Actualité
Le 19 mar 2015

Salon du Livre. Meilleur ou pire souvenir des auteurs ? 2/3

Suite des souvenirs de séances de dédicace. Après Jean-Luc Bizien et David S. Khara, auteurs stars de polars, trois écrivains à la double casquette d'auteur et d'éditeur racontent...
La séance de dédicace, un exercice spécial Salon du LivreUn livre dédicacé, un trésor pour le lecteur...

David Meulemans. Faire le libraire, croiser des stars, et collectionner les livres dédicacés de Martin Winckler. 

Comme je suis éditeur, je ne suis pas habitué à faire le libraire et je ressors du Salon du Livre, à chaque fois, avec une admiration renouvelée pour les libraires qui, toute l'année, toute la journée, reçoivent des lecteurs, ce qui, même si les lecteurs sont très gentils, demeure un exercice exigeant !
Le Salon du livre, c'est, pour partie, l'occasion de faire le libraire - ce qui est une excellente expérience pour un éditeur-, de rencontrer des lecteurs inconnus, qui vont vous dire qu'ils n'aiment pas vos couvertures, qu'ils ne sont pas intéressés par vos livres, etc. Mais qui, parce qu'ils sont curieux, vous posent des questions et, parfois, repartent avec des piles de bouquins. J'ai beaucoup de souvenirs de cette sorte : des lecteurs qui nous découvrent à l'occasion du salon, et repartent avec nos livres sous le bras, en se disant qu'ils vont les lire car ils ont senti que ces livres avaient été faits par des êtres humains, passionnés comme eux par la lecture.
Je me souviens aussi d'avoir croisé des stars ! Par exemple, pour moi, Jean-Pierre Dionnet, c'est une figure mythique et il est passé une fois sur notre stand, et m'a dit :
"Ah, vos traductions de William Morris, c'est exceptionnel. Bon, les couvertures, elles sont ratées, mais les textes, alors là, bravo !".
Sinon, j'ai un petit plaisir de lecteur à chaque fois : l'espace de quelques minutes, je quitte mes habits d'éditeur et je vais me faire dédicacer un livre par Martin Winckler.
Désormais, je les ai tous en double ou en triple. Mais comme c'est un grand auteur, et une personne très chaleureuse, c'est un rituel que je compte bien garder !
> L’actu de David Meulemans au Salon du Livre : Editions Aux forges de Vulcain, dédicace de Cathy Jurado-Lécina gagnante du concours de la saison 2 du MOOC DraftQuest : « Nous tous sommes innocents » samedi 15h, stand F80.

Laurent Bettoni. Quand les people font de l’ombre…

C’était au Salon du livre de Bordeaux : dédicace pour mon premier roman, Ma place au paradis.
On m'avait mis à côté de Frédéric Mitterrand. Il a signé l'intégralité de sa pile de livres en deux heures à peine, tandis que les gens me regardaient à peine et ne m'ont pas pris un seul livre. Il s'est excusé puis a quitté le stand, car il n'avait plus aucun livre. Après son départ, j'ai pu signer un peu…
> L’actu de Laurent Bettoni au Salon du Livre : dédicace de son roman « Les Corps terrestres : l’autopsie d’un couple ». Stand Amazon. Et aussi : ateliers autoédition (vendredi 12h30, samedi 17h30, dimanche 13h). Tables rondes (Places des auteurs L29) : "Autoédition pour quoi faire" (vendredi 14h30). ; "Les auteurs écrivent l'avenir du livre" (lundi 11 h). Master class "Comment devenir un auteur entrepreneur" (samedi 10h, dimanche 11h. Stand StoryLab).

Stephan Ghreener. « Mon pire souvenir est aussi peut-être le meilleur. Car il y avait de quoi rire ! »

C'était en mars 2011. J'avais une séance de dédicace le dimanche après-midi pour mon thriller Le Hold-Up des Silencieux. Au bout d'un moment, avec mon éditrice de Fleuve Noir, Céline Thoulouze, nous avons commencé à nous inquiéter…
Dans l'allée, il n'y avait personne ! Mais vraiment personne. Une heure passe. Et puis soudain, grosse, très grosse affluence. Le bruit de la foule...
En tant qu'auteur, sur un salon, il n'y a rien de tel que de sentir esseulé derrière sa table. On retrouve donc le sourire ! Mais on déchante très vite. Un Garfield géant se balade dans l'allée avec derrière lui, une horde d'enfants qui scande son nom : Garfield ! Garfield ! Il y avait bien des adultes, des lecteurs potentiels peut-être, mais ils accompagnaient leurs enfants. Et bien sûr, Garfield vient se planter pile en face de notre table… Avec mon éditrice, nous avons préféré en rire.
On a même décidé de jouer : être pris en photo avec Garfield, c'est pas mal non ?!
En fin d'après-midi, une dame s'arrête pour me demander une dédicace. Elle prend mon thriller. Elle me rappelle quelques semaines plus tard. C'était l'organisatrice du salon à Romilly-Sur-Andelle dans l'Eure. Et depuis, chaque année, j'essaye de répondre à son invitation.
> L’actu littéraire de Stephan Ghreener : dans sa série French Bricolo, L’été des deux pôles Vol. 1 et Vadim royal Vol. 2. Bientôt le tome 3 dans la collection SG semi-poche. Et aussi : "Le Hold-Up des Silencieux", format numérique chez 12-21 éditions

À suivre…

Propos recueillis par toute l'équipe de monBestSeller.com

Chers auteurs de monBestSeller, vous avez vous aussi certainement des anedoctes que vous aimeriez partager avec nous et avec les lecteurs.
N'hésitez pas, racontez nous.

Aucun commentaireAjouter un commentaire