Interview
Le 19 Jan 2016

Conférence débat e-critures. Comment écrira-t-on demain ? comment lira-t-on demain ?

monBestSeller-interroge-e-critures-sur-sa-vision-de-l-écrit-aujourd'hui-et-demainComment écrira-t-on demain, comment lira-t-on demain ?

Clémence Borin, fondatrice d' Accompagnement Littéraire, conseille des auteurs dans leur travail d’écriture, avec un regard neuf et sans formatage. Elle lance aujourd'hui "e-critures", un espace de débat qui a pour ambition de comprendre la mutation de l'écrit. Générationellement d'abord, mais aussi technologiquement. Premier débat le 22 Janvier à Paris à la Gaité Lyrique. Vous êtes tous invités.

Question: 

À propos d'e-critures ? Qu’est-ce qu’e-critures ?

Réponse: 

C’est la rencontre des nouvelles pratiques issues de l’Internet, adoptées par la génération Y et appliquées à l’irrépressible désir d’écrire !

Question: 

Il y a beaucoup de RDV pour comprendre la révolution du livre (divers salons, labo de l’édition etc.). Quel créneau et quels types de sujets vous préoccupent particulièrement ? Et qu’allez-vous apporter de nouveau au débat ?

Réponse: 

Il y a de plus en plus d’événements liés au livre, mais aucun n'est entièrement dédié à l’écriture. Or la pratique de l’écriture – qu’elle soit quotidienne ou littéraire – est en augmentation constante. Des SMS aux blogs, en passant par les mails, les chats et les e-books, nous n’avons jamais autant écrit !
C’est dans ce nouvel ordre des choses, aux écrivains et aux écrivants, qu’e-critures s’adresse. Dans une volonté d’exploration.

Question: 

On écrit de plus en plus, dites-vous, on vit aussi une société de l’image qui dévore les générations qui montent. Qu’en pensez-vous ? Y a-t-il une conciliation ? un scénario (fiction) ? 

Réponse: 

L’écriture et l’image ne sont pas en guerre. Au contraire ! N’oublions pas que dans notre quotidien et dans beaucoup de pratiques artistiques, le cinéma notamment, l’une ne va pas sans l’autre.
Et je crois que nous ne sommes qu’à l’aube de nouvelles conciliations et de nouveaux assemblages. La génération Y est pleine de ressources. 

Question: 

Les débats passent et l’on oublie souvent des vérités premières qui ont été dites sur l’écriture, l’édition numérique. Avez-vous l’intention d’établir des fiches références sur les informations issues des débats ? Sur votre site par exemple ?

Réponse: 

Les débats qui auront lieu à la Gaité Lyrique – le premier a lieu le 22 janvier à 19h19 sur les rapports entre édition numérique et édition papier – seront filmés et disponibles sur notre site :  e-critures.com et sur le site de la Gaité Lyrique

Question: 

En quoi votre métier d’"accompagnement littéraire", et votre expérience d’éditeur dans une Maison traditionnelle, vous aident à mieux comprendre cet avenir de l’écrit en profonde mutation ?

Réponse: 

Si la technologie reste centrale dans cette mutation, il ne faut pas oublier que tout part de ceux qui écrivent. Accompagnant les auteurs dans leur travail, j’ai observé leur pratique, non seulement leur manière de construire les textes sur lesquels nous travaillons ensemble, mais aussi leur pratique quotidienne et leur rapport au numérique. 

Question: 

L’e-criture va t-elle changer notre façon d’écrire au plan de la littérature (bien sûr) ? Si oui pour le meilleur ou pas ?

Réponse: 

Pour le savoir, il faut venir le 22 janvier !  ;-). Entrée libre. Inscription possible sur le site e-critures.com via la newsletter. En attendant... Vendredi 22 janvier à 19h19 se tient la Première de E-critures à la Gaité Lyrique. Vous êtes cordialement invités.
Entrée libre.

Merci, Clémence, pour ce débat qui touche de près un grand nombre d'écrivains de ce site. Moi-même, sans l'e-criture, je n'aurais pas franchi le pas vers l'e-dition.Grâce à l'évolution technologique, nous avons glissé un petit orteil dans l'anti-chambre des écrivains reconnus,entraperçu l'effet que ça fait. Nous faisons nos armes, nous formons plus ou moins sur le tas et, surtout, récoltons les échos de lecteurs qui répondent à nombreuses de nos interrogations.J'aurais aimé assister à vos débats mais Paris est trop loin pour moi.Je me contenterai des vidéos, comme je me contente des e-books depuis pas mal de temps.
Publié le 19 Janvier 2016
Beaucoup de monde s'agite autour de l'e-criture, car chacun sent bien qu'une mutation est en train de se produire. Où mène-t-elle ? L'avenir est toujours un secret qui prend racine dans le présent. Pour le découvrir, nombre de chercheurs offrent leurs efforts. Paris est loin de plusieurs d'entre nous, mais on le regarde et on l'écoute.
Publié le 19 Janvier 2016
j'aime bien votre dernière question, croire en l'avenir justement parce que la littérature sait évoluer mais est-ce l'e-écriture qui insuffle un nouvel-air à la littérature ou l'e-écriture qui ne peut évoluer sans littérature?...dommage que Paris soit ci loin.
Publié le 19 Janvier 2016