Le Paradis artifice-ciel

88 pages de Aurélien Millot
Le Paradis artifice-ciel Aurélien Millot
Synopsis

En 2070, après que la grande guerre ait décimé 90% de l’humanité, une nouvelle société renaît de ses cendres en pensant remettre le mot civilisation au centre. Ayant tellement souffert, elle n’aspire qu’au plaisir en renonçant aux conflits et aux contraintes. Aussi dans le but de maintenir la paix, les différences sont bannies, tout a été nivelé de manière horizontale : la partie verticale : le monde de l’esprit et des esprits (philosophie, spiritualité)… a été chassé et déporté.
L’Homme s’est enorgueilli d’avoir tué Dieu tout en recréant ici-bas (très bas) a priori un paradis sur terre (à terre)… Cela étant la réalité bien qu’en apparence harmonieuse va laisser place à un nombre incroyable de dimensions cachées dans un enchevêtrement de réalités virtuelles fractales fracassantes.

556 lectures depuis la publication le 26 Août 2017

Les statistiques du livre

  611 Classement
  73 Lectures
  -168 Progression
  0 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Gaspard du Gévaudan
Navré qu’ils aient constituer des « jeux de maux » de tête pour vous alors :). Content néanmoins qu’au-delà de la forme, le fond vous ait poussé à la méditation. L’introduction explique brièvement comment ce récit m’est venu, de manière non conventionnelle sous 4h dans un « entre deux mondes » et quelque part il a été accouché dans la douleur (40 jours durant) plus qu’il n’est survenu en m’étant « éclaté » littéralement et pour être très honnête d’une certaine manière, ce dernier m’a plus effrayé qu’autre chose…

Publié le 06 Septembre 2017

Votre pitch a éveillé ma curiosité, car j’aime bien le sff. Mais votre style est difficile pour moi. Trop de jeux de mots trop systématiques qui ralentissent la fluidité de la lecture (reférendum – medias – Nations Unies et tant d’autres...). Ils ne sont pas sans intérêt. Mais, à mon avis, pas dans de telles phrases rédigées. Car chacun d’entre eux, appréciés ou non, marrants ou non, invitent à la réflexion. Bien trouvé ? Exagéré ? Ah non, pas celui-là, trop facile !... C’est juste mon avis, car j’imagine que vous vous êtes bien éclaté dans vos élucubrations fumeuses.

Publié le 30 Août 2017