Loulou PF
Présentation

Pas Fou, ni gentil, ni méchant, ne hurle que devant les trop grosses fotes !

Loulou PF a noté ces livres

5
Très réalistes vos personnages, comme vous les appelez. "Entre deux" comme vous le faites dire à l’un d’entre eux. Très bien trouvé ! On a l’impression de les connaître, de les avoir rencontrés souvent. Peut-être même d’en être parfois ! Une analyse de cette société là, qui ne laisse pas beaucoup de chance à ce qui ne marche pas droit, réaliste aussi, cash. (vous devriez changer votre mise en page, aérer, là pas facile de vous lire sur ordi)
Publié le 05 Novembre 2019
5
Bravo ! Super bien mené. Un vrai scénario, entre le roman, un peu de science (fiction) et une intrigue qui emmène au bout sans se poser de question. Et comme j’ai vraiment aimé, je ne peux pas résister à quelques petites banderilles ! L’intrigue est bonne donc, mais on n’a pas de doute sur la chute (ni sur le père d’ailleurs dès qu’on le rencontre la première fois). Peut-être devriez-vous corser un peu ? De même, un grande histoire passe par des personnages rares. Et là aussi, je trouve que vous pourriez densifier. Leur personnalité, l’empathie, l’histoire d’amour… bref je pinaille, merci pour ce partage, très bon roman.
Publié le 07 Octobre 2019
5
Il est très surprenant votre récit. Au début, on ne comprend pas très bien, on est un peu déboussolé sûrement. Et puis juste après, il y a cette simplicité des mots, la simplicité des faits, des sentiments, c’est blanc ou noir, j’aime j’aime pas, votre style à l’exact opposé de l’effet de manches. C’est fluide. Il y a longtemps alors qu’on est pris et qu’on va évidemment aller à la fin. Un peu court peut-être ??? Pas que vous n’ayez pas tout dit de ce que vous vouliez raconter ! mais on serait bien rester un peu plus. Avec Carla ? Avec Rachel ? Mais c’est une autre histoire que j’invente ! C’est ça aussi la force de votre roman, laisser votre lecteur imaginer ce qu’il a envie.
Publié le 17 Septembre 2019
5
Elle est assez surprenante votre correspondance, on imagine assez bien que cela soit possible, même dans l’époque du sms et du mail. Et c’est ça, j’ai trouvé, qui la rendait particulière. Il y a un côté 18ème, on sent la valeur de l’écriture pour créer et nourrir le lien, et donc sa nécessité. On voit leurs relations s’enrichir, évoluer au fil des pages, être plus mature, s’alléger du superflus, et donc être vraiment intéressante. C’est ce qui donne de la valeur à votre roman épistolaire. C’est pas vraiment à la mode ! mais ça se lit si bien. D’autant plus qu’on ne peut pas ne pas faire des rapprochements avec ses propres expériences… Merci d’avoir partagé votre correspondance.
Publié le 10 Septembre 2019
5
Je vous ai déjà lu, j’étais curieux de replonger dans votre univers toujours…cru. Mais me sens tout à fait incapable d’écrire le moindre commentaire sur ce texte. Si ce n’est… woaouh ! (bien faible commentaire devant vos mots)
Publié le 29 Août 2019

Pages