Actualité
Le 23 mai 2014

L’Edition en ligne s’attaque au « charmant petit monstre »

Comment, après s’être insurgé en 2011 contre la vente de livres sur Internet, les éditions Stock offrent aujourd’hui une nouvelle jeunesse à Sagan (surnommé par Mauriac : « le charmant petit monstre ») en communiquant à coup de réseaux sociaux et d’édition numérique. La révolution littéraire entraîne avec elle un marketing éditorial d’un nouveau genre…
Edition en ligne : Sagan, nouvelle élue.Edition en ligne : Sagan, nouvelle élue.

Recette miracle ? Prenez une star vintage : Françoise Sagan, un titre star : Bonjour tristesse et un événement d’actualité : les 60 ans du dit titre star et les 10 ans de la disparition de la dite auteure star. Rajoutez un nouveau roman en forme d’hommage : « Sagan 1954 » d’Anne Berest, jeune auteure remarquée par la critique qui retrace sur le mode de la fiction la sortie de Bonjour Tristesse. Disposez autour seize titres réédités dont « Bonjour Tristesse », « Aimez-vous Brahms », « La Chamade »…, en version brochée ET numérique. Et, cerise sur le gâteau, un inédit : « Je ne renie rien, Entretiens 1954-1992 ».

 

Servez sans modération sur Internet ! Stock est sorti de sa frilosité web : un compte Twitter Stock, un hashtag spécial #printempssagan, une page facebook, un concours avec ebooks à gagner, des vidéos sur YouTube, des images sur Pinterest, du son sur Bobler… Maillage serré. Il faudrait se boucher les yeux pour passer à côté. Et tout ça s’imbrique, se démultiplie avec la bénédiction des followers, se renvoie la balle, fait de la promo gratuite et connectée… à des sites d’achat. Ça s’appelle la toile… Et d’ailleurs, pourquoi se gêner ? L’autoroute du soleil est gratuite !

 

Facile à digérer…

1. Internet est la vitrine incontournable pour se faire connaître, attirer le regard, susciter la curiosité, échanger…

2. On n’est jamais trop jeune pour avoir du talent et réussir.

3. Pas forcément besoin d’avoir des manuscrits plein ses tiroirs, un tout premier roman peut rencontrer le succès.

 

Auteurs, régalez-vous ! Des conseils experts pour vous faire connaître ? Lisez cet article Assurer le lancement de son livre et trouver votre lectorat sur Internet, manier blog, facebook, Twitter…, n’aura plus de secret pour vous.

 

Auto publication et lecture en ligne… Bel endroit pour une rencontre avec les lecteurs d’aujourd’hui et les best sellers de demain !

 

Isabelle de Gueltzl

Stock n'a rien d'autre à promouvoir qu'un Bestseller des années 50 ? Étonnant. C'est sûr, c'es plus facile de promouvoir un auteur célèbre et disparu qu'un auteur inconnu et vivant. Finalement, je me demande à quoi sert un éditeur pour un auteur d'aujourd'hui. ;-)
Publié le 02 Juin 2014
Effectivement ce roman avait séduit la jeunesse de l'époque. Françoise Sagan représentait une certaine liberté et frivolité, voire de la désinvolture selon mon vécu. Dans le monde des NTIC Sagan serait une start-up. Tout le contraire de ce que pensait certainement être Françoise Sagan. Les temps changent. Les trois constats sont pertinents et justes. Le responsable marketing des Editions Stock sera félicité pour son coup. Toutefois dans l'édition comme dans le système financier, constatons que l'on ne prête qu'aux riches. Est-ce que littérature, création au sens large, les auteurs et les producteurs culturels doivent entrer dans ce modèle anglo-saxon? Les créateurs sont souvent à contre-courant. Françoise Sagan était l'illustration que la jeunesse pouvait se faire entendre mais son message a-t-il contribué à autre chose qu'un succès littéraire? Combien d'années faudra-t-il attendre pour un coup marketing en faveur d'Albert Jacquard? Les mots peuvent aussi être porteurs d'idées pour construire le changement. C'est dans ce sens que j'ai choisi les Editions MBS pour l'essai Pour quoi? Pourquoi? Mon message est prétentieux mais, pour notre humanité, il est temps de se libérer de la pensée des banquiers Morgan. Mon essai est disponible gratuitement et le restera. Faites-le savoir sur les fameux réseaux sociaux. Merci.
Publié le 24 Mai 2014