Auteur
Le 24 nov 2015

Face à face d'auteurs : Colette Bacro et Mel Pilguric. Chapeau bas.

Colette Bacro est tombée amoureuse d’un roman composé, sophistiqué, qui traite d’un sujet grave : l’autisme. L’écriture le transcende. Mel Pilguric qui n’aurait a priori pas lu ce récit témoignage de Colette Bacro sur une enfance difficile, découvre la pudeur, la distance et l’élégance d’un regard sur la douleur. C’est l’amour des mots qui les unit.
Chapeau bas !Chapeau bas !

Mel pilguric découvre Colette Bacro à travers un témoignage.

"J’ai un terrible aveu à vous faire : je n’aurais jamais lu le livre de Colette si elle ne m’avait pas envoyé une critique pleine de sensibilité sur mon propre livre. Voilà, c’est dit. Je l'admets humblement, je fuis les témoignages de vie. Par peur de basculer du côté des voyeurs qui engrangent les malheurs de leurs semblables pour supporter les leurs ? Peut-être.
Mais, et c’est là tout l’intérêt de cette plateforme, touchée par les commentaires laissés par Colette, je me suis lancée dans la lecture de L’enfant Bonsaï.

Et si ce témoignage de vie n’est pas un roman, ça y ressemble bougrement ! Tout d’abord, parce qu’il y a ce détachement improbable et magnifique de l’auteur qui raconte (pardon, qui se raconte) tout en gardant une distance pudique avec les événements traversés. Pas de larmoiement, pas d’apitoiement sur l’enfance martyrisée. Non. Juste un récit, construit autour d’anecdotes et de souvenirs, et qui se laisse lire avec intérêt. Le style est maîtrisé du début à la fin et, s’il n’y avait les passages en italique, on en oublierait presque la présence de l’auteur au cœur même de l’histoire.

Tout le livre est résumé magnifiquement dans ces quelques mots de Colette : "Ma mère a fait de moi son bonsaï : taille sophistiquée, contention, ligatures, espace vital et régime dosés au minimum, surveillance constante…"
On se laisse prendre par l’enfant, emporter par l’adolescente qui devient femme, et on se demande comment on peut, un jour, se retourner sur son passé, le regarder droit dans les yeux et l’écrire, sans fioriture, et sans jamais quérir la compassion. Colette Bacro l’a fait !

Et tous les écrivaillons dont je suis, qui livrent à distance des histoires inventées de toutes pièces, et se protègent de leurs peurs par la fiction et le rêve, peuvent aujourd’hui s’incliner devant elle et garder chapeau bas.
Bravo Colette ! Tu as réussi à offrir en un livre ce que nous tenterons vainement de donner en cent romans. En gardant la maîtrise du style et la légèreté de l’écriture, tu as gagné le combat contre les démons.
Et ta victoire ne se mesure pas en prix littéraires, elle se lit jour après jour dans les yeux de tes enfants et de tous tes lecteurs, à qui tu dis que rien n’est jamais écrit…"

Mel Pilguric

Colette Bacro découvre le roman de Mel Pilguric : Double voie a été pour moi une double révélation.

"Ce roman m'a totalement bouleversée. C'est en apnée que j'ai suivi le parcours de Gilles le jeune autiste, que j'ai vécu les efforts, les choix des héroïnes luttant avec passion et abnégation contre les injustices de la vie. Psychologie, suspens, écriture élégante, humour aussi, tout était là, avec une justesse, une maîtrise qui m'ont maintenue en haleine dans une émotion permanente.
La deuxième révélation, c'est Mel Pilguric, son auteur. Parler des maladies mentales avec autant de clarté, de compassion, d'humanité, écrire une œuvre romanesque aussi passionnante sur un sujet aussi peu sexy... ça tient du prodige !

Je lui ai donc écrit un commentaire à fleur de peau, à cause de mon histoire personnelle sans doute. La réponse de Mel m'a fait chaud au cœur. Nous étions sur la même longueur d'ondes.
Àla lecture de son interview sur mBS, j'ai été épatée par sa façon de voir les choses. Son bonheur d'être lue et d'avoir des retours, qui dépasse son plaisir de recevoir un prix. Sa façon de travailler, sa simplicité, son humilité. Et puis il y a ce feu mystérieux qui couve sous cette sagesse tranquille...

Quand Mel a lu mon livre, c'est comme si nos expériences littéraires et humaines s'emboîtaient. Une rencontre comme ça ne peut s'arrêter là ! On s'est donc retrouvées sur Facebook et je lui ai proposé un Face à Face. Je l'ai prévenue, mon livre n'est plus dans le top 30 depuis longtemps, mais elle a accepté tout de suite. Elle se fiche un peu des stratégies des auteurs pour promouvoir leur livre, Mel Pilguric ! C'est peut-être là, d'ailleurs, son seul point faible...
Alors, je souhaite très fort qu'un éditeur éclairé repère Double voie !"

Colette Bacro

@Brian B. Merrant Bonjour Brian, pourquoi ne pas vous rapprocher vous aussi d'un auteur que vous appréciez sur le site et lui proposer un Face à Face ? Nous sommes sûrs que les membres de la communauté en seraient ravis.

Publié le 25 Mai 2016

Colette elle est géniale de toute façon, na ! <3

Publié le 30 Novembre 2015

Je suis très content de vous retrouver face à face, plutôt côte à côte, toutes les deux.

Colette, je suis un fan de la première heure. Tous les commentaires et échanges que l'enfant Bonsaï suscite me donnent des frissons. Quand à mel, je suis plongé depuis huit jours - je lis lentement - dans son beau et grand roman Double voie. Je suis très impressionné par sa qualité sur tous les plans : histoire, construction, langue ... Chapeau bas !

Publié le 25 Novembre 2015

Quelle belle rencontre... C'est formidable ce que @monBestSeller parvient à faire au-delà de la publication. Connecter humainement les lecteurs et les auteurs... et parfois les lecteurs sont aussi des auteurs qui vous encouragent, vous font part de leurs expériences, vous permettent d'avancer, de croire un peu plus en vous. Ces échanges sont précieux, vraiment.

J'ai lu il y a quelques temps L'enfant bonsai de Colette Bacro et n'avait pas manqué de lui dire combien il m'avait secouée. Nous avions eu un bel échange. Cet article me donne envie de lire Double voie, qui est déjà dans ma bibliothèque!

Publié le 24 Novembre 2015

Lire un roman et pouvoir converser immédiatement avec son auteur lorsqu'il nous a touché est une réelle opportunité que nous trouvons tous ici. Il en résulte de vraies rencontres, amicales ou littéraires. Merci Hubert, merci lamish pour vos commentaires qui prouvent que l'émotion que Colette et moi avons ressentie à la lecture de nos livres respectifs est bien passée dans ces quelques lignes.

Et merci à mBS pour cette introduction magnifique...

Publié le 24 Novembre 2015

Je félicite une fois de plus l'équipe de Monbestseller pour son foisonnement d'initiatives toutes plus heureuses les unes que les autres. J'ai beaucoup aimé "Double voie" de Mel Pilguric et ce face à face m'a donné envie de découvrir Colette Bacro et son "L'enfant Bonsaï", à coté duquel je serais probablement passé sans cet échange. Un grand merci aux deux auteurs pour cette rencontre de qualité.

 

Publié le 24 Novembre 2015