Laisse pas ce temps (Tome1)

121 pages de Aurélien Millot
Laisse pas ce temps (Tome1) Aurélien Millot
Synopsis

Récit de voyage sur une terre indéfinie : le Turkestan (l’espace TAN), jadis soviétique, turco-mongol, perse... qui a changé à travers les différentes marées humaines. Toujours sur les routes de la soie (du Soi) dans une autre dimension, pour laquelle seul l’espace-temps semble différer. Continuum (dans le langage des oiseaux « continue Homme » sous-entendu « en devenir ») de cet itinéraire de vie, basé sur le principe de pleine conscience, permettant d’accéder à un espace-temps éternel, une sorte d’unité retrouvée. Au-delà rencontre du premier manuscrit du Coran de toute l’humanité, le fameux Coran d’Othman avec à la clé peut-être une découverte ou interprétation sulfureuse ? Le grand soufi Rumi disait «La vérité est un miroir brisé dont chacun en possède un petit morceau.»

482 lectures depuis la publication le 03 Septembre 2017

Les statistiques du livre

  795 Classement
  59 Lectures
  -84 Progression
  5 / 5 Notation
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Chris Martelli

Je vous remercie sincèrement, vos mots sont doux comme le miel. Tant mieux si vous trouvez cela « beau » pour vous citer, mais ça vient fort probablement aussi de vous, Oscar Wild disait très sagement “La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.” A vrai dire cela signifie que c’est une rencontre : entre vous, moi et la Vie dans un triptyque alchimique fascinant qui « théoriquement » ne fait qu’un : l’harmonie, c’est l’unité retrouvée (YOUniy en anglais) : individuelle et de la collective.

Au-delà vous dites « solitaire », disons physiquement seul au départ, mais métaphysiquement jamais :) et surtout voyager comme tel permet d’être comme une feuille de l’arbre de vie qui se laisse guider au grès du vent avec une multitude de rencontres bien plus riches et intenses qu’en « temps normal » et ce bien qu’il y ait à l’origine une feuille de route pré établie. Le vent incarne alors la synchronicité ou les coïncidences selon l’appréciation de chacun. Cela étant je m’attelle à ce qu’aucun voyage ne finisse jamais, ma vie est une voie sans fin, chacun d’eux ne compose qu’un chapitre du grand Livre de La Vie. J’essaye au quotidien de recouvrer ma vue d’enfant à m’émerveiller et parfois nul besoin d’aller trop loin pour voyager profondément. On parcourt parfois la moitié de la planète pour découvrir la 7e merveille du monde dont la 8e est en face de nous et/ou en nous…
Si je devais retenir un seul mot dans votre message, ce serait « rencontre » qui est au centre de celui-ci, et à mon sens(,) de la vie. J’ai notamment pris conscience de cela lors d’un voyage en Inde en 2005 (restitué dans un ouvrage intitulé « Indélébile ») et dans lequel j’ai rencontré le message subliminal de mon nom en hindi à savoir Millot : « rencontre, se rencontrer soi-même, rencontrer les autres, la vie, faire que les autres se rencontrent ». Et de « conclure » comme vous dites très justement « sachant les voir ». En clin d’œil à Victor Hugo qui disait « c'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas ».

Publié le 08 Septembre 2017
5
Je vous découvre et vais prendre mon temps. D’évidence, c’est beau, vos pensées sont délicates, celles d’un voyageur solitaire, ouvert aux rencontres, et sachant les voir. Et les dire ! Bravo et merci pour ces voyages
Publié le 07 Septembre 2017

@Palamède
Je vous remercie pour ces très jolis mots, vous m’envoyez ravi que ces quelques lignes vous aient plu.
Vous trouverez vos pas, votre voie et votre moment. Marcel Proust disait si joliment « Le véritable voyage de découverte, ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à voir avec de nouveaux yeux. »

Publié le 06 Septembre 2017
5
Vous êtes un guide de voyage hors pair. Ces pays m’attirent depuis longtemps et je n’ai que des plates excuses pour ne pas avoir encore osé les affronter. Vos récits sont très complets : avec un équilibre subtil entre le culturel et le touristique. Je vais les mettre de côté, espérant marcher sur vos pas un jour. Merci de les avoir partagés
Publié le 06 Septembre 2017