Captive

47 pages de Pierrik Blin
Captive Pierrik Blin
Synopsis

Oui, remercier cette femme d'être là, cette femme trop fardée, fragile et fatiguée mais là, dans votre vie dévastée. Cette femme qui s’appelle Angelina et que vous écoutez vous chavirer, puis que vous serrez contre vous jusqu'au tremblement, jusqu'à l'affolement de la peau et ce début de pluie dans vos yeux. Vous êtes là, encore vêtu et debout dans ce bordel marseillais au luxe discret. Là, perdu, avec, dans un lieu pareil, cette gêne coupable et touchante d'enfin connaître la Beauté. Pas celle du corps, non. L'autre : cette Beauté venue de loin, peut-être de la douceur infinie de cette femme que ni les blessures, ni le regard cassé des hommes n'ont altéré. Oui, cette Beauté venue de loin qui soudain vous fascine, vous apaise, vous remplit de sa lumière. Une Beauté nue, bouleversante.

164 lectures depuis la publication le 08 Janvier 2018

Les statistiques du livre

  226 Classement
  164 Lectures
  +1130 Progression
  5 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@lamish

Je suis très touché par votre commentaire. L'écriture de "Captive" est un vrai bonheur et reprendre ce texte après une interruption de quelques mois me fait mesurer la "force de la résilience". Ecrire la douleur avec une vraie distance est un chemin cathartique que j'emprunte chaque jour avec une joie profonde. Et comment vous remercier d'avoir aimé "mon" Angelina dès la première ligne. Vous me faites là un immense cadeau. Merci Michelle. Merci mille fois.

Publié le 11 Janvier 2018
5
J'ai déjà lu, me suis-je dit dès les premières phrases, mais ce n'est pas grave. Prends le temps pour une deuxième lecture, bercée par cette plume incroyablement poétique dont est doté Pierrick... Et puis, qui sait, il a peut-être modifié son texte ? Il a peut-être digéré sa Choute, relevé la tête, pris un grand bol d’oxygène pour mieux replonger dans l’océan de la vie… Et bien m'en a pris, car j'ai fait la connaissance d'Angelina, bellissime, émouvante de simplicité. Je l’ai aimée dès la première ligne. Oserais-je demander à son créateur de la choyer ? Merci pour ce nouveau partage dont j’espère avoir le plaisir de lire la suite très vite, cette fois…. Please… Amicalement. Michèle
Publié le 11 Janvier 2018
Pierrik Blin
Biographie

62 ans. Vit en Amérique du Sud.

A publié 5 romans comme "nègre" (oui, c'est un vilain mot), dont l'un a obtenu un prix...


A lire dans les actualités