'a vraiment touchée et avec un plaisir éprouvé que je n'aurais osé espérer... Vous évoquez ce qui se passe entre Cyan et Ysobel, vous évoquez la vérité : pour moi, c'est le plus précieux et je vous en remercie de tout cœur.
Je vous souhaite une excellente journée et salue votre implication au bénéfice de mBS...
Très cordialement,
Élizabeth.

Publié le 21 Août 2017
5
C'est de la pure poésie. Une invitation dans un monde refaçonné, ou plutôt relu par vos yeux et votre sensibilité. C'est d'abord une histoire d'amour entre un fils et une mère célébré par leurs amis de la nature qui prennent vie puis tout l'espace dans ce récit. Vous approchez la vérité pour la toucher presque.
Publié le 19 Août 2017

@Chrissem - Cher ami, prenez chacune des étoiles que vous m'avez si joliment adressées et, sous la première, écrivez "M", sous la seconde "E", sous la troisième "R", la quatrième : "C" et la cinquième : "I". Ainsi je vous aurai tout dit en grand et puisque l'on pourrait me décerner le prix du mail le plus long, je vais tâcher de briguer celui du commentaire mBS le plus court (et pourtant si sincère)... Ajoutez autant de points d'exclamation que vous le voulez !
Avec toute mon amitié,
Élizabeth.

Publié le 14 Août 2017
5
@Élizabeth M.AÎNÉ-DUROC L'écriture est d'une élégance rare, vous avez dû passer un temps fou sur chaque chapitre, me trompe-je? Vous avez dressé des images fabuleuses de Mère Nature. Et puis, quel romantisme et quelle poésie incroyable! Quelle sensibilité également, indissociable des deux qualités précédentes. Vous avez adopté ce ton légèrement grandiloquent qui sied parfaitement à cette fantasy poétique. Et j'aime beaucoup la conclusion. Il y a de la magie dans votre livre, des valeurs nobles et humaines, un imaginaire d'une formidable puissance, un ailleurs qui se lève et n'atterrit jamais. Bravo Élizabeth!
Publié le 13 Août 2017