Mary COUSIN
Biographie

Cadette d’une famille rurale basse normande de 7 enfants, j’entre dans la vie active par le biais de l’enseignement comme ma mère et ma grand-mère maternelle. L’amour m’amène à tout quitter pour aller travailler aux côtés de mon conjoint restaurateur dans la région parisienne. Ayant atteint la cinquantaine suite à une séparation douloureuse, j’ai éprouvé le besoin de revenir aux sources, avec mes enfants, retrouver mes racines et cette contrée normande au cœur de laquelle s’élève un atypique château, celui d’un mystérieux Seigneur de Carrouges ». Après des années de recherches ardues j’ai osé prendre la plume pour tenter de relater le destin fabuleux de ce fameux chevalier

Mary COUSIN a noté ces livres

4
Une intrigue bien menée, sur fond de paysages sud-africains décris magnifiquement par votre plume experte à nous plonger, par delà les guerres des Boers (fermiers en néerlandais), dans une aventure pas banale vers l’origine de l’hominidé. J’ai adoré suivre Tinnings et le docteur Doggerland mais, je dois vous faire une confidence, j’ai toujours eu un faible pour “Scatterlings of Africa” de Johnny Clegg et des levées de mollets incroyables de ce “Zoulou blanc” … Hum, voilà, c’est dit ! Même si, en dépit des belles choses engendrées par ce fantastique musicien et chanteur, l'état de ce pays est toujours aussi déplorable. Par contre, sans vouloir vous offenser, je dois avouer que la ponctuation, le faible espacement entre les lignes ainsi que le choix de la police d’écriture n’est pas judicieux. Tout cela rend la lecture fastidieuse, d'où l'étoile qui s'est éteinte. Cordialement.
Publié le 08 Février 2016
5
Ce livre se lit facilement. La plume est alerte et pose les mots sur le papier comme si c’était des notes de musique, avec des dièses : le don extraordinaire pour la musique de M. Albert qui sera déterminante tout au long de son existence et des bémols : comme le décès accidentel de son épouse après s’être fait arracher son sac à main par des voyous, au début du roman. Cette musique, vous nous en parlez avec amour et enthousiasme et on l’entend jusque dans la poésie de votre prose relevée par des métaphores parfois très audacieuses et un suspense que vous maintenez avec habileté tout au long du récit jusqu’à nous piéger avec votre chute surprenante. Bravo
Publié le 04 Février 2016
4
J’ai tenté d’aller cueillir vos magnifiques bouquets de mots colorés, beaux, rares voir précieux, rien que pour le plaisir de les lire, car quand on n’en voit pas la fin, on ne peut pas en apprécier le parfum. C’est très dur pour le lecteur ! C'est pour ça que j'ai éteint une étoile au firmament de votre recueil de nouvelle !
Publié le 04 Février 2016
5
Un joli voyage au pays des jeux de mots à partir des noms de lieux de la France profonde. On passe un bon moment avec cette lecture fort divertissante. Bravo
Publié le 01 Février 2016
5
Comment faire de la poésie avec les événements ordinaire de la vie de tous les jours ? C'est simple, demandez à Denis Vennat ! À vous lire, on rêverait de partager la vôtre, de vie ! Que d’émotions dans ce recueil ! Que du bonheur, surtout pour les âmes romantiques comme la mienne, à lire par exemple (ma préférée de vos nouvelles) : « Au creux de mon épaule » On ne peut qu’être touché par la caresse de votre plume sur le papier, si sensible, si sensuelle qu’on irait bien s’y blottir. Bravo et Merci
Publié le 29 Janvier 2016

Pages