Actualité
Le 31 mar 2014

Publier un livre en textos : nouveau terreau pour les auteurs ?

C’est sûr, au début on a crié au scandale. Kes ke c ce truc d’ados ? Mise à mort annoncée de notre langue française et de l’orthographe. Levée de boucliers des adultes non consentants. Profs, parents même combat. Et puis, les portables sont devenus les meilleurs amis de l’homme, irréductibles de la première heure compris, avec sms et langage abrégé voire phonétique, compris. Et on n’en a plus fait toute une histoire. Quoique…
Ecrire une histoire en sms, de la littérature expérimentale.Ecrire une histoire en sms, de la littérature expérimentale.

Le flirt de l’édition et du SMS ne date pas d’aujourd’hui…

Il y a dix ans déjà, Phil Marso s’essayait au premier pas un peu provoc avec « Frayeurs sms », six nouvelles bilingues : page de droite en langage SMS, page de gauche en français dans le texte, initiation oblige. Récidive deux ans après avec « Pa Sage a Taba », un polar sur fond de tabagisme. Peut-être une idée « marketing pédagogique » mais on n’a pas entendu dire qu’il ait fait un tabac auprès des jeunes...

Le temps des prémices passé, le sms a retrouvé un peu de syntaxe. Aujourd’hui, c’est Alban Orsini, jeune auteur, qui en fait son terreau. Le blog qu’il a tenu pendant un an sur ses échanges via sms (fictifs mais inspirés tout de même de la réalité) entre sa mère et lui vient de se transformer en livre « Avec Maman » chez Chiflet&Cie. Humour et émotions paraît-il. Mais cela en fait-il un roman ?

Les textos s’effacent, les écrits restent…

Entre Rama Yade qui publie texto les messages des journalistes dans son livre confession, laurent Bénégui qui en fait le point de départ du bouleversement de la vie de son dernier héros, les échanges de textos, c’est sûr, racontent des histoires.

Des fragments de tous les jours qui, au final, peuvent faire de belles histoires… et inspirer des entrepreneurs d’un autre type ! C’est le cas de Mathieu et Martin, fondateurs de la société Txto qu’ils viennent de lancer. Leur service propose de sauvegarder l’historique des conversations et, à défaut de les graver dans le marbre, de les imprimer sur des rouleaux de parchemin. Il y aurait déjà 40 millions de SMS en mémoire, imprimés ou sous coffre fort électronique.

Bon, vous n’auriez pas le numéro de portable de Tristan et Iseult, Paul et Virginie ou Roméo et Juliette pour qu’on leur envoie un sms histoire de leur demander leur avis !

 

Isabelle de GUELTZL

 

 

 

Vidéo ici : https://www.txto.io/

Et bien personnellement, puisque c'est ce dont il s'agit ici, j'écris un texto avec autant de soin et de détails qu'autrefois j'écrivais avec stylo et papier. J'aime toujours autant le plaisir de la lettre, mais il arrive que par manque de temps, urgence de message ou d'émotion, je m'adonne à ce sport nouveau. Et j'ai remarqué que lorsqu'on me répond, il semble que l'on ait relu et corrigé les facéties des correcteurs automatiques (qui font bien rire parfois malgré tout) et puis, c'est vrai, l'écrit reste. Et mis bout à bout, on a parfois de jolis échanges... Bon d'accord, rien à voir avec ces lettres entourées d'un ruban que l'on retrouve au fond des boîtes à souvenir de nos grands parents. Pas le même parfum, c'est sûr...
Publié le 06 Avril 2014
En fait lire un texte, meme court ,en texto, c'est assez difficile et tres vite embetant. Il ne faudrait pas sous pretexte de "modernite" faire un peu n'importe quoi. Et puis par definition un texto c'est court, sans grand interet, juste informatif... et les ados ne lisent plus. :-)
Publié le 31 Mars 2014