Laure Malaprade
Biographie

Franco-suédoise, j'ai grandi entre ces deux cultures. J'ai toujours été passionnée d'écriture mais n'avais jamais "osé", jusqu'à ce que je sois sélectionnée pour faire partie du jury du Prix du Livre Inter en 2013. La lectrice acharnée est devenue auteure... mon premier roman, "L'ours de Dalécarlie", est le fruit de cette métamorphose.
Un an plus tard, j'ai publié "Tête d'ampoule !" puis enfin "Métro Place Monge".

https://www.facebook.com/lauremalaprade
ou
www.lauremalaprade.fr

Laure Malaprade a noté ces livres

5
Et voilà... J'étais juste curieuse de lire ce livre que tu me disais être inspiré de "Replay"... Et j'ai avalé ces 140 pages d'une traite. J'attends encore le rapport avec le chef-d'oeuvre de Grimwood, mais j'imagine que ce sera l'objet de la seconde partie dont tu m'as parlé. En attendant, cette première partie est un petit bijou, d'une précision ciselée. C'est amusant ce souci du détail, comme ce vide-poche à l'entrée, dont je parle aussi dans mon "ours de Dalécarlie" et que j'appelle la "boîte à merdouilles". Ne lâche rien, en tout cas, ma plus grande surprise est de voir ton classement assez faible. Franchement tu mérites mieux. Aller les lecteurs !!! On se réveille !! C'est par ici !!
Publié le 12 Mars 2016
5
Pas encore tout lu, Jean-Marc, mais l'avant-goût est alléchant !!! J'ai particulièrement apprécié le 28 janvier, à la manière de Gosciny. L'idée d'une histoire par jour est excellente !
Publié le 28 Janvier 2016
5
Merci infiniment, Mel, pour ce magnifique roman, dense, précis, merveilleusement écrit. Le sujet de la maladie mentale n'est pas des plus simples, tu t'en es tirée avec maestria ! Encore une fois je te félicite pour ton prix qui est amplement mérité. Tu m'as demandé de ne pas être complaisante dans ma critique, alors je mentionnerait deux tous petits points d'ombre (mais vraiment, si tu ne me l'avais pas demandé, j'aurais glissé dessus tant tout le texte est beau). Bref, lorsque Anne rencontre Serge pour la première fois, elle le trouve physiquement à son goût et le dit clairement. Dès ce moment, malgré les relations houleuses qui les animent, j'ai compris qu'ils finiraient par s'aimer. Ne pas mentionner cet attrait physique pourrait préserver un peu plus le suspense... Mais peut-être n'étais-ce pas le propos ? Et en second, je reste un tout petit peu frustrée à la fin de ne pas savoir qui, de Gaspard ou Gabriel, Sophie choisira comme compagnon de vie. Je pense que c'est Gabriel, mais mon incertitude m'agace un peu. Voilà, c'est tout, et ce n'est pas grand chose. Longue et belle vie à "Double Voie" ! Encore Bravo !!
Publié le 16 Décembre 2015
5
Merci Virginie ! J'ai bien ri... ;) Je travaille en collège, il y aurait bien autant à en dire !
Publié le 02 Octobre 2015
5
Magnifique témoignage, quel grand amour ! J'aime votre écriture simple et fluide... Je vous dirais bien "Ca ira mieux, ça va déjà mieux", mais ce serait d'une triste platitude, d'autant plus que je n'en sais rien, je ne peux qu'imaginer votre manque et votre chagrin. Continuez à écrire, en tout cas, c'est un plaisir de vous lire.
Publié le 17 Avril 2015

Pages

monBlog

Retrouver mon actualité

Ô fierté... ! "Tête d'Ampoule" est étudié dans une classe de troisièmes ! Et je suis invitée à venir en discuter avec les élèves... Joie !

En savoir plus

Découvrez ma vidéo

Ma vidéo: 
A lire dans les actualités