Gaspard du Gévaudan

Gaspard du Gévaudan a noté ces livres

4
Vous avez un vrai univers, on voit assez bien le film d’ailleurs. Mais j’ai trouvé votre récit pas facile à lire, je veux dire par là, on est assez retenu dans la fluidité par toutes les références fréquentes au vocabulaire de votre monde. Est-ce leur répétition un peu systématique à mon goût ? Est-ce le vocabulaire lui-même, à la fois simple mais pas si naturel que ça ? Je ne sais pas, mais serais curieux de lire d’autres avis. Ma seconde retenue, c’est que je trouve que vos dialogues ne font pas assez avancer votre récit. Ils coulent bien, ils sont bien construits, mais dans le fond, ils font un peu trop de sur place. Je ne sais pas si ces commentaires vous sont acceptables et peuvent être d’un intérêt quelconque pour vous, bravo en tout cas pour votre imaginaire.
Publié le 20 Août 2019
4
Bel univers, très visuel, avec de beaux caractères. A mon avis, vous pourriez vous affranchir encore un peu de deux travers pour moi trop souvent inhérents à ces univers : de trop longues et fréquentes descriptions, et une intrigue qui tarde un peu à venir et n’est pas autant entretenue au fil des pages qu’elle le pourrait – ou devrait ! Mais bon, c’est assez personnel ce que je dis et je serais curieux de lire d’autres avis contradictoires. Merci pour ce partage, c’est un beau récit, bonne inspiration pour la suite de cette saga.
Publié le 19 Juillet 2019
4
Bel univers, belle imagination, belles images. Et aussi, pas tombé dans le piège des post Harry. La narration est vivante (même si pas tout à fait l’univers que j’apprécie le plus en sf)-, les dialogues, à mon sens un chouille trop scénario de film, un peu top découpé. Mais c’est vif, il y a un fil et une raison de vouloir avancer dans le récit. Donc bravo !
Publié le 18 Juillet 2019
4
C’est intelligent, un peu abscons, parfois drôle, les noms notamment, et assez impénétrable. Et mon tout fait un voyage lunaire. Ça dépote. Et ça rafraichit, merci !
Publié le 18 Juin 2019
4
Vous explorez un grand classique, et je ne m’en lasse jamais ! imaginer le futur anémié, il y a toujours un côté flippant (et marrant aussi quand même). La différence entre une fiction et une autre, outre les personnages, le récit…, c’est le degré de flippe et d’horreur. Et depuis 1984, il y a eu quelques variantes ! Bon, cela dit, je trouve que vous maniez trop le flash back. La convention, me semble t-il, ce sont les règles qui ont été changées, d’une manière ou d’une autre, par une dictature ou une autre. Pas la peine de revenir sans cesse dessus, c’est acquis. Comme il est acquis qu’il y a toujours des dissidences, essayant de rompre le carcan. L’originalité de votre récit, c’est l’envie de retrouver la notion d’attirance, de sentiments. Vous pourriez être plus directe je trouve ! moins de préliminaires en d’autres mots ! Bravo en tout cas, très plaisant.
Publié le 16 Juin 2019

Pages