Loulou PF
Présentation

Pas Fou, ni gentil, ni méchant, ne hurle que devant les trop grosses fotes !

Loulou PF a noté ces livres

5
C’est une étrange et très captivante histoire. On ne sait la part de la fiction et la part de la réalité. Et c’est ce doute qui rend votre roman encore plus captivant. Même si je crois que je m’attendais à une toute autre fin. Bravo et merci pour ce partage.
Publié le 24 Mars 2018
4
C’est étonnant, c’est un essai, donc "vrai", pas un roman, donc JFK, c’est "vrai" ? (en même temps, ce n’est pas une "bio" !) On n’arrive pas à le croire, tout en ne pensant pas que ça puisse ne pas être vrai. Très belle histoire et très belle manière de raconter, vivante, variée, intéressante. Merci d’avoir partagé ces souvenirs là.
Publié le 20 Mars 2018
5
Il est très étonnant votre roman de jeunesse qui nous balade entre la réalité de l’horreur des nazis et ce récit d’aventure bon enfant, où les bons sont très bons et les méchants vraiment bêtes et méchants. Il y a un, peu de la Grande Vadrouille. Et un peu de Tintin reporter. Je serais curieux de savoir où vous avez été inventé cette histoire d’un Hitler aussi ridicule que Chaplin a pu le représenter. Cela dit, il y a cette magie d’un roman dont on tourne les pages, on veut savoir comment l’histoire avance, on est curieux de connaître les destins de chacun des personnages. Ps. Votre couverture n’est vraiment pas avenante !
Publié le 04 Mars 2018
5
Vous êtes le roi pour dire le bad. Et pourtant on ne doute pas qu’Antoine va rebondir au prochain coin de rue. C’est un chasseur dont le pessimisme ne peut pas prendre le pas sur ses certitudes cachées. C’est cash et c’est drôle. C’est fin et épais. Chapeau pour l’excellent moment que vous offrez à vos lecteurs.
Publié le 10 Février 2018
5
Mais ça... c’était avant ! C’est ça qui est bien. On a l’impression que les tourments d’Abel sont plus simples, plus sains que ceux de nos ados d’aujourd’hui. Vous avez une bonne mémoire ! pour les restituer avec autant de justesse. Bravo pour ce beau voyage. (ps. Pas mal d’inversions de prénoms entre Abel et Sylvain, quelques fautes de pronoms personnels, rien qui n’échappera à l’œil d’une relecture !)
Publié le 19 Octobre 2017

Pages