fab
Présentation

Bouquinovore, exclamatif mais toujours exigeant !

fab a noté ces livres

5
Pourquoi m’avez vous fait penser à Christine de Rivoyre, cette écrivain qui vivait les Landes ? Pas qu’à cause des Landes, mais aussi pour la manière dont vous inscrivez vos personnages dans leur décor. Comme en osmose. Avec leurs forces et leurs luttes, leurs contradictions. Et leur langage cash. Des acteurs de leur vie qui leur échappe parfois. Avec de ses secrets qui font les grandes histoires. Très fort. Bravo et merci.
Publié le 13 Juillet 2019
5
C’est votre 1984 à vous, le royaume des femmes. Dit comme ça, ça pourrait être alléchant. Dit par vous, dans votre roman, c’est un alléchant cauchemar. Un cauchemar très bien mené, bien pensé, un vrai roman de fiction qui raconte ces fantasmes d’un futur, et cette quête éternelle de rompre l’ordre étouffant, de casser les barricades. Il y a les ingrédients qui donnent envie de tourner les pages, l’herbe de l’autre côté du pré, l’amour, la tentation, le risque, la victoire... Bravo et merci pour ce partage. (ps je trouve que vous pourriez vous affranchir de quelques conventions – par exemple l’Oréal suffit dans les noms proches).
Publié le 12 Juin 2019
5
Hilarant. Déprimant. Fantastique. Acide. Un rien défaitiste. A tour de rôle ou ensemble. Et des phrases qu’on aimerait inoubliables. Chapeau. (Je reconnais un style, me rappelle que je vous ai déjà lu, cherche un peu, vous retrouve, relis mon commentaire… soit vous avez fait de gros progrès – soit je suis devenu meilleur lecteur – soit plus bienveillant :) – soit les 3)
Publié le 08 Mai 2019
4
C’est très fin et subtile cette longue litanie (mais pas facile à lire dans cette mise en page italique et serrée, en plus d’écrire un peu, on pourrait croire que vous ne voulez qu’être lu un peu ?). On a compris à votre synopsis qui on allait rencontrer en la personne d’Alex, on s’attend à de la harangue. Eh non ! il y a cette longue narration qui surprend d’abord, et qui ensuite nous apprivoise. Vous avez un sacré sens de l’observation (et avez du passer quelques heures dans les marchés !) et on se régale à lire l’envers de ces décors qu’on connaît. Quelle truculence. Belle performance ! Et merci d’avoir partagé ici ce discours mémorable !
Publié le 03 Avril 2019
4
Je me suis toujours imaginé François 1er comme un grand roi, et pas que par la taille. Il me semble que vos intrigues lui enlèvent un peu de sa grandeur. En revanche, le fil de votre récit est vraiment bien tissé et on rentre dans votre monde avec plaisir et facilité, tant votre écriture est fluide et l’histoire bien construite. Merci pour cette tranche d’histoire un peu revisitée.
Publié le 04 Mars 2019

Pages