Gaspard du Gévaudan

Gaspard du Gévaudan a noté ces livres

5
Tout à fait d’accord avec le commentaire précédent, c’est très bien conçu, vous tenez votre fil, le déroulez avec brio, et nous tenez au fil des pages, avec des protagonistes crédibles, denses, de vrais dialogues, et sans tomber dans un des écueils que je redoute plus que tout dans le genre, les narrations interminables. C’est fluide, varié. Bravo !
Publié le 05 Juillet 2020
4
C’est tout à fait flippant cette longue progression de la tension. Mais je trouve quand même que vous auriez pu dire pourquoi cela arrivait, quelle en était la cause – ou la raison ? Que l’on sache sinon vers quoi on va, au moins pourquoi on a besoin de savoir… bref une manière de distiller le suspense atroce ! En tout cas, merci pour ce déconfinement :)
Publié le 11 Mai 2020
4
Oui, ce n’est pas faux, plus pour ados qu’adultes… Votre univers est très sympa, créatures à part, il y a un côté Avatar, c’est visuel, fluide. Une petite critique à mon avis, vous tombez un peu dans le travers du genre fantasy, trop de narration, descriptions, ça vaudrait le coup je trouve de les couper avec des dialogues qui apportent au récit, le fassent progresser. Bonne chance à vous si vous vous y mettez.
Publié le 23 Avril 2020
5
Chapeau, très bien mené. Un SF avec ce qu’il faut de suspense. Et surtout qui ne tombe pas dans le travers si fréquent au genre de descriptions de l’environnement interminables, de dialogues vides de sens et qui ne font en rien avancer le récit, et de clichés à répétition. Vous au contraire, au delà de l’intrigue, il y a un rythme soutenu, un très bon casting, et de multiples raisons de vouloir savoir ce qu’il se passe à la page d’après. Très bonne évasion, même si on n’a pas envie d’y être (et heureusement, on n’y sera pas !)
Publié le 05 Mars 2020
5
Cher auteur qui change de nom d’auteur et de titre de livre, j’ai pu vous dire combien j’avais apprécié le monde truculent de votre imagination, combien j’avais aimé cette savante culture que vous essaimiez au fil des pages, et je ne peux passer mon chemin sans vous re-dire combien j’ai aimé venir re-piocher ici et là des pensées qui m’avaient nourries. Merci à vous pour ce bon dimanche de re-trouvailles !
Publié le 25 Novembre 2019

Pages