lamish
Biographie

Plus douée pour le dessin que pour les lettres, j'ai cependant toujours aimé écrire. Tel un aspe à rêves, un défouloir inabouti, j'écrivais mais ne gardais rien, ou presque.
Un jour, en triant des cartons de déménagement, j'ai retrouvé les premières pages de "S A A D". Réminiscences instantanées d'émotions et de souvenirs qui n'avaient pas pris une ride. Les lire m'a extirpée de la torpeur insipide dans laquelle je m'étais enlisée. Le bilan inattendu a été sans appel, et l'écriture est devenue nécessaire et salvatrice.
Merci de lire l'auteure désabusée mais éternelle optimiste que je suis, et de me faire part de vos impressions, en toute sincérité. Bien à vous. Michèle

lamish a noté ces livres

5
Bonsoir Catherine. J'ai lu votre second recueil avec plaisir, découvrant de nouvelles tranches de vies, de nouveaux personnages. Humour candide, sincérité et bonhomie sont toujours de mise. C'est votre signature, une signature qui suscite l'empathie. J'ai eu une petite préférence pour la première et la dernière, mais toutes m'ont conquise. Merci pour ce partage et à bientôt, je l'espère, au gré de nos pages mutuelles. Amicalement. Michèle
Publié le 18 Septembre 2017
4
Bonjour Isabelle, j’ai fini votre roman à 3 heures du matin, trop impatiente de connaître le sort de Maud. J’ai aimé ce personnage qui n’a, d’un profiler, que le sens de l’observation et une excellente intuition dont elle doute parfois, très humainement. Humains, tous vos personnages le sont d’ailleurs. Leurs comportements, aussi violents soient-ils, ont une explication, ce que j’ai apprécié. Les thrillers ne sont pas mon genre préféré. Aussi est-il important de pouvoir me nourrir des êtres de l’intrigue. Intrigue, quant à elle, qui tient en haleine, est bien pensée, cohérente. La captivité de Maud est d’un grand réalisme. Bref, j’ai beaucoup aimé vous lire, malgré cette petite crainte qui m’anime lorsque j’aborde un roman policier. Concernant la forme, il y a un peu à redire. Elle est à l’origine de la petite étoile manquant à ma note, d’ailleurs. Je connais l’ingratitude de la tâche, mais une relecture approfondie s’impose. Le texte est parfois justifié, parfois non. L’interligne varie de 1 à 1,15 (beaucoup plus confort à 1,15, d’ailleurs). Des répétitions alourdissent votre style (surtout au début). L’absence de ponctuation nuit à la fluidité et la compréhension de certaines phrases. Enfin, quelques vilaines coquilles jouent à cache-cache (P.51 : les chercheurs n’ont pas tardé / P.53 : ils se sont plu / P.54 : accrochés portant d’énormes / P.57 : autour de chaque machine / P.66 : poussée par un espoir soudain…). Votre roman mériterait une bonne correction car votre style et votre scenario, m’ont enthousiasmée, vraiment. Amicalement. Michèle
Publié le 15 Septembre 2017
5
Merci pour le partage de vos nouvelles. J’ai particulièrement apprécié la première, son scenario très imaginatif, la chute, vraiment digne de ce nom… Quant aux autres, toutes inventives et subtiles, je les ai également savourées avec plaisir. Une plume comme je les aime, maîtrisée, bien dosée, ni trop, ni trop peu… Bravo et à bientôt (d’ici deux trois romans) pour la lecture de « Qui a vendu mon âme au diable » que je mets dans ma BV. Amicalement. Michèle / PS : Un petit coup de mou orthographique dans « Meurtres à la maison blanche » P.49 Hêtres et chênes centenaires - P.50 courait-elle un danger – P.52 au pied de (l’escalier). Je suis décidément très douée pour débusquer les coquilles des autres. Si seulement je voyais les miennes avec la même facilité ;) ! Je vire ce PS dès demain, le temps que vous le lisiez.
Publié le 12 Septembre 2017
5
J'ai aimé vous lire, Nabla, et découvrir Aïcha, Adam et Monsieur Medhi. Quand les difficultés de la vie ne ternissent pas les êtres, ils se révèlent les plus beaux d'entre tous. C'est le cas de vos trois personnages auxquels on s'attache, au fil des pages, inévitablement. La douceur et la candeur de votre plume les subliment avec art, sans tomber dans le mièvre, ni le mélo. Merci pour le partage de ce roman, frais, délicat, émouvant, attendrissant..., et surtout positif. Amicalement. Michèle
Publié le 09 Septembre 2017
4
Bonjour Delphine. J'ai passé un agréable moment à vous lire. L'idée originale, votre plume sans fioritures et la concision de votre style en font un roman qui se lit d'une traite, avec facilité. Pour mon ressenti, Je suis un peu embarrassée car je ne voudrais pas vendre la mèche. J'ai aimé le scenario, la psychologie des personnages, et le début de l'intrigue m'a particulièrement hameçonnée. Ensuite, les improbables ont pris le dessus peu à peu. Un seul élément m'a cueillie et le reste m'a été téléphoné au préalable. Le final m'a semblé peu crédible, impression confirmée par l'émergence inexplicable d'un ancien protagoniste... bref, perceptions mitigées... Pour le reste, il est un fait que votre oeuvre devrait faire l'objet d'une correction approfondie car les fautes, paradoxalement peu nombreuses, sont assez énormes ("si" au lieu de "s'y", "et" au lieu de "est", participes passés à la place de verbes conjugués...). Je fais moi-même ce type de fautes d'étourderie et suis bien placée pour savoir combien il est difficile de les débusquer sans l'aide d'un oeil neuf et extérieur. La ponctuation, absences de virgules notamment, nuit au sens de certaines phrases.D'autre part, et c'est la raison de la petite étoile manquante, certains mots et expressions sont déformés ou utilisés à mauvais escient. Le reste n'est qu'une impression très personnelle dont je vous fais part en toute sincérité. J'espère ne pas vous froisser et souhaite bonne chance à "Marty". Merci pour ce partage. Bien à vous. Michèle / PS : Elen Brig Koridwen met gentiment ses connaissances au service des indés, ici, sur MBS. Je vous conseille la lecture de ses articles truffés d'astuces réellement utiles.
Publié le 05 Septembre 2017

Pages