Une République Rationnelle

58 pages de Togola Po
Une République Rationnelle Togola Po
Synopsis

Les crises du monde étonnent plus d'un intellectuel, or à proprement parler, ces crises sont justes des crises de conscience. Nous vivons dans des États régis par l'unité dans la multiplicité. C'est cette multiplicité ou diversité qui constitue une richesse pour nos nations et les protège contre toute attaque étrangère.

267 lectures depuis la publication le 25 Octobre 2017

Les statistiques du livre

  809 Classement
  65 Lectures
  -24 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
A lire pour comprendre le mondiale contemporain.
Publié le 28 Novembre 2017

Merci pour les remarques @pelo. En ce qui regarde Tariq Ramadan, je te renvoie à son livre "Mon Intime conviction " dans lequel il explique les raisons pour lesquelles il est accusé d'avoir un double discours, d'être un intellectuel controversé.
Tout ce que je peux te dire pour le moment, c'est que M.Ramadan se situe dans une tendance réformiste de l'islam, or, cette position n'est pas partagée par les litteralistes.
En ce qui est des accusations, sache aussi que les hommes véridiques ont toujours des ennemis à leur trousse.
Enfin, sachez que le multiculturalisme n'est pas impossible, c'est une question de volonté. Il faudrait éduquer les enfants dans ce sens pour qu'ils évoluent avec cette mentalité d'ouverture. Nos pratiques modernes de recroquevillement sur soi sont ce qui permettent d'expliquer beaucoup des problèmes de notre temps. L'individualisme est devenu une valeur ascendante.

Publié le 27 Novembre 2017

Les sujets philosophiques abordés sont passionnants. Togola Po, vous avez clairement un parti pris et des prises de position politique assumées. Nous sommes d'accord ou pas avec vos idées, il y a de quoi débattre avec les sujets d’actualité que vous abordez. J’ai adoré la philosophie en terminale donc j’ai été ravi que vous parliez de Descartes, Socrate….Le débat autour de la raison est captivant.
Après dans votre écrit, vous faites souvent référence à l’islamologue, le professeur d’université, l’écrivain, Tariq Ramadan… Je n’ai pas lu les livres ou les travaux de Tariq Ramadan pour pouvoir me faire une idée précise et une opinion sur lui. Je ne peux pas ignorer que c’est un écrivain très controversé surtout en ce moment avec les accusations de viols et d’agressions sexuelles émises par des présumés victimes. Après je suis attaché à la présomption d’innocence qui est bien souvent bafouée et malheureusement non respectée dans les différents médias en France (télévision, radio, presse…). J’allais dire qu’après c’est à la justice de faire son travail et de juger. Vous me direz que le fait qu'il soit accusé de viol n'est pas le sujet du livre. Mais j’avoue que j’ai été parfois mal à l’aise de voir à quel point vous preniez comme exemple Tariq Ramadan. Peut-être suis-je influencé par les horreurs que j’entends sur lui dans les médias Français. Mais ses adversaires lui reprochent aussi à tort ou à raison d'avoir un double discours qui dissimulerait un discours intégriste qu'il tiendrait en dehors des médias Français. Quand je vous lis, j'ai l'impression que Tariq Ramadan est une personne très tolérante qui prône des valeurs de paix! Qui a raison, vous ou les adversaires de Tariq Ramadan? En tout cas votre livre m'a donné envie de me renseigner davantage sur la personnalité de Tariq Ramadan et ses discours.
Je trouve aussi que vous avez une vision idyllique de ce que devrait être notre monde, une vision "bisounours" de celui-ci. Malheureusement, j’ai du mal à croire qu’un jour les communautés (religieuses, sociales, culturelles, politiques…..) arriveront à vraiment cohabiter et à se respecter entre elles. Vous m’avez paru parfois être un rêveur. J’adorerais l’idée de vivre dans une société multiculturelle où les communautés cohabiteraient en parfaite harmonie mais je doute du fait que cela arrivera un jour. En tout cas, c’est ce que je pense. Votre essai a au moins le mérite de faire débat.

Publié le 27 Novembre 2017