S’en Fout La Mort Il Aime La Vie

45 pages de Philippe Clausels
S’en Fout La Mort Il Aime La Vie Philippe Clausels
Synopsis

Une naissance hasardeuse et improvisée, là-bas, un
matin pas très calme. Le déracinement est presque immédiat. Passage brutal d'un monde à un autre, l'arrivée sur une autre planète.
Le jeune Han Keun Ho, emporté par l'amour de ses parents adoptifs, va pourtant subir longtemps le syndrome de l'abandon, la peur du vide et du délaissement. La quête du plaisir et du bonheur le conduiront sans discernement à tous les excès.
Un jour, sans préavis, la maladie le frappe. Rare, orpheline, incurable. Comme une punition divine. Une lente et difficile remise en question va s'opérer
en lui. Au prix de souffrances morales et de combats désespérés épuisants. Avec l'envie fréquente de baisser les bras, de lâcher prise.
Le chemin sera long et semé de doutes, mais il s'en sortira.

4806 lectures depuis la publication le 10 Mai 2013

Les statistiques du livre

  70 Classement
  356 Lectures
  +28 Progression
  4.1 / 5 Notation
  26 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

16 commentaires , 7 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@VAY CELINE
MERCI POUR TES COMMENTAIRES...DATANT DE JUIN ET QUE JE NE DECOUVRE QUE MAINTENANT!
''S'EN FOUT LA MORT'' EST LE NOM REEL D'UNE COMPAGNIE DE TAXIS-BROUSSE EN CÔTE D'IVOIRE;
BIEN A TOI. PHILIPPE

Publié le 07 Novembre 2017

@PH.J.CLAUSELS,

Bonjour Philippe, suite au message que m'as transmis mBs, j'ai tenté de te répondre, mais l'adresse ne fonctionne pas.Je n'en écris pas plus ici, juste pour te dire toute mon émotion de maman en lisant ton message, toute mon amitié sincère. Je t'embrasse.

Publié le 14 Juin 2017

@PH.J.CLAUSELS,
Je me demandais si on ne pouvait pas entendre le titre par "on s'en fout, la mort, il aime la vie"...

Publié le 10 Juin 2017
5
Bonjour @PH.J. CLAUSELS Il est long le voyage qui mène de Mai à Juin...Il est court celui qui conduit de la mort à la vie. J'aurais bien emprunté un peu plus longtemps le chemin de ta rive, cette autre planète dont Han est né, compliquant son Adn et sa fureur envie de ne pas vivre. "Nous sommes hyper sensibles aux moindres détails pouvant nourrir la théorie du renoncement, la désertion des sentiments". Avoir si peur de l'abandon qu'il faut le provoquer, jouer avec lui, l'apprivoiser pour espérer le dominer...Quitte à en mourir de la petite mort. Juste au jour où l'on ne peut plus jouer, "S'en fout la mort aime la vie", il est beau le titre, avec sa saveur douce amère, avec sa construction bancale, son absence de sujet, d'article indéfini. Il est aux confins de l'univers, celui-ci se tutoie pour qu'il "concède un petit moment d'éternité". Alors le sujet s'efface, il prend sa source dans une enfance réparée, elle ne s'encombre pas d'une rhétorique d'adulte. De très belles pages écrites d'un trait poétique, et où tout est dit. Superbe. Rien ne peut, rien ne doit s'ajouter. Il faut juste refermer la dernière page et savourer encore quelques instants ce parfum d'éternité. J'ai aimé cette écriture en demi-teinte, cette ambiance tamisée, un halo de vie, à croire que la cécité était la seule solution possible pour parvenir à vivre.
Publié le 10 Juin 2017

BONJOURS @VAY CELINE ET CONTENT D'AVOIR DE TES NOUVELLES. RENDEZ-VOUS DONC EN JUIN Où J'ESPERE MOI AUSSI COMMENTER TON LIVRE RECEMMENT REFERENCE. BELLE JOURNEE A TOI.

Publié le 08 Mai 2017

Bonjour@PH.J.CLAUSELS

Votre livre est dans ma biblothèque depuis quelques mois déjà...et je deplore de ne pas l'avoir encore achevé car j'ai apprécié le rythme des premières pages, cette immersion immédiate, il n'y a pas de perte de temps. C'est une belle qualité quand un auteur emmène dès les premiers instants dans son récit. Un peu bousculée, j'achève ma lecture au plus tôt, courant juin je pense pour un retour.

Publié le 07 Mai 2017

Merci Mary pour ce commentaire qui traduit exactement
ce que j'ai écrit sur mon fils

Publié le 18 Décembre 2015
5
J'ai beaucoup aimé l’humour, mais aussi le réalisme avec lequel vous décrivez la vie déracinée de cet expatrié attachant. Dans un style fluide et imagé, sans fioritures ni faux-semblants, ce récit émeut et captive tout en baignant dans l’amour et la douceur malgré tous les malheurs de ce petit garçon à l’histoire atypique, dont le chemin est parsemé d’embûches, de nouvelles luttes pour un nouveau départ, pour finir par sa victoire sur la maladie.
Publié le 18 Décembre 2015
5
Une plume percutante et précise qui décrit avec humour, profondeur et réalisme les premières années de la vie d'un expatrié à la très attachante personnalité. J'ai beaucoup aimé la sincérité de sa réflexion. Merci pour la partage, Philippe. (Il me semble avoir noté une incohérence dans les dates... à vérifier et puis aussi quelques coquilles). Amicalement.
Publié le 10 Novembre 2015

Merci Hubert pour ce commentaire sincère.

Publié le 25 Juin 2014
5
Un récit émouvant, plein de vérités intimes. Une parenthèse d'humanité... Bravo, c'est un livre qui offre beaucoup, à qui prend le temps de le lire...
Publié le 24 Juin 2014

Merçi Sandie pour vos commentaires délicats.

Publié le 10 Juin 2014
4
Un récit émouvant et captivant sur un sujet lourd et pourtant allégé par l’intonation fluide et imagée de son narrateur. D’une vie déracinée, on se fait le spectateur d’une histoire atypique et singulière sans tortillage de sentiments, sans faux-semblants et sans fausses promesses. On s’attache très vite au personnage dont le chemin est chaque fois une nouvelle renaissance ou une nouvelle lutte pour un nouveau départ. Bravo à son auteur et au papa de la Lueur d’espérance.
Publié le 08 Juin 2014

MERCI POUR CE COMMENTAIRE ''PERSONNALISE''. LE LIVRE EST UNE AUTRE BARQUE QUI PERMET AUSSI DE VOYAGER !! BON VENT SOPHIE ANGELI CHACOUX !!

Publié le 22 Mars 2014
4
Ah ce nom :"sans fou la mort"... quand on a vécu l'Afrique profonde il ne peut nous être indifférent. Je prends ce livre pour mes nav's atlantiques Une ancienne de ce continent Sophie Angeli Chacoux
Publié le 21 Mars 2014

Cher Philippe Clausels,

Je vous remercie beaucoup pour votre sympathique message. Je vous souhaite bonne route vers le succès.
A bientôt !

Publié le 21 Novembre 2013
4
En tant qu’auteur, j’ai pris le temps de parcourir votre livre et de l’apprécier. Je vous informe par ces lignes que j’ai voté pour vous et j’ai aussi placé votre livre dans ma bibliothèque virtuelle. Toutes ces informations ne peuvent actuellement vous être présentées par voie d’un mail ordinaire généré par le site. Il m’a semblé très important de vous les communiquer par cette voie. La réciprocité de ma démarche est attendue mais bien sûr non obligatoire. Cependant je pense que c’est un moyen supplémentaire de gagner des lecteurs et donc ceci est profitable pour tous les auteurs inscrits sur le site. Merci de votre attention et bonne route d’écrivain !
Publié le 20 Novembre 2013
MERCI POUR VOS COMMENTAIRES ET VOTRE NOTE
Publié le 25 Octobre 2013
Bravo d'avoir décidé de changer le style de police. Je suis persuadé que ce changement va grandement aider à la perception du sentiment humain émanant de cette oeuvre. CC
Publié le 25 Août 2013
SI CE ROMAN VOUS A PLU FAITES-LE SAVOIR AUTOUR DE VOUS !!!
Publié le 16 Août 2013
Les descriptions sont très belles et imagées. Ce récit est rempli d'amour et baigne dans la douceur malgré tous les malheurs de ce petit garçon on ne ressent aucune tristesse à le lire. On ne peut que lui souhaiter de nager dans le bonheur.
Publié le 08 Juin 2013
Superbe. J'ai adoré cet ouvrage qui déborde de sensibilité et d'amour en cette époque révoltante où toutes les belles et nobles pensées pour autrui paraissent plus que jamais en voie de disparition. Encouragements sincères à son très inspiré auteur.
Publié le 03 Juin 2013
Beau texte sur le déracinement, l'amitié et sur la victoire sur la maladie. Par contre, je pense que la police employée peut gêner certains lecteurs habitués à lire en Thime New Roman, d'où l'absence de commentaire. Claude CARRON
Publié le 02 Juin 2013