Actualité
Le 25 mar 2016

monBestSeller & Livre Paris, le bilan des auteurs indépendants

Collaboratif, solidaire, social : des expressions dans l'air du temps, à la mode, que toutes les marques rabâchent pour montrer leur engagement. Et bien nous, il ne faut pas nous prendre au mot.
monBestSeller 1er réseau social d'auteurs1er réseau social d'auteurs, monBestSeller a accueilli les membres de sa communauté tout au long de Livre Paris 2016

Qui garde et promeut le stand mBS au Salon à Livre Paris ? nos auteurs ! Qui écrit des tribunes sur des sujets de littérature ou d'expérience ? nos auteurs ! Qui réalise les face à face, duels d'écrivains qui se critiquent mutuellement ? nos auteurs ! Et qui tire les enseignements de Livre Paris : nos auteurs ! De là à ce qu'on dise qu'on ne fait rien, il n'y a qu'un pas, que bien entendu, nous interdisons à quiconque de franchir...
On les écoute.

Florentine Hennon

> C'est la première fois que je mets les pieds au salon Livre Paris. Et j'y ai fait un passage éclair, sur quelques heures le jeudi 17 mars. Mon impression ? Le livre n'est pas mort. Il attire petits et grands, inconnus et célébrités. LIVRE PARIS : The place to BE !
> Ma séance dédicace… Un rêve de gosse qui se réalise. Sur ce salon, on ne me connaissait que sous mon identité d'auteur. J'ai été accueillie en auteur, questionnée en tant qu'auteur, félicitée pour mon écriture. J'ai vécu à 300 % chaque minute de présence sur le stand MBS. Je n'ai bien sûr pas signé 200 dédicaces, mais j'ai fait de belles rencontres; un éditeur avec des envies folles, un libraire avec des idées neuves, des auteurs passionnés, des lecteurs curieux… Et puis, cette chaleur, ce dynamisme, cette passion qui anime les membres de l'équipe mBS !
> Pourquoi mBS ? Avec eux, un auteur est vraiment considéré comme un pro et surtout une personne. Ils nous chouchoutent, nous mettent en avant, sont sans cesse créatifs et actifs pour que nous puissions nous exprimer sur leur site, comme en dehors. Et puis, ils ne sont pas jaloux, ils nous partagent avec plaisir. Vantant nos qualités aux éditeurs, cherchant pour nous les meilleures façons de nous publier. Ils nous conseillent (articles), ils nous encouragent (interviews), ils nous récompensent (auteur du mois, Prix Concours de l'auteur indépendant…), ils nous challengent (concours de nouvelles)… mBS a réussi le pari fou d'allier numérique et humanité. Ce site est le repère de fous, conteurs et lecteurs d'histoires. Ce site est le foyer d'une famille, une communauté. Faites qu'il grandisse en ne perdant jamais son âme.

Alain Kolb

> Livre Paris fut tout d'abord une occasion de prendre contact avec mes lecteurs lors des dédicaces sur le stand monBestSeller. L'exercice de dédicaces mérite le détour car il faut vite trouver le mot juste en fonction de son interlocuteur.
> Pourquoi s'inscrire sur mBS ? En quelques mots c'est une gageure. Essayons pourtant :
- L'assurance des premiers lecteurs.
- Commentaires autour de l'écrit.
- Présence inouïe sur les réseaux grâce à la plateforme.
- Liberté de choix... no strings attached c'est cool.
Merci l'équipe mBS

Martine Gercault

> Il m'est apparu de plus en plus évident qu'il existe un clivage entre l'édition traditionnelle et les auteurs indépendants. On en est, ou on n'en est pas ! Le monde de l'auto édition m'était inconnu, je suis impressionnée par sa pugnacité et sa détermination à se faire entendre.
La foule de samedi m'a effarée et dissuadée de perdurer dans les lieux. Je la sentais par moments en errance, égarée devant cet amoncellement de livres et papiers, comme donnés en pâture. Je suis peut-être un peu sévère !
> Ma séance de dédicace fut un moment émouvant et dynamisant, généreux de partages et d'échanges spontanés. J'en ai apprécié la simplicité. L'équipe mBS m'a séduite par son ouverture, sa disponibilité et sa franchise dans l'échange. J'avais l'impression de vous connaître et d'arriver sur une terre déjà familière. Merci à l'équipe de savoir préserver le naturel, loin du convenu ! J'aime !
> Ce que je dirais à un auteur pour le convaincre de rejoindre monBestSeller.com ? "Lance-toi", "découvre-toi", "mets-toi à nu", "expose-toi", "N'attends plus" ! Le regard du lecteur inconnu est le miroir indispensable à notre évolution en tant qu'écrivain. Sans lui, comment nous perfectionner, comment grandir dans notre art ? C'est la raison pour laquelle mBS représente la plateforme idéale pour ces premiers pas avant l'arène éditoriale. mBS est comme une fraternité retrouvée... Je regrette de ne pas vous avoir connus plus tôt !  

Philippe Mangion

> J’ai été agréablement impressionné par la foule présente, et rassuré que les livres attirent encore autant de monde. Les codes du secteur semblent chamboulés, et l’auto-édition, en pleine ascension, prise au sérieux. Des files de jeunes ados attendent une dédicace d’auteurs qui me sont inconnus, l’influence d’internet se fait sentir.
> Dans une ambiance festive, ma séance de dédicace m’a permis d’échanger avec les auteurs que j’ai l’habitude de croiser sur le site.
J’ai rencontré une lectrice inconnue qui me suit sur mBS. Elle m’a vraiment ému. J’ai pu faire venir quelques amis désireux d’acheter mon livre. (3 ventes, yeah !). J’ai communiqué sur les réseaux autour de cet évènement, ce qui a généré de nombreux retours.
> Pour avoir visité d’autres stands, plateformes d’auteurs auxquelles il m’arrive de contribuer, les atouts de mBS me sont apparus comme une évidence. Sur monBestSeller, les auteurs comme les lecteurs sont considérés à part entière, et non pas comme des clients-producteurs de contenus, quasiment anonymes et nourrissant un système. Il y a de vrais échanges, les animateurs du site nous connaissent et nous reconnaissent, il y a de l’amitié et même de l’affection.

Lynda Guillemaud

> Il faut venir au moins deux jours pour pouvoir en profiter pleinement. C'était la première fois pour moi et c'est vrai que j'ai eu l'impression de courir et de ne pas pouvoir tout faire (surtout les conférences en fait). Ce que j'ai préféré, ce sont les rencontres avec les auteurs indépendants, les voir en vrai et discuter avec eux.
> La meilleure raison de rejoindre la communauté monBestSeller ? La faculté de pouvoir promouvoir son texte gratuitement, sous forme d'extrait ou en totalité : je pense que le fait d'offrir son texte en lecture permet de capter de futurs lecteurs, qui font l'acte d'achat ensuite s'ils ont envie de continuer. Et aussi parce que la communauté mBS est dynamique et qu'il y a plein de concours :)

Patrick Ferrer

> C’est mon quatrième Salon du Livre et j’ai été frappé cette année de la croissance exponentielle de la présence et du succès des auteurs indépendants. Non seulement toute une aile du Salon était consacrée à l’auto-édition mais le nombre des auteurs indépendants présents était multiplié par cinq ou six comparé à l’année dernière. Et notre communauté, bien que potentiellement concurrentielle, a en fait démontré une solidarité, une cohésion et une amitié extraordinaires tout au long de l’évènement. Les sourires et les accolades sur les photos en témoigneront. J’ai passé des moments extraordinaires au sein de la communauté des Indés et des plateformes qui les soutiennent. Sans compter l’avalanche de médias nationaux qui ont repris le message que nous défendons tous, et qui est que les Indés sont un véritable vivier de talents à découvrir.
> monBesteller a sans conteste été et reste un pionnier dans la découverte et la promotion de nouveaux talents de l’écrit, et reste une passerelle que je considère indispensable entre un aspirant auteur et un large public de lecteurs. C’est un tremplin très efficace pour mettre ses écrits à l’épreuve du public et je remercie tous les acteurs de cette plateforme et communauté pour l’incroyable boost qu’ils m’ont donné en tant qu’auteur.

Marie Havard

> Il faut toujours avoir confiance en soi et faire l'effort de venir au salon du livre pour être présent, car les rencontres faites sur place valent mieux que 1000 messages ou j'aime sur facebook !
C'était ma première séance de dédicace, j'en ai été ravie. Il y a eu beaucoup de passage mais plutôt des personnes attirées par monBestSeller que par nos livres, car c'était plutôt des auteurs qui venaient sur le stand que des lecteurs. Néanmoins, j'en ai été satisfaite.
> Sur le stand j'ai expliqué aux auteurs que c'était un moyen gratuit de se lancer et surtout de savoir ce que valait son texte, un moyen de s'améliorer.

Yannick Fradin

> Il est décidément bien agréable de pouvoir rencontrer des personnes qui font partie de son quotidien numérique depuis quelques années, sous l'égide d'une relation communautaire d'enrichissement réciproque.
> monBestSeller est un espace communautaire qui permet de proposer des écrits ou des extraits d'écrits gratuitement, et ainsi d'obtenir des lectures et des commentaires de la part de lecteurs et auteurs inconnus, qui portent un regard théoriquement neuf et sans condescendance, honnête et parfois constructif. C'est donc aussi un espace de lecture, avec une grande variété de sujets et de genres. La bienveillance et le dynamisme du site, en plus de ses options gratuites comme payantes, permettent de se positionner de la manière souhaitée, que l'on soit auteur ou lecteur, et de vivre une expérience vraiment intéressante.

Laure Malaprade

> Mon enseignement du salon : que les plus belles rencontres se font (ou se confirment) de visu. Qu’il est très important d’y être, en tant qu’auteur, car les lecteurs ont besoin d’identifier « humainement » ceux qui leur racontent des histoires… !!
Ma séance de dédicace : j’ai vraiment apprécié le principe du « chacun son tour », cette connivence entre les auteurs et les responsables de mBS. Je ne peux malheureusement pas parler de « rencontre avec les lecteurs » parce que les seuls livres que j’ai dédicacés l’ont été à d’autres auteurs mBS, qui me les avaient de toute façon retenus à l’avance ! Mais d’être là, de répondre aux questions des passants sur le fonctionnement de la plate-forme, c’était enrichissant !
> Mon conseil à un auteur : je lui dirais de foncer tête baissée !!! À mon sens, les meilleurs experts ne sont pas les éditeurs et les critiques littéraires, ce sont avant tout les LECTEURS. Et ils sont nombreux sur mBS ! Je lui parlerai de l’ambiance chaleureuse, de l’absence totale de concurrence ou de compétition malsaine. Mais c’est normal, on ne choisit pas un livre au détriment d’un autre. Quand on est lecteur, on ne se limite pas. Sur mBS on reçoit des évaluations, des étoiles, des critiques, toujours constructives et bienveillantes, même quand elles ne sont pas totalement enthousiastes. Aussi, je lui dirais que s’il est auteur il est certainement également lecteur, et il y trouvera des perles ! Pour terminer, je témoignerais, le poing levé s’il le faut, que mBS, ce n’est pas seulement un site internet, un espace virtuel, mais des « real humans » passionnés et passionnants : « les 4 fantastiques » ! (ils se reconnaîtront et je leur fais un gros bisou).

Marianne Granier

> Les gens lisent encore, et même beaucoup !
Ces grands messes permettent à tous les intervenants de la profession de se rencontrer et par là même sont utiles pour décloisonner les chapelles.
Livre Paris n'est pas qu'un grand super marché du bouquin : on achète certes, mais on découvre, on écoute, on échange.
> Comment convaincre un auteur de s'inscrire sur mBS ?
- Cas d'un auteur inconnu (nous !) : ne plus être seul, rentrer dans une dynamique d'interactivité, progresser, être lu à coups sûrs, être libre de ses choix et pas seulement tenu à écrire dans "l'air du temps", bénéficier d'une large palette de conseils (structure d'un récit, recherche d'un titre, d'une couv', conseils de commercialisation et distrib', etc)
- Cas d'un auteur connu : toucher un lectorat encore plus large, dynamiser son image, inspirer les auteurs en herbe = viralisation positive.

Gabrielle Desabers

> J’ai publié un premier roman sur Amazon KDP en mars 2015 et un deuxième en octobre 2015. Je ne maîtrisais ni le monde de l’édition ni de l’autoédition. J’ai effectué de nombreuses recherches sur le net. J’ai compris l’importance des réseaux sociaux d’une part pour me faire aider et d’autre part pour me faire connaître. Lors de ses pérégrinations, j’ai découvert un post de Patrick Ferrer qui expliquait l’intérêt et le fonctionnement de mBS. J’ai publié les premiers chapitres de mes deux romans sur mBS en octobre conjointement à la sortie de mon deuxième livre.
La part des nouvelles technologies est de plus en plus importante dans le milieu de l’édition. Les plateformes de publication ou d’autopublication numérique se multiplient. Le marketing littéraire ne peut plus faire l’impasse sur la puissance des réseaux sociaux.
Les auteurs indépendants et ceux publiés par une maison d’édition doivent au-delà d’écrire, être capables de manier tous les outils que propose la toile s’ils espèrent sortir du lot.

> Les séances de dédicace sur le stand mBS étaient très agréables. Nous n’étions pas en rang d’oignons comme sur les espaces des grands éditeurs à espérer le lecteur lambda qui voudrait bien s’intéresser à notre pile de bouquins ! Nous ne regardions pas avec envie la file d’attente impressionnante de notre voisin, auteur célèbre ou simplement personnalité médiatique dont la qualité des écrits n’est peut-être pas meilleure que la nôtre !
Les gens s’arrêtaient soit par intérêt pour nos livres, soit par intérêt pour la plateforme mBS. J’ai pris beaucoup de plaisir à bavarder avec les lecteurs ou les auteurs intéressés par le fonctionnement de mBS. De plus, les différentes animations entraînaient un mouvement perpétuel autour du stand permettant d’augmenter les possibilités d’échanges et d’attirer de nombreux visiteurs.
Ce qu'elle m'a apporté ? J’ai envie de répondre : une légitimité ! Je suis arrivée au salon avec le badge que monBestSeller m'avait transmis indiquant « Auteur en dédicace », j’avais l’impression de frauder ! Mes conversations avec les lecteurs et les autres auteurs mBS m’ont apporté de l’assurance.

> Quelle meilleure raison de rejoindre la communauté de monBestSeller ? Quoi de mieux qu’un réseau social d’auteurs à destination des gros lecteurs ? mBS permet de trouver son lectorat et d’enrichir sa maîtrise du marketing web avec le soutien des nombreux auteurs présents sur la plateforme. J’ajouterais que la vente de mes livres s’est envolée depuis la sortie de mon deuxième roman, date qui correspond également à mon adhésion à mBS. L’effet levier ne peut pas être chiffré, mais la question reste ouverte.

Esther J. Hervy

> Il faut écouter. Beaucoup. Les rencontres avec les autres auteurs de monBestseller m'ont personnellement beaucoup apporté. D'autres façons de voir et de procéder. Un événement qui a permis de partager et mélanger nos diverses expériences pour au final, nous faire tous avancer dans notre vie d'auteur.
> La meilleure raison de rejoindre la communauté monBestSeller ? Trouver son lectorat. monBestseller nous permet de nous confronter directement à l'avis de ceux-ci, en un simple clic. Et en tant qu'auteur, quel avis est plus important que celui de son public ? De plus, de nombreux professionnels de l'édition viennent "chasser" sur le site. Si votre texte récolte des commentaires élogieux et de bonnes notes, il se peut qu'une maison vienne vous faire les yeux doux... 

Pascal Ferrez de Saint Pierre

> J'aurais du venir beaucoup plutôt pour prendre des contacts avec les maisons d'éditions et à partir du jeudi !
Ma séance de dédicace sur le stand mBS... Une vraie confrontation avec des lecteurs, même si la plupart était des auteurs !
Il est très difficile d'être visible sur ce salon, peut-être manquait-il une projection d'une animation en grand écran du livre en dédicace (des pages et la couverture).
> Les atouts de monBestSeller que je mettrais en avant : Gratuité, simplicité de mise en ligne, retour de lecteurs et articles de mBS.

Mel Pilguric

> Le samedi 19 mars 2016, j’entrai au Salon du livre. J’avais beau savoir qu’il avait changé de nom, je gardais au fond du cœur ce terme de salon qui me le rendait familier.
Participer au Salon du livre, ce n’est pas toujours s’installer dans la lumière, face aux caméras, pour noircir des pages de dédicaces. Ce n’est pas forcément courir d’un stand à l’autre pour distribuer des cartes de visite avec son nom d’Auteur. Ce n’est pas non plus une course effrénée dans les allées à la recherche d’une tête célèbre à immortaliser dans son iPhone… Non.
Le salon du livre, c’est pour moi une odeur de papier qui résiste au temps, une flânerie au gré des livres, où l’on sourit à chaque passant anonyme muni d’une pile de romans parce qu’on sait qu’on appartient au même monde. C’est l’espoir d’un avenir renouvelé lorsqu’enfin on découvre un enfant, assis en tailleur sur la moquette, plongé dans son album au point qu’il en oublie les centaines de personnes qui gravitent autour de lui.
En 2016, l’enseignement du Salon, c’était avant tout cette certitude que tant qu’il y aurait des livres… ils ne gagneraient pas [ceux et ce que nous pouvons combattre en transmettant l'amour des livres et de la lecture à nos enfants. ndr].

> Bien sûr, au cœur de ce salon, il y avait la présence de monBestSeller… Une association de personnes tellement hétéroclites qu’on aurait pu les intégrer à une publicité pour Danone ou Benetton. Et pourtant, en approchant du stand multicolore, les sourires étaient identiques, béats, à la limite de l’idiotie diront certains, tant pis…
Car ceux-là ont trouvé leur Eldorado : un site rien que pour eux où l’on parle de livres et d’histoires, de nouvelles et de chutes, de ce qu’on rêve d’écrire, de ce qu’on rêve de lire… Ceux-là échangent des noms d’auteurs, des titres de polars, des adresses de libraires qui savent lire… et demain, à peine rentrés chez eux, ils taperont monBestSeller sur leur moteur de recherche et ils continueront leurs discussions et leurs lectures.
Parce que ceux-là sont différents. Ils sont comme moi…

Séverine Vialon

> Du salon Livre Paris 2016, je retiens surtout les rencontres avec des auteurs que je côtoie sur le net et dont j'ai enfin pu faire la connaissance. Des discussions intéressantes, même si ce n'est pas forcément sur le milieu du livre.
> N'étant présente sur monBestSeller que depuis septembre, je n'ai pas beaucoup de recul. Mais il est certain que c'est un moyen d'être lu, et lorsqu'un commentaire veut bien être déposé, cela est très intéressant. Un bon moyen donc, d'être lu et d’interagir avec notre lectorat.

Danièle Bélorgey

> J'ai été également ravie de vos retrouver tous sur le stand monBestSeller au milieu de ce foisonnement de livres qui font de ce Salon du Livre un univers magique où je me sens parfaitement bien. Lorsqu'on réalise la diversité des écrits, l'enthousiasme des auteurs, le besoin de transmettre aux autres des pensées, des émotions à travers la phrase et le mot, comment ne pas se sentir fier et comblé d'être tous réunis dans un tel lieu ?
> Quant à monBestSeller, c'est une formidable initiative qui permet à quiconque désire se lancer dans l'écriture de soumettre son livre aux seuls habilités à le bien juger : les lecteurs. Cela donne matière à des échanges autant sympathiques qu'enrichissants, on se surprend à découvrir de nombreuses personnalités différentes, et c'est un aspect que je découvre et apprécie énormément, moi qui n'aie jamais goûté cela dans l'édition traditionnelle. Merci donc à mes lecteurs et à monBestSeller.

Hubert-P Létiers

> Le salon du livre, (comme tous les salons d’importance), permet d’évaluer l’ensemble des acteurs d’un marché, et de sentir les tendances au travers des mutations qu’ils opèrent. Sous cet éclairage, je retiens de la cession Paris Livre 2016 quatre choses :
- Même si les porte-avions de l’édition traditionnelle barbotent dans l’océan du numérique, les grosses maisons mènent toujours le bal de la littérature populaire.
- Ces ténors de l’édition devront cependant composer avec l’auto-publication, et non pas entretenir une concurrence stérile avec elle. La complémentarité culturelle et les synergies éditoriales sont évidentes.
- Côté lecteurs, ce salon leur permet d’appréhender de nouveaux gisements d’auteurs, entre autres grâce aux efforts déployés par certaines start-up de l’édition numérique.
- Amazon deviendra à terme la plus grande plate-forme éditoriale, ceci pour une raison  très simple : elle a les moyens de ses ambitions. C’est l’une des raisons pour lesquelles édition traditionnelle et auto-publication devraient se rapprocher. Un monopole s’impose dans les divergences.

> Aujourd’hui, mBS reste la seule plateforme d’auto-publication qui soit gratuite, éclectique en termes de genres littéraires, basée sur un vrai système communautaire « Auteurs-Lecteurs », qui autorise la diffusion d’articles et tribunes, et enfin qui proposent différents packs didactiques permettant à des primo-romanciers d’améliorer leur signature littéraire.
Bref, une plateforme qui sait créer des liens ne se résumant pas à quelques clics sur des réseaux sociaux !

Lhattie Haniel

> Ce salon du livre 2016 a été pour moi un formidable lieu d'échanges, de rencontres et de belles retrouvailles. Il a été aussi l'évènement de ma première séance de dédicace sur le stand de monBestSeller, qui m'avait fait l'honneur de m'inviter avec tous les autres auteurs de cette incroyable plateforme que j'utilise depuis une année maintenant. Même s'il n'y a pas eu foule en ce vendredi soir de dédicace, nous nous sommes bien amusés. Et je garde également le souvenir plaisant d'Alexandre Guenier, Responsable de la plateforme Create Space d'Amazon France, qui est venue me demander une dédicace de mon roman Un Accord Incongru !
Et je ne peux parler de ce salon sans évoquer mon speed-dating de dimanche sur le stand Amazon. Ce même roman dédicacé deux jours plus tôt sur le stand de monBestSeller, m'a fait gagner avec deux autres auteurs, une mise en avant exceptionnelle par Amazon. Et ce qu'il y a eu de formidable, c'est que durant l'annonce des lauréats, l'équipe de monBestSeller était là, présente au grand complet, lâchant mon prénom dans l'air et me félicitant de ma réussite. Et cela aussi était magique de se sentir entourée par des personnes avec lesquelles je venais de passer cinq jours complets, car monBestSeller m'a offert une accréditation -comme à tous les autres auteurs qui étaient en dédicaces- pour toute la durée du salon !!!
> Je conseille vivement l'inscription sur monBestSeller à tout auteur qui souhaite avoir un retour sur ses écrits avec la possibilité d'échanger simplement avec ses lecteurs. Et à tout lecteur qui souhaite avoir le privilège de lire des auteurs inconnus ou en devenir. Voilà mon expérience aux côtés de monBestSeller et du géant Amazon, car je suis et reste une auteure indépendante..."

L'équipe de monBestSeller a été heureuse de vivre ce Livre Paris 2016 avec vous tous qui formez le premier réseau social d'auteurs indépendants. Merci à tous d'être nos ambassadeurs !

Ma "toute première fois"... Un accueil plus que chaleureux... Je crois qu'un certain Douglas Mac Arthur aurait dit: "je vais revenir"... Confidence pour confidence: moi aussi; à l'année prochaine sur le salon; bien avant sur "monBestSeller.com"!

Publié le 29 Mars 2016

Beaucoup de temoignages interessants sur le salon, et quelques suggestions pour ameliorer le prochain.

Publié le 27 Mars 2016