Le bigorneau amoureux

38 pages
Extrait
de Arnaud Lequertier
Le bigorneau amoureux Arnaud Lequertier
Synopsis

Aurélien, jeune cadre dynamique parisien de 27 ans (bientôt 30), passe sa vie à courir, entre deux marathons, un travail chronophage et une vie sociale animée, sans arrêt et finalement sans jamais prendre le temps de rien. Mais un jour, tout s’arrête ; le jour où sa fuite en avant croise sur une piste de ski une bosse malveillante, qui fait voler en éclats son genou et les certitudes du monde borné dans lequel il évolue. Abattu, il fait alors l’amère rencontre de la pesanteur du temps qui s’amuse de lui et de la pugnacité des questions existentielles qui surgissent dans les bagages de l’ennui.

Et si derrière cet accident se cachait au fond la chance de sa vie…

211 lectures depuis la publication le 18 Août 2017

Les statistiques du livre

  210 Classement
  150 Lectures
  -56 Progression
  0 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Tout d’abord, merci @Palamède pour l’intérêt porté à ce bigorneau amoureux et d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire.

Très content que le titre vous ait plu et attiré votre curiosité!

Concernant le synopsis relativement mystérieux, c’était un souhait de ma part de ne pas trop en dire et de ménager le suspense. En revanche, sur la quatrième de couverture du livre, je fais figurer le commentaire d’un des premiers lecteurs du livre qui parle de la dynamique générale du livre.

Enfin, concernant le lien avec le bigorneau amoureux, il est de plusieurs niveaux et il faudra lire la suite pour le découvrir. ;-) Mais pour vous donner néanmoins quelques éléments, disons que le roman est construit en trois parties autour du titre et que la première partie tourne autour des conséquences de l’accident et pose les premières pierres pour l’évolution du personnage…

Un marathonien vous dirait qu’il est important de ne pas se griller les ailes sur le premier semi d’un marathon et de parvenir à accélérer au fur et à mesure. ;-)
Merci encore @Palamède pour votre commentaire !

Publié le 28 Août 2017

Attiré par le titre qui est top, j’ai cherché dans le synopsis le rapport avec le schmilblick, puis dans vos premières pages... Est-ce qu’un bigorneau est de nature grise ? Plus sérieusement, difficile d’’avoir un avis sur un extrait, mais j’ai trouvé que vous trainiez un peu pour un marathonien. Peut-être devriez-vous modifier le synopsis (comme on connaît la chute, on a envie de savoir quel va être le rebond) ? Ou alors, avoir un rythme plus soutenu pour aller plus vite au vrai sujet de votre récit ? Mais ce n’est que mon petit avis. Merci d’avoir partagé.

Publié le 27 Août 2017