Mary COUSIN
Biographie

Cadette d’une famille rurale basse normande de 7 enfants, j’entre dans la vie active par le biais de l’enseignement comme ma mère et ma grand-mère maternelle. L’amour m’amène à tout quitter pour aller travailler aux côtés de mon conjoint restaurateur dans la région parisienne. Ayant atteint la cinquantaine suite à une séparation douloureuse, j’ai éprouvé le besoin de revenir aux sources, avec mes enfants, retrouver mes racines et cette contrée normande au cœur de laquelle s’élève un atypique château, celui d’un mystérieux Seigneur de Carrouges ». Après des années de recherches ardues j’ai osé prendre la plume pour tenter de relater le destin fabuleux de ce fameux chevalier

Mary COUSIN a noté ces livres

4
Cet émouvant récit, évoquant votre Algérie, le pays perdu il y a cinquante ans, rédigé avec la même amertume, le même sentiment de trahison que si c’était hier, prend aux tripes. Heureusement, bien que les plaies ne soient pas refermées « le passé ne doit pas prendre la part du présent » écrivez-vous avec retenue. Sage conseil en cette période troublée. Merci de votre témoignage touchant et sans haine !
Publié le 29 Novembre 2015
5
Un charmant roman d’aventure… dans le temps et l’espace, gai, intrigant, tout est légèreté, pétillant comme des bulles de champagne qui nous enivrent à nous faire perdre l’équilibre. Alors qu’on pressent la chute, à chaque fois qu’on tourne une page comme on tourne la clé d’une énigme, vous nous faites miroiter le fin mot de l’histoire ! En vain ou presque ! Merci pour cette chasse au trésor du Manoir de Romainville
Publié le 29 Novembre 2015
4
« On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime », nous chante Louis Chedid et ses enfants dans son dernier album, et vous, vous nous l’écrivez dans une version subtile, en décrivant parfois avec des dialogues à couteaux tirés( et qques fautes), les relations qui peuvent être si difficiles dans une fratrie. Très belle étude de mœurs sur la famille en particulier et les relations humaines en général.
Publié le 29 Novembre 2015
5
Posé sur son pog rocheux, le château de Montségur, en Ariège, est un véritable mythe : l’ultime refuge pour les cathares, symbole de la résistance face à la répression de l’inquisition. Une stèle marque aujourd’hui l’endroit où périr sur le bûcher 220 parfaits. Chargées d’un drame, d’une énergie, d’une émotion palpable, ses vieilles pierres, impérieusement posées près du ciel, flamboient dans l’imaginaire comme votre plume sur le papier. Et au delà de la tragédie vécue en ce lieu au XIIIème siècle et des rumeurs sur son trésor qui ont donné à Montségur une dimension fantastique, voir ésotérique, vous avez su faire un vrai livre de suspense du XXI°, où l’on se laisse happer par la passionnante enquête de votre héroïne, Joëlle, dans les coulisses de cette épopée Cathare. Bravo à vous. Mary COUSIN
Publié le 28 Novembre 2015
4
Chapeau pour ce polar Marseillais stylé écrit avec des mots simples pour servir une histoire sensationnelle...
Publié le 28 Novembre 2015

Pages