La Lignade

63 pages de olivier vetter
La Lignade olivier vetter
Synopsis

Un détail suffit parfois à briser une vie.
Une banale dispute. Des souvenirs qui ressurgissent. Une nuit d'abandon. Un week-end prolongé de quelques heures. Une ligne droite. La Lignade.
Et ce camion dans lequel Marylin s'est encastrée par un beau matin d'été.
Quand il apprend la nouvelle, Lucas ne sait pas encore que cette journée restera, à jamais, marquée par la douleur.
Un roman court qui ne peut pas laisser indifférent.

440 lectures depuis la publication le 29 Septembre 2017

Les statistiques du livre

  52 Classement
  440 Lectures
  +55 Progression
  4.4 / 5 Notation
  13 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 7 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

La dernière partie est complètement inutile, voire déroutante. Elle me laisse sur une impression mitigée alors que j'étais absolument ravie des deux premiers épisodes. Dommage

Publié le 20 Octobre 2017
4
La première partie est très bonne, presque parfaite. La deuxième partie est bonne. Mais certains détails me titillent. Par exemple : d'où nous vient cette histoire ? Pas de l'ordinateur de Marilyn dont on a fait grand cas dans la première partie (Marilyn n'a pu y écrire quoi que ce soit concernant les événements de dimanche). C'est donc le narrateur omniscient qui parle. On reste sur notre faim car on s'attendait à ce que dix plus tard Lucas trouve la réponse à ses questions dans le fameux ordinateur. Il ne m'est pas trop clair non plus avec qui Marilyn a partagé la banquette de l'Ariane, l'étudiant en droit international ? Et Brigitte elle faisait quoi pendant ce temps ? La troisième partie n'a rien à voir avec les deux autres si ce n'est que les mêmes personnages sont concernés. Un détail peut tout changer, aller à la piscine ou au petit pont. D'accord, mais ça vient un peu brutalement. Il faudrait, à mon avis, revoir la (dé)construction de l'ensemble (ou supprimer la troisième partie). Il n'en reste pas moins que c'est excellent et que j'ai passé un bon moment de lecture. Merci !
Publié le 19 Octobre 2017
3
La première partie est proche de la perfection, on ressent parfaitement le désarroi du jeune homme, mais juste un bémol en ce qui concerne les émotions qui manquent encore de profondeur, avec l'expèrience cela viendra, j'en suis sur, il manque juste le dernier ingrédient afin de toucher le coeur du lecteur, la deuxième partie s'éssoufle un peu, on a du mal à entrer dans la psychée de la jeune femme ( du - si elle en a une)....La troisième partie est plutôt baclée mais bon il faut être indulgent, donc travail plus tes personnages, et adresse toi aux lecteurs, parle leur c'est une technique efficace pour les accrocher un peu plus...je suivrais ton travail avec intêret....
Publié le 16 Octobre 2017
4
L'écriture est impeccable, la psychologie des personnages finement rendue et les décors sont posés avec précision et délicatesse. Mais comme Brice Epédrague et Isabelle Lestine, je suis perplexe face à cette troisième partie. En deux parties, ce court roman, ou cette longue nouvelle, peu importe l'étiquette, me semblait cohérent et se refermait en un cercle parfait. La troisième partie me paraît de trop. Mais bon, l'auteur est le seul maître de son histoire...
Publié le 15 Octobre 2017

@lamish
Merci pour ce commentaire
Il ne faut pas abandonner ses rêves
Ils nous aident dans les moments difficiles
Et nous guident sur le chemin de la vie
Quand on ne rêve plus, ce n’est pas bon signe

Publié le 15 Octobre 2017
5
Harponnée dès les premières phrases, je n'ai pas pu lâcher "La lignade". Un timing différent, la rivière ou la piscine, et les vies changent de cap. Elles vacillent, basculent parfois, mais se reconstruisent naturellement, différemment, invariablement. La fresque peinte par Marylin disparait, enterrée sous les gravas de la grange du nouveau rond-pont. Les idéaux, les rêves se sont également fait la malle, en apparence, car dans vos deux scenarios, ce sont bien eux qui finissent par refaire surface et sortir vos personnages de l'enlisement. Epurée, ciselée, votre plume exprime avec brio la psychologie de vos personnages. J'ai apprécié votre regard sur ces petites choses de la vie. Merci pour ce partage, Olivier, en espérant qu'il sera suivi par d'autres. Amicalement. Michèle
Publié le 14 Octobre 2017

@Sandrine C
Merci pour ce commentaire
C’est l’histoire d’un amour compliqué, en effet
Mais la vie est compliquée

Publié le 10 Octobre 2017
5
Merci monbestseller, j’y ai passé la nuit ! Belle découverte. Très beau récit. Très belle écriture. Sûre. Mature. Un commentaire parle de "l’été meurtrier", j’ai vu aussi "les choses de la vie". Il y a beaucoup d’amour, même s’il est un peu torsadé côté face et un peu totalement oublié côté pile, et pourtant présent tout le temps. Merci pour ce partage.
Publié le 10 Octobre 2017

@monBestSeller
Merci pour cet article et pour ces encouragements
J'espère que La Lignade trouvera ainsi de nouveaux lecteurs

Publié le 09 Octobre 2017

"La Lignade !" est le "Livre le +" du 9 octobre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/8242-lire-en-.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : laissez un commentaire à l'auteur qui vous en sera reconnaissant.

Publié le 09 Octobre 2017

@Isabelle Lestine
Merci Isabelle pour ce commentaire
J'essaie de ne pas ennuyer le lecteur
C'est la moindre des choses

Publié le 04 Octobre 2017
5
A moi aussi la troisième partie m’a un peu troublée, ne sachant pas comment et où la classer dans le temps. Cela dit, formidable roman. L’endroit avec Lucas si triste, si désespéré, si nulle part. Et l’envers du week-end, si léger, qui arrive comme un contre point. Irréel presque, tant on est à cent kms de s’y attendre. La révélant telle que l’on ne l’imagine tellement pas. Le prénom de Marylin n’est en rien anodin ! D’ailleurs, je l’ai vue un peu en lisant la votre. Belle et rebelle. Flamboyante. Désirée. Bravo et merci.
Publié le 03 Octobre 2017

@Brice Epédrague
Merci Brice pour ce commentaire élogieux
En effet, on peut lire ce roman comme si'il y en avait trois.
Et s'il laisse des traces dans l'esprit du lecteur, j'en suis flatté.
Encore Merci

Publié le 02 Octobre 2017
5
Un roman pas si court que ça (s’il était mis au format pas A4) et qui ne laisse pas indifférent, c’est sûr. Et d’ailleurs je ne sais pas comment vous dire comment je l’ai apprécié. L’écriture est vive, directe, sûre. C’est une seule narration, mais on la lit comme si elle était truffée de dialogues. Tout est tout à fait crédible. Comme si vous aviez vécu ces deux vies. Ou trois d’ailleurs. Oui, comme s’il y avait 3 romans en 1. Mais le 3° m’a troublé. Ayant juste refermé la dernière page, je ne suis pas sûr d’en avoir compris le sens, la raison, le message. J’étais heureux avec les deux premiers ! Il y a un tel contraste entre eux deux. On a l’impression d’avoir été berné. Par l’auteur. Par sa protagoniste que l’on n’imagine tellement pas ainsi, malgré les petits indices que vous distillez. Il y a un petit air "d'été meurtrier". Bravo, c’est un roman très spécial, qui certainement laisse des traces dans la mémoire.
Publié le 01 Octobre 2017
olivier vetter
Biographie

Né en 1966, j'écris depuis l'âge de treize ans avec des périodes d'abstinence plus ou moins longues qui ont, pour certaines, duré...


A lire dans les actualités