Actualité
Le 27 oct 2014

Qu'est-ce qu' un auteur ? (3)

« Mon blog n'appartient qu'à moi. C'est à mes yeux une activité profondément intime et personnelle, quelque chose qui ne peut se partager qu'une fois achevé. C'est un acte merveilleux » On ne pouvait pas ne pas interroger Chlo’ Plume, la plus jeune de nos blogueuse partenaire : 19 ans (et oui le temps passe !!!) sur sa définition de l’auteur. Frais, direct, à vous de juger.
Ecrire un livre, est-ce être un auteur ?Chlo Plume, la plus jeune de nos bloggeuse, définit l' "auteur".

Qu’est-ce qu’être un auteur ? Pas de bonne ou de mauvaise réponse. Des idées. Des interprétations. Des opinions. Un auteur se doit-il d’être publié ? Est-ce une étape obligatoire si l’on veut le considérer … digne de porter ce titre, si je puis dire ? Non, je ne le crois pas. Alors réfléchissons.

Qu’est-ce qu’un auteur ? Voyons le commencement. C’est quelqu’un qui écrit, soit. Dans ce cas, n’importe quelle adolescente dopée aux hormones et aux Disney (je n’ai rien contre Disney. Contre le Prince Charmant, en revanche), tapant sous une photo piochée au hasard quelques lignes pleine de fautes décrivant sa pauvre petite vie bien ennuyeuse pourrait se targuer d’être auteur. Prendre une photo d’une fille aux cheveux, l’air triste, face à un étang ou dans un champ et écrire vingt lignes ne fait pas de cette personne quelqu’un de … de talent. Le talent. Nous tenons la suite du raisonnement. Un auteur a un minimum de talent.

Mais qu’est-ce que le talent ? Notion abstraite, sinon vague. Le talent est d’emporter ses lecteurs dans son univers. C’est de leur offrir un voyage tout frais payé au fond de l’imaginaire. C’est de tisser une toile avec ses mots, à la fois forte et fine. C’est de la magie. Celle des mots. Poursuivons. Un minimum de talent signifie connaître la langue dans laquelle on écrit. Nous voici donc avec un début d’interprétation. Un auteur est quelqu’un qui écrit, qui travaille son style, qui a du talent et connaît bien la langue dans laquelle il/elle écrit. Soit. Mais un auteur, c’est aussi, à mon sens, quelqu’un qui partage. Difficile autrement de progresser. Les critiques sont salvatrices, je le crois sincèrement.

Mais que serait l’écriture sans tout l’univers qui l’entoure ? Lire, échanger avec d’autres passionnés de la plume … Autant d’atouts pour qui se targue d’écrire. Un auteur est un passionné. Il aime la littérature, il aime lire. C’est quelqu’un qui travaille son style, qui peut écrire des heures, quelqu’un qui a du talent et connaît la langue. Voilà. Pour moi, un auteur se doit de rassembler ces critères. Et je crois sincèrement qu’à l’ère numérique, il n’est pas indispensable de passer par une maison d’édition classique pour gagner, non, mériter ses galons.

Chlo Pume

Propos recueillis par C.Lucius

MathieuStellaire : Hmm. Excellente question. Peut-être parce que, pendant longtemps, la plume était l'instrument de l'écriture. Il est vrai que les choses ont bien changées. Et même si je suis une adepte de l'écran-clavier, eh bien ... Je continue d'écrire à la plume la plupart du temps. Et c'est une expression qui me plaît, je dois l'avouer. :) philshycat : Je crois que c'est une question qui n'a pas de réelle réponse car elle est en constante évolution.
Publié le 28 Octobre 2014
Pourquoi continue-t-on à parler de "passionnés de la plume"? Personnellement, je n'ai jamais écrit avec une plume d'oie... Mais j'ai appris avec un porte plume, - plumes métalliques - et un encrier... Aujourd'hui, j'ai des stylos-plume de prédilection, et surtout des stylos-bille préférés...Ils me servent surtout pour de l'écriture intime... Notamment en voyage, sur des carnets... Sinon: écran+clavier... Combien de temps parlera-ton encore de "plume"... et pourquoi? Mathieu Stellaire
Publié le 28 Octobre 2014