Marguerite Rothe
Présentation

“Croqueuse de livres depuis l’enfance, j’ai consacré beaucoup d’énergie à convaincre mes semblables d’en faire autant, surtout quand je travaillais en librairie.
Lire, écrire, lire, écrire... Deux activités, une seule passion”

Retrouvez toute mon actualité sur mon blog :

https://margueriterothe.wordpress.com/

Marguerite Rothe a noté ces livres

5
L’an dernier, lorsque j’ai lu votre nouvelle : Le Projet Traumaless, je me souviens que je vous avais dit avoir beaucoup aimé, mais aussi, que j’étais restée sur ma faim avec la chute, que j’avais trouvée trop plate. Vous m’aviez alors répondu que cette nouvelle était en fait un projet de roman. Roman que je viens de lire, et qui m’a totalement séduite cette fois. Avec Le projet Traumaless, le lecteur est entraîné dans un récit de hard SF, un genre que j’affectionne particulièrement. Tout le langage technique utilisé ainsi que les formulations, sont impressionnants de justesse. Au point qu’on ne peut s’empêcher de s’interroger sur votre profession : Psychiatre ? Scientifique ? Ingénieur ? Tout y sonne juste, tant sur le plan scientifique que celui de l’humain, et c’est carrément bluffant. On est plus dans l’anticipation que dans la SF pure, surtout quand vous parlez de l’assouplissement du protocole de soins par Traumaless ; en effet, nos sociétés connaissent ce problème, réel et grave, au sujet des vaccins (mais pas que) qui sont mis sur le marché avec des délais de carence de plus en plus courts, et cela, pour des raisons de rentabilité. Délais qui permettaient autrefois d’avoir un idée réelle de leur impact sur les individus. Merci beaucoup Philippe pour cette excellente lecture, et bonne continuation à vous, Marguerite. PS : cf. p.44 : devant faire preuve (d’) altruisme.
Publié le 16 Janvier 2017
5
C'était un peu long, mais la lecture valait le coup ! Très bonne suite. Bravo ! Merci, Marguerite
Publié le 04 Janvier 2017
5
Hé ben dis donc Zultabix, que de déclarations d'amour à ton encontre sur ce fil ! Bon, moi, je vais te dire tout simplement que La vraie couleur des gens m'a fait vibrer, que j'ai aimé, et que j'ai pensé en lisant tes mots : à#!@ (censuré) ce mec, mais qu'est-ce qu'il écrit bien ! Mais, et surtout, parce que bien écrire ne fait pas tout, quelle sensibilité ! Merci pour le partage, il est grandement apprécié. Bien à toi, Marguerite.
Publié le 19 Décembre 2016
5
Oui, la poésie a un pouvoir magique de transcendance à qui sait s’ouvrir à sa vibration. Très beau texte, intemporel et superbement travaillé… au point que ça ne se ressent pas du tout à la lecture. Ça s’appelle le talent. Vous aimez les mots, et, je le vois bien, les mots vous aiment également. Enfin, j’ai ressenti à travers vos phrases une vraie passion pour la lecture, ainsi que celle de l’écriture, son immanquable corolaire lorsque l’amour de la littérature est véritablement là. Merci pour ce joli moment. Bien à vous, Marguerite.
Publié le 13 Décembre 2016
5
Une écriture à fleur de peau, à fleur d’âme. Des phrases métaphoriques écrites à l’encre de la solitude des amours en désespérance. Bref, en cinq mots comme en cent, La maison humide est un très beau texte littéraire. Je ne sais si c’est l’omniprésence de « l’eau » dans votre histoire, mais à la lecture de votre texte s’est superposé par moments celui d’Evgueni Zamiatine : L’inondation. C'est curieux, mais c'est ainsi. Vous l’aurez compris, la lecture de La maison humide a été pour moi un vrai plaisir. Vous avez beaucoup de talent, faites-le fructifier ; ceci pour votre plus grand plaisir et le nôtre, bien sûr ! Claire, merci pour cette lecture. Bien à vous, Marguerite.
Publié le 11 Décembre 2016

Pages