Gaspard du Gévaudan

Gaspard du Gévaudan a noté ces livres

5
Excellent ! et oui, très étonnant et imprévu. Je suis venu à cause de la couleur sff et ai été pris dans un excellent policier qui fait passer harry potter pour une attraction à disneyland. Il y a une ambiance très victorienne effectivement et un très bon savoir-faire de roman policier. Bravo. Je continue la lecture avec impatience.
Publié le 07 Avril 2018
5
C’est une drôle d’atmosphère dès les premières lignes. On sent qu’il porte en lui une part flippante, on sent qu’il y a de l’extraordinaire à venir, on sent que l’auteur veut nous faire languir avant l’arrivée imminente d’un cataclysme, on sent qu’il essaye de nous perdre avec certains détails pour qu’on endure, on se met comme H à voir les couleurs entre les lignes… Peut-être l’auteur a t-il juste voulu nous influencer avec l’indication du genre sff, quand il ne s’agit en fait qu’un excellent roman où on est scotché par un récit intelligent et très bien mené dont on brule de connaitre la fin.
Publié le 14 Mars 2018
5
Le genre SFF m’a fait venir… et j’ai découvert un roman Orsonwellien écrit par un essayiste, au regard affuté sur ses semblables qui ne lui ressemblent pas, ou par un conteur qui aime les histoires noires ! Bravo, très bien fait. La progression, l’analyse, le réalisme vraisemblable, la réflexion sur sa fin de vie, les questions inattendues du type de celle qui concerne les astronautes, la chute brusque qui vient de nulle part… oui, c’est très riche et très fun à lire (je le mettrais dans roman, apocalyptique !)
Publié le 18 Février 2018
4
Très inattendu ! Il faut de la passion pour concevoir un tel récit. C’est rafraichissant. On regrette que cela ne soit pas interactif, qu’il faille en passer par le papier et le crayon… et on a envie de jouer en live. Bonne chance pour votre aventure.
Publié le 12 Janvier 2018
5
C’est très bien fait votre récit, assez flippant. Ça avance si lentement qu’on se demande où vous nous emmenez. On redoute les découvertes au fur et à mesure qu’elles arrivent puisque vous savez si bien faire oublier que ce roman c’est un peu du sff utopiste. Quoi que ! (ps. Une mise en page plus aérée, moins « A4 » rendrait la lecture plus fluide)
Publié le 04 Décembre 2017

Pages